Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-10-2017
› THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
› KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
› LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
› Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
› ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
› Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
› PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
› EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
› FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
› Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
› BAZART + Emma BALE (Merksem)
› ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
› Gabriel RIOS (Gent)
› MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
› BLOND + FITZ + Diego STRAZ (Ittre)

Les 7 prochains jours:
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 STUFF. (Hasselt)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
28-10 AMENRA (Kortrijk)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • John Birks Gillespie (1917)
  • Manfred Mann (1940)
  • Steve Cropper (1941)
  • Elvin Bishop (1942)
  • Kathy Young (1945)
  • Lee Loughnane (1946)
  • Tetsu Yamauchi (1947)
  • Charlotte Caffey (1953)
  • Eric Faulkner (1954)
  • Julian Cope (1957)
  • Steve Lukather (1957)
  • †Bill Black (1965)
  • †Shannon Hoon (1995)
  • †Elliott Smith (2003)
  • †Sandy West (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6790 membres.
- En ligne, nous sommes 175 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 658 397
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Deap Vally, des nanas qui en ont sous la ceinture...
/ paru le 26/09/2016 /
Chronique(s)
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Options
Malgré l'épée de Damoclès qui pend actuellement au-dessus de la tête du VK, la programmation de rentrée de la salle bruxelloise a de quoi faire des envieux. Par exemple avec les nanas de Deap Vally qui étaient de passage ce vendredi 23 septembre pour y présenter "Femejism", leur deuxième album.

La première partie avait été confiée aux locaux de A Supernaut, trio nerveux aux influences à chercher quelque part entre stoner et classic rock (pas pour rien que leur nom s’inspire d’un titre de Black Sabbath). Emmenés par un chanteur chevelu au torse tatoué et au regard démoniaque dont la voix modulable convient parfaitement à leur univers vintage, ils semblent revenir (musicalement en tout cas) d’un voyage dans le temps analogique.

Précisons qu’il ne s’agit pas d’une tare tant la fougue rend leur set captivant. Sauf peut-être quand ils partent dans un délire prog metal interminable dont on ne retiendra que la voix du batteur alors qu’ils montaient en puissance. Car avant cela, les riffs cinglants, la basse omniprésente et surtout la rythmique carrée ont démontré que le rock ‘n’ roll faisait toujours autant fantasmer.

Les Californiennes de Deap Vally ont enfin sorti un successeur à "Sistrionix", leur premier album de 2013. Il porte un titre tout aussi étrange mais à leur image, "Femejism", dont elles ont assuré la production sous l’œil avisé de Nick Zinner, le guitariste des Yeah Yeah Yeahs. Le résultat donne un son un rien plus lisse mais une hargne toujours belle et bien mise en avant à l’instar du titre d’intro de la soirée, "Little Baby Beauty Queen".

C’est qu’elles sont rebelles et elles ne s’en cachent pas, même si on pourrait pointer un paradoxe entre les pochettes colorées qui contrastent avec le contenu rugueux de leurs compositions. Et lorsque l’on se rend compte de la puissance dégagée, on a du mal à imaginer que ce sont deux nanas à l’accoutrement sexy seules sur scène : Lindsey Troy la brune au chant et à la guitare à gauche et Julie Edwards la blonde (aux reflets rosâtres) à la batterie du côté droit. Un énervé "Bad For My Body" et un brutal "Gonna Make My Own Money" vont conforter cette impression.

Après une poignée de concerts au Royaume-Uni, elles entament leur tournée sur le continent européen par Bruxelles et l’accent sera bien entendu mis sur les nouvelles compositions. Parmi celles-ci, on retiendra notamment le presque poppy "Bubble Baby" ainsi que le curieux mais intense "Smile More" caractérisé par des couplets mi chantés mi parlés auxquels succèdent un refrain d’une redoutable efficacité. Mais le meilleur extrait de la plaque est sans aucun doute "Julian" que des effets stroboscopiques vont sublimer. Coincé entre un crasseux "End Of The World" et un rugueux "Teenage Queen", il s’agira à ne point douter du summum de la soirée.

"The hardest working woman in the business". C’est ainsi que Julie annoncera la montée sur scène de Jess Roberts, une chanteuse et amie du duo rencontrée lors d’une tournée précédente. Elle va assurer les chœurs et manier du tambourin sur un rêche "Raw Material" et sur "All Night", une improbable cover de… Beyoncé. Pendant ce temps-là, Lindsey en était déjà à sa troisième bière chipée à un spectateur…

En parlant du public, celui-ci sera particulièrement enthousiaste et réceptif, ce qui aura pour effet de doper la fin du set principal qui, outre un bien couillu "Lies", va se clôturer avec ce qu’elle ont de plus langoureux à proposer (à l’exception de leurs déhanchés), "Heart Is An Animal", la plage qui referme également "Femejism".

Les rappels feront grimper la température d’un cran via les incandescents "Baby I Call Hell" et "Walk Of Shame" alors que le tout aussi chaud "Royal Jelly" invitera tout un chacun à aller saluer la paire qui répondra inlassablement aux multiples (et parfois saugrenues) demandes des spectateurs derrière un stand merchandising qui sera littéralement dévalisé. Ou quand la façade rock ‘n’ roll fait place à la sensibilité féminine…

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium