Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bruce Johnston (1944)
  • Gilson Lavis (1951)
  • Margo Timmins (1961)
  • Michael Ball (1962)
  • Laurence Colbert (1970)
  • †John Entwistle (2002)
  • †Robert Dwayne Womack (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6732 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 672 083
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
The (Botanique) Garden
/ paru le 28/03/2017 /
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Liens connexes
Options
Un peu plus de deux ans après avoir épaté la galerie en première partie de Warpaint au Cirque Royal, les Californiens déjantés de The Garden se produisaient au Witloof Bar du Botanique ce jeudi 23 mars. Une visite en support d'un EP tout chaud, "U Want The Scoop?"

Sorti sur le célèbre label indépendant Epitaph, il ne fait pas dans la dentelle avec ses cinq titres en treize minutes. Une urgence qui les caractérise et qui sera d’application dès la seconde où ils vont débouler sur scène, micro à la main pour un flow speedé exécuté sur des beats endiablés en sautillant dans tous les sens, au point de frôler dangereusement les arcades surplombant la scène.

Bien que jumeaux, Wyatt et Fletcher Shears n’arborent pas le même look. Le premier dissimule sa chevelure sombre sous un béret rouge de révolutionnaire alors que la coiffure peroxydée du second renvoie à Billy Idol, énormes boucles d’oreilles comprises. Leur image occupe en effet une place importante (pas pour rien qu’ils ont posé pour une campagne d’Yves Saint-Laurent) que complètent une attitude rebelle juste ce qu’il faut et un grain de folie manifeste (positions perchées sur le kit de batterie, acrobaties et sprints sur scène en étant les exemples les plus frappants).

Adeptes du bricolage (le drap à l’arrière de la scène mentionnant Vada Vada, leur motto, peint à la bombe), ils parviennent à installer leur univers simplement avec leur voix, une basse et une batterie. Bon, d’accord, celle-ci est remplacée par une boîte à rythmes lorsque Fletcher vient répondre à son frère et pas mal de sons se retrouvent injectés en parallèle. Mais dans l’ensemble, la philosophie minimaliste reste de rigueur, au contraire de leurs influences multiples qui vont du punk au hip hop en passant par la soul et la drum ‘n’ bass, le tout saupoudré d’une once de kitsch.

Les frangins effectuent ainsi des grands écarts qui ont de quoi déstabiliser. On pense tour à tour à Rage Against The Machine ("Crystal Clear"), The Prodigy ("Cloak"), De La Soul ("I Guess We’ll Never Know") et même… Adam & The Ants ("Egg", "Make Yer Mark"). Un surprenant melting-pot qui tient la route, notamment grâce à une énergie décuplée qui verront les premiers rangs pogoter généreusement. Mais le duo peut également compter sur une faculté de composition qui leur verra presqu’obtenir un hit au travers de l’excellent "Egg", un extrait de "Haha", leur deuxième album sorti en 2015.

Quoi qu’il en soit, c’est un ouragan qui a déferlé sur le Witloof Bar ce jeudi soir. Mais contrairement à Mitch, Katrina ou Patricia qui n’ont laissé que ruines et désolation derrière eux, The Garden ont, à coups de décibels, décoiffé des victimes consentantes en faisant voler en éclats des frontières de styles désuètes.

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium