Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 19-10-2017
› Gary NUMAN (Leuven)
› KING CHILD (Nandrin)
› Marisa ANDERSON + Asmâa HAMZAOUI + Bnat TIMBOUKTOU (Liège)
› IALMA (Festival Voix de Femmes) (Gand)
› NEWMOON + KAMIKAZE GIRLS (Borgerhout)
› The SHERLOCKS (Bruxelles)
› BAZART + Emma BALE (Liège)
› GOLDFRAPP (Antwerpen)
› MAMMUT + BROEN (Bruxelles)
› NELE NEEDS A HOLIDAY + Mary OCHER + TULSKI (Gent)
› Jasper STEVERLINCK (Bruxelles)
› DR FEELGOOD (Verviers)
› THE GIRL WHO CRIED WOLF (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
20-10 ULYSSE + LE MANOU (Liège)
20-10 EQUAL IDIOTS + Freddie and The VANGRAILS (Kortrijk)
20-10 VESSELS (Antwerpen)
20-10 BLOND + FITZ (Andenne)
20-10 The WEATHER STATION + Will STRATTON (Gent)
20-10 RATTLE + The VAPORELLAS (Liège)
20-10 LENTO + TELEPATHY + Törst HOBBORUN (Bruxelles)
20-10 NOUVELLE VAGUE + JOON MOON (Leuven)
20-10 KONOBA + HYDROGEN SEA + SONNFJORD (Marchienne-au-Pont)
20-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
20-10 SAMUEL (Bruxelles)
21-10 ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
21-10 BAZART (Merksem)
21-10 Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
21-10 KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
21-10 THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
21-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
21-10 Gabriel RIOS (Gent)
21-10 PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
21-10 FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
21-10 Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
21-10 ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
21-10 EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
21-10 Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
21-10 BLOND + FITZ + Diego STRAZ (Ittre)
21-10 LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • George McCrae (1944)
  • Peter Tosh (1944)
  • Keith Reid (1946)
  • Wilbert Hart (1947)
  • Karl Wallinger (1957)
  • Daniel Woodgate (1960)
  • Lauryn Hill (1975)
  • †Eddie James House (1988)
  • †Alan Murphy (1989)
  • †Glen Buxton (1997)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6789 membres.
- En ligne, nous sommes 183 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 542 035
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Festival des Libertés 2015 : Viva Calexico !
/ paru le 03/11/2015 /
Chronique(s)
Auditorium
Calexico
Garden Ruin
 WinmediaRealQuicktime
Cruel (audio)high  
Cruel (vidéo)high  
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Galerie
Liens connexes
Options
Ce vendredi 30 octobre avait lieu l'avant-dernière journée du Festival des Libertés avec au programme le lancement de la nouvelle tournée européenne de Calexico au Théâtre National. Un choix judicieux et tout à fait en adéquation avec la philosophie de l'événement.

Si le groupe emmené par Joey Burns et le batteur John Convertino était déjà venu présenter son dernier album ("Edge Of The Sun") au printemps à l’AB, il convenait de ne pas s’arrêter à ce détail. Un concert de Calexico reste une invitation à la fête qu’il est conseillé de ne pas louper tant la vibe positive dégagée joue sur le moral des troupes.

Entamée avec "Across The Wire" et des cuivres prédominants que côtoient un accordéon et une contrebasse, la prestation des natifs de Tucson, Arizona (même si on dénombre également un espagnol et un allemand parmi les musiciens) va directement gagner en intensité. Après l’excellent "Falling From The Sky", le tropical "Cumbia De Donde" va instantanément insuffler une dose de chaleur à une salle déjà en ébullition malgré l’absence de la diva Amparo Sanchez. On verra plus tard qu’elle sera avantageusement remplacée…

C’est alors que l’éminemment sympathique Joey Burns, particulièrement bavard ce soir, va prendre la parole une première fois. Il tiendra ensuite le crachoir à de nombreuses reprises, alternant les sujets sérieux (Edward Snowden, qui a assisté à distance à un débat dans le cadre du festival quelques jours auparavant) et plus futiles (Halloween et ses nombreuses anecdotes, la visite du groupe dans la ville de Calexico en Californie). S’il le fait avec beaucoup d’humour, on préfère tout de même lorsqu’il se concentre sur ses compositions.

À ce propos, "Maybe On Monday" et "Splitter", deux extraits de l’album précédent ("Algiers" en 2012), vont prendre une tournure nettement plus musclée avec des riffs de guitare exécutés par un Javier Zavala particulièrement inspiré. Il fera également parler sa science sur le nouveau single du groupe, "Bullets & Rocks", soutenu par de généreux cuivres et la voix envoûtante du leader.

Ceci dit, n’oublions pas que les influences majeures du groupe sont à chercher du côté de la frontière mexicaine et les atmosphères latino d’"Inspiración" (chanté par le trompettiste Jacob Valenzuela) et de "Minas De Corbe" vont venir à point nommé pour nous le rappeler tout en initiant des pas de danse parmi les spectateurs. Quand on vous dit qu’un concert de Calexico ne ressemble à aucun autre.

La seconde partie du set se construira en crescendo avec un "World Undone" à l’intro sombre et presque progressive à la Dire Straits période "Love Over Gold" avant d’exploser littéralement. L’exemple type de composition qui passe relativement inaperçue sur disque mais qui prend tout son sens sur scène. La température grimpera encore d’un cran lorsque Joey Burns invitera Gaby Moreno, la chanteuse guatémaltèque collaboratrice du groupe à les rejoindre sur scène pour quelques titres.

D’abord timide sur un doux et profond "Miles From The Sea" sur lequel elle assurera les chœurs, sa voix s’affranchira au son d'un intense "Moon Never Rises" (pendant lequel le soleil sur la pochette de l’album en arrière-plan se garnira d’étoiles virevoltantes pour un effet garanti lorsqu’elles se déverseront virtuellement sur scène) avant de complètement bluffer l’auditoire sur un très country "Fronteras". De quoi largement faire oublier Amparo Sanchez.

La valse des instruments reprendra via une version prenante de "Victor Jara’s Hands" avant que la fiesta ne devienne totale avec "Alone Again Or", la reprise de Love qu’ils se sont appropriées avec brio tandis que "Crystal Frontier" mettra le Théâtre National à genoux.

On n’allait pas encore être au bout de nos surprises car ils entameront les rappels avec Gaby Moreno dans le rôle de chanteuse principale pour une surprenante cover (en français) de "Laisse tomber les filles", le titre de France Gall écrit par Gainsbourg au milieu des années 60. La liesse allait se poursuivre via le très latino "Güero Canelo" pendant lequel chaque musicien allait avoir droit à son moment de gloire.

On pensait les choses entendues mais le groupe reviendra une seconde fois sur scène pour un ultime titre précédé d’un speech de Joey Burns pendant lequel on apprendra que la bière belge préférée du (contre)bassiste Ryan Alfred est la Chouffe. Mais, plus sérieusement, le leader s’exprimera sur un sujet sensible et d’actualité. Il dédiera ainsi un émouvant "The Vanishing Mind" aux Réfugiés. Une manière élégante de tisser un lien avec le Festival des Libertés.

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium