Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-10-2017
› HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
› YAK + CHASTITY (Borgerhout)
› Ben ABSINTH (Liège)
› TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
› WWWATER (Gent)
› DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
› Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
› KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
› INHEAVEN (Bruxelles)
› LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)

Les 7 prochains jours:
25-10 CAST (Verviers)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 BRNS + François VIROT + IDALG (Namur)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 AQUASERGE + Ricky HOLLYWOOD + FIEVRE (Namur)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 FISHBACH + Isaac DELUSION + PALE GREY (Namur)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
29-10 OTZEKI + MORTALCOMBAT (Namur)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 BISON BISOU + A SUPERNAUT + BODA BODA (Namur)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
30-10 KITTY, DAISY and LEWIS + SCARLETINAS (Kortrijk)
30-10 The UNDERGROUND YOUTH + ANIMAL YOUTH (Gent)
30-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Sint-Niklaas)
30-10 RIDE (Bruxelles)
30-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
30-10 Chuck PROPHET and The MISSION EXPRESS + CURSE OF LONO (Bruxelles)
30-10 SOHN (Bruxelles) **REPORTÉ**
30-10 The SLACKERS + The NICE GUYS (Bruxelles)
30-10 (SANDY) ALEX G (Bruxelles)
31-10 The IRON MAIDENS + MAGNETICA (Kortrijk)
31-10 Chad VANGAALEN + MAUNO (Gent)
31-10 SLEEPING WITH SIRENS (Borgerhout)
31-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
31-10 CURIOSITY (Liège)
31-10 Milo MESKENS + Emil LANDMAN + Josefien DELOOF (Gent)
31-10 VAGABON (Bruxelles)
31-10 LAMBCHOP (Hasselt)
31-10 AMENRA + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE + MONNIK (Bruxelles)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Jiles Perry Richardson (1930)
  • Bill Wyman (1936)
  • Ted Templeman (1944)
  • Jerry Edmonton (1946)
  • Edgar Broughton (1947)
  • Dale Griffin (1948)
  • Debbie Googe (1962)
  • Monica Arnold (1980)
  • †Merl Saunders (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6791 membres.
- En ligne, nous sommes 206 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 769 495
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Nuits du Bota 2017 : Angel Olsen, la fée du chapiteau
/ paru le 22/05/2017 /
Ce mercredi 17 mai, le chapiteau des Nuits du Bota a retrouvé une certaine sérénité. Exit les effluves de bière de la veille et place à la grâce d'Angel Olsen dont le troisième album, "My Woman", a été unanimement plébiscité l'an dernier.

Le premier à monter sur les planches ce soir se nomme Tim Darcy. Loin d’être un inconnu, il s’agit du leader de Ought qui s’est récemment lancé dans une parenthèse en solitaire. Il a publié en début d’année "Saturday Night", un premier album qui a de quoi surprendre. À mille lieues de son quotidien, ce grand dadet un peu gauche laisse en effet de côté ses influences glaciales pour en explorer d’autres, nettement plus atypiques.

Son organe vocal peut ainsi se parer de velours en vue de conférer un cachet crooner à des compositions que l’on dirait d’un autre temps. On pense énormément à Roy Orbison au milieu des sixties sans pour autant tomber dans la ringardise ("Still Waking Up"). Contrairement à son passage à la Rotonde en février dernier où il était accompagné de deux créatures dont une choriste violoniste, il se produit seul à la guitare, occasionnellement soutenu par une boite à rythmes. En conséquence, son set finira pas devenir un rien trop linéaire.

Un petit coup d’œil à la Rotonde pour le lancement officiel de l’album d’Endz, projet de vétérans du rock made in Wallonie puis retour au chapiteau où les grands espaces américains seront explorés via Ryley Walker. Les titres travaillés du bonhomme prennent un certain temps à se développer sur scène et deviennent tout bonnement exquis lorsqu’ils arrivent à maturité (on pense à du Midlake ou à du Wilco en un rien plus nerveux).

Il faut dire que les musiciens qui l’accompagnent sont loin d’être des manchots (mention à l’imposant bassiste et au batteur qui va jusqu’à utiliser un… archet et des clochettes qu’il agite avec ses dents). Ceci dit, la longueur et la complexité de certains morceaux vont nous perdre de temps à autre, avant qu’un délire du batteur ne nous rappelle à l’ordre. Il serait intéressant de les revoir dans l’intimité d’une salle.

En 2014, "Burn Your Fire For No Witness", le deuxième album d’Angel Olsen, l’a élevée au statut de personnalité respectée. Autrement dit, elle était attendue au tournant et, au travers de l’excellent "My Woman" sorti à l’automne dernier, a fait taire tous ses détracteurs. Choisi par Rough Trade comme album du mois de septembre, il s’est également retrouvé en bonne place dans les référendums de fin d’année.

Ceci dit, on a commis une grosse erreur de stratégie ce mercredi soir. Plutôt que de se plonger directement dans l’univers de l’Américaine, on a été jeter une oreille aux sauvages de Cherry Glazerr à la Rotonde. Quelques titres seulement mais qui ont eu l’effet d’une bombe tant l’énergie dégagée par l’improbable chanteuse et ses compositions qui le sont tout autant, alliant indie rock, mélodies imparables et hurlements mesurés nous ont laissés pantois.

On a donc pris le train Olsen en route alors qu’elle était en pleine interprétation du fantastique "Not Gonna Kill You" qu’il est encore plus sur scène avec trois guitares en action. L’analyse de la set-list et les témoignages sur place vont davantage nous faire regretter notre décision car il s’agissait de la fin de la première partie théorique du concert, nerveuse à sa manière, qui l’a notamment vue jouer les efficaces "Shut Up And Kiss Me" et "Give It Up", sucreries pop extraites de son dernier album.

La suite allait en effet se révéler un rien plus laborieuse, empruntant les mêmes travers que Ryley Walker. Des titres exagérément allongés ("Sister" et "Woman" en tête) qui font perdre pied aux spectateurs. Ceux-ci vont d’ailleurs tout doucement commencer à déserter le chapiteau malgré des musiciens d’une qualité indéniable. On va ainsi regretter la sous-utilisation des instruments électriques car chaque montée dans les tours s’accompagnait de frissons de bien-être.

Ceci dit, la voix de la bien nommée Angel (qui arbore un top coloré) reste la principale attraction. Elle rend ainsi justice à "Acrobat" et à "Those Were The Days", par exemple, mais ce n’était pas l’endroit propice. Quant aux rappels, ils vaudront surtout pour son hymne "Unfucktheworld" (inscrit fièrement sur la grosse caisse de la batterie) et son hit "Never Be Mine" aux influences délicieusement sixties. La prochaine fois, on adapte notre stratégie…

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium