Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Johnny Preston (1930)
  • Carl Wayne (1944)
  • Sarah Dash (1945)
  • Nigel Griggs (1949)
  • Dennis Elliott (1950)
  • Marvin Isley (1953)
  • Ron Strykert (1957)
  • Tracy Tracy (1967)
  • Erik Schrody (1969)
  • Richard James (1971)
  • †Scott McKenzie (2012)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 196 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 602 713
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

News
Notre hommage à Thierry Del Cane
/ paru le 17/04/2016 /
Il y a des départs qui vous marquent plus que d'autres. Celui de Thierry Del Cane est incontestablement de ceux-là. Le guitariste de Drakkar s'en est allé ce samedi matin. Le silence qu'il laisse derrière lui est assourdissant.

Le 10 avril dernier, les musiciens de Drakkar annonçaient sur leurs pages Facebook respectives l'hospitalisation Thierry Del Cane. Le musicien avait fait un infarctus le jour précédent, alors qu'il rentrait du Arden Métal Fest de Sault-les-Rethel (France) où Drakkar venait de se produire. En fin de journée, les mêmes sources nous apprenaient que Thierry avait été placé sous coma artificiel et que, malgré la gravité de son état, tout espoir n'était pas perdu. Trois jours plus tard, un communiqué beaucoup plus sombre nous faisait part du verdict des médecins. Thierry était en état de mort cérébrale et seul l'appareillage médial auquel il était relié le maintenait encore en vie.

Une phrase simple, postée à 5h du matin, la page Facebook officielle de Drakkar à jeté un voile sombre sur ce samedi 16 avril 2016 :

"Mes chers amis... c'est avec une grande douleur que je vous annonce que notre ami Thierry a rejoint le ciel ce matin...."



Thierry avait fêté son quarante-huitième anniversaire il y a quelques jours à peine. Il n’était probablement pas le plus exubérant des musiciens Metal, mais son talent et sa gentillesse ont marqué plusieurs générations de fans de belges et étrangers.

Pionnier de la scène Heavy Metal hennuyère, il avait fondé son premier groupe au tout début des années 80 en compagnie Tony Carlino de Max Pie et de Bernie Plumat, qui est aujourd’hui le guitariste du groupe Power Metal symphonique marseillais Nereids. Au sein de Drakkar, il avait, entre-autres, enregistré l’album culte "X-Rated" de 1988 (réédité en 2012 sous le titre "X-Rated Reloaded").

Le voici (en haut) sur la photo officielle qui illustrait la version vinyle originale d’"X-Rated"


Entre 2009 et 2012 Thierry avait prêté ses talents de six-cordiste à Max Pie et avait participé à l'écriture ainsi qu’à l'enregistrement du premier opus "Initial Process" (2010).

Aux côtés de Tony Carlino sur les sur les planches de l’édition 2011 du Rock Sound Festival.


En 2012, Drakkar s’était reformé et Thierry avait tout simplement réintégré son poste de guitariste pour mettre en boite l’album "Once Upon A Time… In Hell !" (2014).

Depuis 2012, Thierry et Drakkar n’ont cessé de se produire sur les planches de Belgique, de France et des Pays-Bas et comme moi, vous y avez probablement croisé le regard sympathique de ce talentueux musicien.



Hennuyer d’origine et fan de Drakkar depuis la première démo de 1985, j’ai eu la chance d’apprécier le talent de Thierry sur scène à de très nombreuses reprises, que ce soit dans les années 80 ou au cours des dernières années. Cependant, je ne peux pas affirmer que je connaissais le personnage. C’est pourquoi j’ai préféré conclure cet hommage en donnant la parole à quelques-unes des personnes qui l’ont mieux connu.

"Pour moi, Thierry est un ami véritable depuis 35 ans. Je ne trouve pas de mots pour décrire l’amitié qui nous unissait, mais je sais qu’elle était sincère. Je ne pourrai jamais l'oublier. Avec les autres membres du groupe, nous avons pris la décison de continuer à cinq, afin de pérpétuer sa mémoire."
Richard Tiborcz (Drakkar)

"Les mots me manquent pour décrire un tel homme et pour dire à quel point j’étais attaché à lui. Nous avions formé notre premier groupe avec Thierry et son frère Dominique (qui lui aussi est malheureusement parti bien trop tôt) alors que nous n’avions que 15 ou 16 ans ; plus tard, nous nous sommes retrouvés et avons parcouru un bout de chemin ensemble au sein de Max Pie ; il était aussi toujours à mes cotés au sein de l’organisation du PPM Fest et, sans lui, le festival n’aurait probablement pas pu exister !
Il était constamment au service des autres, toujours prêts à aider sans rien attendre en retour, un grand homme comme on en rencontre peu dans une vie !
J’ai eu la grande chance de le connaître et de partager une partie de sa vie, tant au niveau musical qu’humain et pour cela, et tout le reste, je ne l’en remercierais jamais assez ! "

Tony Carlino (Max Pie)

"Je ne sais quoi dire, Michel, à part que la vie est injuste et que nous perdons un super guitariste. Thierry est l’un de ceux qui me faisaient rêver lorsque j’apprenais à jouer de la guitare. C’était en 1984…"
Stéphane Busiau (Last Breath Messiah)

"Avec THE LOSTS, nous avons eu l’immense honneur d’avoir été invités par DRAKKAR pour participer à la release party de leur excellent album « One Upon A time… In Hell », le 05 octobre 2014 au Canal 10 d’Hautrage. Je connaissais bien sûr DRAKKAR de par sa musique mais c’est avec cette soirée que j’ai vraiment pu faire connaissance avec ses musiciens. Ce soir-là, nous avons été excellemment bien accueillis par les gars de DRAKKAR et de FIREFORCE et au milieu de cette troupe, il y avait Thierry. J’ai ce souvenir d’un homme discret mais respirant la profonde gentillesse. Je le revois s’installer dans un coin de la loge pour réviser ses plans de guitare, me lançant de grands sourires dès que j’y entrais. M’adressant un mot encourageant à la fin de notre set, court mais sincère, avant d’aller briller, lui, de tout son talent sur la scène. J’ai un grand respect pour cet homme, ses compagnons de route, ce groupe. La nouvelle est terrible, toutes mes pensées accompagnent ses proches."
Yann ‘YGC’ (The Losts)

"Déjà trente-cinq années passées depuis notre premier groupe de Metal. Avec ton frère Dom Dom, nous rêvions tous de toucher les étoiles et voila, comme lui, tu as fini par les rejoindre. Sache que je vous aime. Tu étais hyper doué à la guitare depuis ton plus jeune âge et tu as réussi un parcours à la hauteur de ta bonté et de ta joie de vivre.".
Bernie Plumat (Nereids)

"Que dire si ce n'est que la peine est immense. Nous perdons quelqu’un d’infiniment bon, gentil et serviable. Il était l’un des fondateurs du PPM Fest. Nous perdons un Grand Monsieur, un ami...Il va nous manquer mais il sera toujours là dans nos cœurs."
Gregory Vansiliette (Federock Events)

"J'ai toujours vu en Thierry une personne calme et facile à vivre. Je ne l'ai jamais entendu élever la voix. Il n'était pas coincé et n'avait pas l'égo démesuré. Backstage, il était toujours prêt, que ce soit pour donner un coup de main ou pour se lancer dans une partie de rigolade. Une fois sur les planches, il se révélait être une vraie bête de scène"
Filip Lemmens (Fireforce)

L’équipe de Music In Belgium partage la peine de Sylvie, l’épouse de Thierry, de sa famille, de ses frères de Drakkar, de ses amis et de la communauté Métal en général.

Adieu Thierry. Les musiciens s'en vont, mais leur musique reste. Grace à elle, nous ne t'oublierons pas !



Photos © Hugues Timmermans et Bernard Hulet

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium