Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 383 489
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Angus Stone et Tom Freund, deux artistes attachants à l'AB
/ paru le 16/02/2013 /
Chronique(s)
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Liens connexes
Options
Encore une belle soirée en perspective à l'Ancienne Belgique avec le New-Yorkais Tom Freund suivi d'Angus Stone. La salle est en mode semi-flex et sold-out.

Tom Freund est un multi-instrumentiste et un chanteur compositeur qui a débuté auprès de son ami Ben Harper. La musique de Tom est un mélange de folk, pop, americana, teinté de rock’n’roll. L’entrée en matière est classique. Tom se présente et entame "Seat In The Train" qui est un folk classique, teinté de réminiscence country. Pour "Wounded Surfer Boy", Tom prend son harmonica. C’est un folk nuancé d’ambiance californienne. Tom accorde brièvement sa guitare pour "Copper Moon". Il introduit cette chanson en français : "Beaucoup de chansons parlent de loune." Cela glisse tout en douceur et va vous toucher l’âme, de toute beauté.

"Ghost In This Town" est issu du très bon E.P. "Fit To Screen". Avec sa voix particulière, Tom peut revisiter tous les standards folk de la Côte Ouest ou country des grandes plaines du Far West. Il est doué, chapeau Tom. Ah oui, celui-là, il reste vissé sur sa tête. Pas manchot du tout avec sa guitare, on voit bien que Tom a du vécu derrière lui et des années de guitares. Pour "Queen Of The Desert", Tom prend un ukulélé. J’adore cet instrument, je ne sais pas pourquoi. Sa voix est miel dans mes oreilles. Je ferme les yeux, pas pour dormir, mais pour mieux m’imprégner de celle-ci.

"Collapsible Plans", titre éponyme de l’excellent CD produit par Ben Haper sorti en 2008. La mélancolie est présente. L’ombre de Jackson Browne est bien là, celle de son ami Ben Harper également. "Truly Mellow" ou la Californie profonde. Ce morceau est issu de l’E.P. "Fit To Screen". La musique de Tom sait se faire envoûtante et est tout empreinte d’émotion. Tom module avec sa voix un son de trompette. Reprise du ukulélé pour "Let My Love Open The Door". C’est dommage que le concert de Tom se termine, car cela commence à s’animer aussi bien sur scène que dans le public.

Tom est un gars sympathique et très attachant, un mini-homme-orchestre qui peut rivaliser avec Passenger aka Mike Rosenberg. Comme lui, Tom sait tenir une foule en haleine rien qu’avec sa voix particulière et sa guitare acoustique.

Nous allons passer à un autre concert exceptionnel soit celui d’Angus Stone, accompagné de ses musiciens talentueux : Rob Calder à la basse, Matt Johnson à la batterie, John Solo à la guitare et aux synthétiseurs, Robin Brown à l’autre guitare et la très belle Katrine Schiott au violoncelle. Angus est un chanteur et musicien australien né en 1986. Il est le frère de Julia avec qui il fonda le groupe Angus and Julia Stone. Après deux albums écrits avec sa sœur, il sort son premier album solo en 2009 sous le nom de "Lady Of The Sunshine". En 2012, sort son second opus "Broken Brights" qu’il va nous présenter ce soir. J’avais déjà eu l’honneur de voir Angus et ses musiciens dans une Rotonde du Botanique enthousiaste et surchauffée en octobre 2012.

Angus est un artiste qui est bourré de talents et sait nous composer de sacrées mélodies. La première petite perle est "Broken Brights", titre éponyme de son nouvel opus. Il nous plonge immédiatement dans la douceur et le folk bucolique dont il est un des maîtres penseurs. La recherche mélodique est présente dès le premier morceau. Angus empoigne sa mandoline pour "River Love". Sa voix sirupeuse vous fait voyager dans un univers folk-country. L’introduction est assez longue, mais la montée en puissance est graduelle pour se terminer par un final de toute beauté. "It Was Blue" est un bon rock bien brut et lourd. Les riffs des trois guitares sont bien présents. On rentre dans le vif du sujet.

Avec "Clouds Above", nous sommes de retour dans la douceur et la mélodie. On peut dire que le violoncelle de Katrine adoucit les mœurs, c’est indéniable. Angus a perdu son fidèle compagnon, son chien. "The Wolf And The Butler" lui est dédiée. Je pense que le chien est mort dans le Far West. C’est une ballade country des plus belles. C’est l’une des nombreuses chansons du dernier opus qui vous interpelle. "Bella" est une très belle ballade extraite de l’opus "A Book Like This" d’Angus et Julia. Il manque justement la voix de Julia. Mais ce morceau est quand même tout en douceur et musicalité.

Avec "Yellow Brick Road", on continue dans la nostalgie. Encore une excellente chanson issue de l’opus "Down The Way" du frère et de la sœur. Ce morceau fait allusion au Magicien d’Oz. Il vous parle et moi il m’interpelle. Julia revient. "Jewels And Gold" est ma préférée du duo d’enfer. On part à nouveau en Californie avec une voix à la Jerry Garcia. Les influences blues, folk, bluegrass et jazzy du Grateful Deadsont bien présentes ici. Retour au dernier opus d’Angus avec "Be What You Be". Le public applaudit. Cette chanson est merveilleuse. Angus est un maître et sait exploiter ses talents de compositeur.

"New Song", c’est une nouvelle chanson qui n’a pas encore de titre. Angus explique qu'elle est dédiée à une fille. Elle promet un prochain opus un peu plus folk. "End Of The World" est le dernier morceau du dernier opus et du concert. Les influences psychédéliques du Velvet Underground sont bien présentes. Les Doors sont là également. Nous voici donc à la fin, le public en délire en redemande.

Le retour des artistes est presque immédiat pour "Smoking Gun", extrait du premier opus d’Angus. C’est un autre moment fort de ce concert, l’énergie est présente et le public est déchaîné. Cela se comprend. "Big Jet Plane" est la chanson surprise qui n’est pas reprise sur la liste des morceaux. Elle se trouve sur l’opus "Down The Way" d’Angus et Julia et est également présente sur le premier album solo d’Angus "Lady Of The Sunshine". La gent féminine est en délire pour la reprendre en chœur, je pense que moi aussi.

Ce concert était magnifique et pour moi plus fort qu’au Botanique. L’Ancienne Belgique est une salle mythique et Angus et son groupe y ont mis modérément le feu. La chaleur était là. Le public connaisseur était enthousiaste et attentif à la prestation. Je regretterai toujours l’absence de Julia, car sa seule présence sur la scène apporte un petit plus. Ce qui est à la fois beau et magique, c’est la complicité entre Angus et Julia.

Merci à Angus, ses musiciens talentueux et surtout Tom Freund, l’excellente première partie avec qui j’ai passé une belle soirée. La prochaine fois, j’espère voir Angus avec sa jolie sœur Julia.

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium