Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 189 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 379 836
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
RAISMESFEST 2009, un grand cru
/ paru le 21/09/2009 /
Comme nous vous l'avions annoncé, la onzième édition du festival Raismesfest se tenait près de Valenciennes ces 12 et 13 septembre. L'occasion de profiter à nouveau d'une affiche savamment concoctée par l'organisation, avec des valeurs sûres ainsi que quelques découvertes particulièrement intéressantes. Le public a répondu présent, et, à part quelques petites gouttes de pluie le dimanche, le beau temps était également de la partie, ce qui ne gâche rien.

Je n'ai malheureusement pas pu assister au début des hostilités du samedi, et suis arrivé pendant le set des allumés d'Ultravomit. Ils ont mis l'ambiance avec leurs covers parodiques, leur attitude déjantée, et un son très puissant.La première grosse vedette du samedi n'était autre que Pat McManus (ex-Mamas' Boys). Son blues-rock allait nous faire passer un excellent moment et ses prouesses guitaristiques allaient être un des premiers moments forts de la soirée. Sa musique est teintée d'éléments celtiques irlandais et il n'est pas manchot au violon non plus. Il nous a d'ailleurs gratifiés d'un superbe solo de guitare jouée avec son archet, à l'instar d'un Jimmy Page.

La suite sur la grande scène allait être plus musclée avec les allemands d'Axxis. Le combo mené par Bernie Weiss présentait son nouvel album "Utopia", et venait pour la deuxième fois à Raismes, festival qui leur a donné la possibilité de se produire pour la première fois en France en 2006. Bernie ne tient pas une minute en place, au grand dam des photographes, et sa gentillesse (ainsi que celle de tout le groupe d'ailleurs) est exemplaire. Il s'est exprimé en français au moyen d'un copion gardé dans sa poche, a invité une jeune demoiselle à jouer du tambourin avec le groupe lors d'une petite pause acoustique, et n'était pas avare de blagues et autres sourires. La tête d'affiche du samedi était Michael Schenker, ni plus ni moins, accompagné de Gary Barden au chant. On est directement entré dans le vif du sujet avec des titres comme "Are You Ready", "Cry For The Nations" ou "Into the Arena". On dit souvent que le sieur Schenker est capable du pire comme du meilleur ; et bien ce soir-là à Raismes son toucher, sa patte, étaient remarquables. Barden de retour, cela fait grand plaisir également. Un grand moment pour le public du Raismesfest qui avait l'honneur de voir MSG pour la première fois en France depuis des temps immémoriaux.

Ce samedi, la scène découverte a vu défiler entre autres les belges de Sad Siberia et leur style metal female, The Real Nelly Olson à la croisée des chemins entre le blues et le rock à la Joan Jett, mais surtout, Abinaya, un groupe au son massif agrémenté de quelques percussions ethniques. Je vous recommande vivement un passage sur leur Myspace car ils décoiffent vraiment. Leur album "Corps" est sorti il y a peu, avis aux amateurs (www.myspace.com/abinayarockpage). La journée du dimanche serait plus metal que classic rock, et avec une présence en force des demoiselles, à commencer par Kells dont le set était vraiment de toute beauté. Un groupe à la mise en place impeccable, au son massif, et qui n'a rien à envier aux meilleurs. Leur nouvel album "Lueurs" est dans les bacs. A consommer d'urgence, infos sur www.myspace.com/kellsgaia.

Autre groupe français, Dylath Leen a de quoi surprendre par leur death metal dont le chant guttural est assuré par le jolie Kathy, qui assure aussi à la six-cordes. Je n'aimerais pas être à la place de son mec quand il oublie de faire les courses, soit dit en passant. Le groupe suivant, Karelia, était fort attendu… leur concert a duré une vingtaine de secondes hélas. Ils ont du arrêter juste après leur montée sur scène suite à un problème technique (batterie électronique, samplers etc…). Les revenants d'ADX allaient suivre pour un concert filmé en vue de la sortie d'un prochain dvd. L'ambiance était au rendez-vous, et le son aussi. Leur métal est certes classique mais a ses suiveurs. Le groupe a également fait montre d'une grande sympathie avec le public.

Les choses devenaient bien plus sérieuses avec les suédois de Pain. On pouvait aussi remarquer une chute drastique de la moyenne d'âge du public par rapport au jour précédent, preuve que le Raismesfest et que le métal attirent toujours un public multi-générationnel. Je les avais vu deux fois en première partie de Nightwish, mais les voir un peu plus haut sur l'affiche, et avec un meilleur son, ça vous mets une claque en plein dedans. Très bonne performance et un public qui allait être sérieusement chauffé en vue de ce qui allait suivre… Epica et la divine Simone étaient sans conteste les stars de la soirée, et peut-être même du festival. Ils se sont montrés d'un professionnalisme exemplaire, notamment lors d'une panne de micro, où plutôt que de faire attendre le public, on continue à les chauffer avec un solo de batterie de derrière les fagots. Le show était de la partie avec des effets de lumières splendides et deux jolies demoiselles venues ajouter un peu de chaleur à la nuit au moyen de jeux pyrotechniques. Simone était peut-être un peu moins en voix que d'habitude, elle n'a pas mal chanté mais on sentait une petite fatigue. Il faut préciser que c'était la dernière date de la tournée.

Sur la scène découverte, Far Plain s'est montré convaincant avec un style plutôt grunge et un chant inspiré de Soundgarden. The Last Embrace ajoutait une touche d'atmosphérique et de douceur avec la voix douce de Sandy, alors que Wild Karnivor allait asséner des coups de massue répétés avec des riffs à la Dimebag agrémentés d'une rythmique puissance 10 et d'un saxophone pour la couleur fusion. A noter que leur guitariste Fred m'a scotché, et je sais de quoi je parle.

Pour terminer, et sans chauvinisme aucun, je soulignerai l'excellente prestation de Beyond The Labyrinth. Leur métal mélodique aux accents progressifs a fait mouche. Ce groupe, tout-à-fait inconnu chez nos voisins, a fait l'unanimité ; ils ont pu montrer sans prétention aucune qu'une place sur la grande scène lors d'une prochaine édition ne serait sûrement pas usurpée. Si les organisateurs me lisent… Cette édition 2009 était une réussite totale. L'organisation s'est montrée exemplaire une fois de plus. Le timing a été respecté à la minute près, et on passait d'une scène à l'autre sans temps morts inutiles. A l'année prochaine !
Les autres photos de
Ultra Vomit | Pat McManus | Axxis | Michael Schenker | Abinaya
Kells | Dylath Leen | ADX | Pain | Epica
The Last Embrace | Beyond The Labyrinth
Photos © 2009 Délia

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium