Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 184 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 279 127
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Tom McRae & The Standing Band unis pour le meilleur
/ paru le 05/10/2015 /
Chronique(s)
Auditorium
McRae, Tom
King Of Cards
 WinmediaRealQuicktime
Bright Lights (audio)high--
Got A Suitcase, Got Regrets (audio)high--
One Mississippi (audio)high--
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Galerie
Liens connexes
Options
Un an presque jour pour jour après avoir présenté "14 Emotions", une création à la Bourse de Bruxelles à l'occasion de la Nuit Blanche, Tom McRae était de retour à deux pas de là, à l'Ancienne Belgique plus précisément, ce vendredi 2 octobre. Il venait y défendre "Did I Sleep And Miss The Border", son très recommandable nouvel album.

Bon prince, il avait laissé à son guitariste Brian Wright le soin d’assurer la première partie du show. Ce qu’il a fait avec un cœur gros comme ça, simplement armé d’une guitare et d’un harmonica. Particulièrement doué à la six cordes et prolixe à souhait, il est également doté d’un sens de l’humour affûté, qu’il utilisera abondamment en réaccordant son instrument à l’infini entre les compositions.

Des compositions à tendance country qui se dévoilent via sa voix de cow-boy en pleine veillée au coin du feu. On notera encore une cover de Woody Guthrie et un titre, "Rosalie", composé pour son épouse avec la particularité que celle-ci ne se prénomme pas de cette manière. Mais bien sa fille. Bref, sa simplicité a conquis les spectateurs déjà nombreux à ce moment de la soirée.

Ces dernières années, Tom McRae avait quelque peu disparu de la circulation. Son album précédent, "From The Lowlands" (considéré comme "The Alphabet Of The Hurricanes Part 2") est sorti en 2012 dans un relatif anonymat. C’est donc avec un réel soulagement que l’on a accueilli "Did I Sleep And Miss The Border", un excellent septième album dont les quelques extraits présentés aux Ardentes cet été confirmaient le retour en forme du bonhomme.

Et cela allait commencer très fort avec "The Dogs Never Sleep", l’un des meilleurs extraits de la plaque en question. Débutée toute en douceur avec une longue intro, elle allait ensuite se développer pour déjà atteindre un sommet d’intensité (cet orgue…). Le tout puissamment envoyé avec un son limpide qui sera la norme tout au long du concert.

Mis à part un acclamé "End Of The World News (Dose Me Up)" à la voix plaintive qui générera un singalong enjoué et parfaitement juste, la première moitié du set sera consacrée aux nouvelles compositions. Si l’on se demande encore l’intérêt de jouer "Christmas Eve, 1943" en plein été indien, on épinglera un prenant "The High Life" à l’outro d’enfer et un "Expecting The Rain" au final presqu’en forme de fête foraine.

Il faut dire que cet album a été enregistré avec ses fidèles musiciens connus sous le nom de The Standing Band et qui sont désormais officiellement associés à l’artiste. Parmi ceux-ci, outre le précité Brian Wright qui éclaboussera le concert de sa dextérité, on retrouve également le claviériste Olli Cunningham dont certaines parties seront essentielles ainsi que le violoniste Oli Krauss qui va transcender un titre comme "Walking 2 Hawaii" par exemple. Unis comme les doigts de la main, ils se regrouperont un peu plus tard autour de leur leader pour un atypique "What A Way To Win A War" en version flamenco, acclamé par la salle toute entière.

À l’instar de Sophia, et malgré sa bonne bouille, Tom McRae reste quelqu’un de fragile qui utilise parfaitement son organe vocal pour transmettre ses émotions, parfois de manière très démonstrative. Le quart d’heure déprime constitué des écorchés "Let Me Grow Old With You" et "Hoping Against Hope" vont particulièrement mettre en valeur cette face sombre de l’artiste. Mais en même temps, celle-ci lui va à merveille. On aura encore l’occasion de s’en rendre compte au travers de "Silent Boulevard" avec lequel se clôturera le set principal.

Si "Ghost Of A Shark", le premier titre des rappels, semblera hors propos en tirant en longueur, il en sera tout autre pour "The Boy With The Bubblegum", instantanément accompagné de bulles de savon virevoltantes envoyés par un spectateur opportuniste. Un final parfait magnifié autant par la voix magique du leader que l’émotion dégagée par le violoncelle et l’intensité d’un titre qui reste intemporel.

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium