Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 332 080
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Autumn Falls 2015 : Father John Misty en grand prêcheur
/ paru le 14/11/2015 /
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Liens connexes
Options
S'il fallait dégager un point fort du festival Autumn Falls, on choisirait sans hésiter l'éclectisme. Jugez plutôt. Ce mardi 10 novembre, pendant que Kiss The Anus Of A Black Cat emballaient le Club de l'AB, c'est Father John Misty qui rassemblait ses fidèles un étage plus bas.

Comme dimanche dernier au Bota, le support était assuré par une fille seule sur scène avec sa guitare, mais contrairement à Nicole Atkins, Anna B Savage n’a pas déchaîné les passions. Nettement plus timide, elle ne va piper mot si ce n’est un discret thank you avant de quitter rapidement la scène à la fin de son set. Ce silence pesant sera en outre amplifié par le laps de temps interminable qui lui est nécessaire pour accorder son instrument presqu’à même le sol.

Pourtant, elle a des arguments à faire valoir, à commencer par une voix caractéristique et légèrement plaintive à la croisée des chemins entre la soul et le jazz. Par moments, on pourrait la comparer à un Nick Drake au féminin avec des effets de guitare crasseux empruntés à PJ Harvey. Ceci dit, cela reste un rien trop monotone malgré de légères tentatives de débordement où elle essaye d’adopter une attitude rebelle. On serait tout de même curieux de la voir avec un groupe derrière elle.

Pour une raison qui nous échappe, on est passés à côté de la visite de Josh Tillman alias Father John Misty en mars dernier au Botanique. L’ex-batteur de Fleet Foxes (et auteur d’un paquet de sorties sous le pseudo J. Tillman) a publié en début d’année son deuxième album solo, "I Love You, Honeybear", unanimement acclamé par la critique, qu’il va jouer dans son intégralité ce soir.

Monté sur scène au son du "Je t’aime, moi non plus" de Gainsbourg et Birkin, l’homme et ses musiciens vont se lancer dans une version langoureuse de la plage titulaire dudit album qui va déjà toucher le cœur des spectateurs. Ceux-ci n’ont d’yeux que pour l’artiste généreusement barbu et chevelu qui, physiquement, se situe quelque part entre John Grant et Admiral Freebee.

En tout cas, il a l’attitude et la coolitude pour faire craquer la gent féminine qui va tout à fait s’affoler lorsqu’il entamera quelques pas de danse suggestifs lors de "True Affection" par exemple. Un titre atypique que l’on pourrait presque confondre avec une production de Sébastien Tellier (les lights de couleur bleue aident, il est vrai…), à l’exception d’une voix nettement plus chaleureuse qui deviendra même presque sexy sur "Nancy From Now On" un peu plus tard.

Une voix qui va façonner l’ossature des compositions les plus délicates pendant lesquelles il s’accompagnera d’une guitare ("Only Son Of The Ladiesman") ou lorsqu’il posera simplement sa voix sur un piano magique (le très drôle "Bored In The USA"). Ceci dit, ses origines américaines rejailliront sur des titres presque country à la Eagles ("The Night Josh Tillman Came To Our Apartment" plein d’auto-dérision, "I’m Writing A Novel").

Mais le bonhomme ne se contente pas de prendre des poses, il sait aussi donner une impulsion nerveuse à certaines parties où trois guitares sont en action ("Strange Encounter", "Hollywood Forever Cemetary Sings"). En tout cas, il ne lésine pas sur le matériel car pas moins de cinq musiciens l’accompagnent et vont se donner corps et âme sur un final incroyable constitué de l’excellent "Holy Shit" (on n’a jamais dit qu’il était poli) entamé sagement avant de virer en puissance et "The Ideal Husband" aux riffs presque metal sur lequel il terminera en transe.

Son humour d’artiste pince-sans-rire sera encore mis à l’honneur lors des rappels via un speech que précédera un acoustique "I Went To The Store One Day" avant que le groupe au grand complet ne se retrouve pour un ultime baroud d’honneur avec "Everyone Needs A Companion". Father John Misty n’a pas fini de nous étonner, d'autant que son projet actuel se tient bien au-dessus du groupe dans lequel il tenait les baguettes à une certaine époque…

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium