Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Gene Kelly (1912)
  • Rudy Lewis (1936)
  • Mick Burt (1938)
  • Keith Moon (1947)
  • Rick Springfield (1949)
  • Jimi Jamison (1951)
  • Edwyn Collins (1959)
  • Dean DeLeo (1961)
  • Shaun Ryder (1962)
  • †Dwayne Goettel (1995)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6760 membres.
- En ligne, nous sommes 96 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
103 021 415
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Home Records Festival 2017 (Part 1)
/ paru le 26/05/2017 /
Chronique(s)
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Options
Il faudra bel et bien deux articles car, il y a tant à dire sur les dix projets ou formations qui se sont produites ce mercredi 24 mai à Liège à la Cité Miroir. Voilà un festival qui fait corps avec celui de Huy consacré aux musiques du Monde et aux improbables projets réunissant des artistes venus de tous bords et d'horizons souvent éloignés les uns des autres. Des soirées musicales où le spectateur parcourt à la fois de nombreux courants musicaux et de nombreux continents. En un mot des moments où des artistes humbles et nobles font éclater tout leur talent et tout leur génie !

Mais avant tout parlons d'abord de ce petit label à taille humaine qu'est Home Records, c'est la maison des artistes ou plutôt le label maison où, les musiciens/chanteurs/compositeurs font ce qu'ils veulent à leur guise sans retenue pour produire ce qu'ils font de mieux ! 18 ans d'existence et près de 180 albums où le chef d'orchestre Michel Van Achter continue sa prospection et la découverte de perles rares, qui perpétuent les traditions et les cultures ancestrales de nombreuses contrées, sans oublier ça et là un petit grain de folie !

Parlons ensuite du cadre exceptionnel de cette soirée, la Cité Miroir une architecture à la fois baroque et contemporaine bâtie sur les "ruines" de l'ancienne piscine de la Sauvenière, qui permet à la fois à l'artiste et au spectateur de se jeter à l'eau ! Cadre magique proposant une grande profondeur (de bassin) mais aussi une grande hauteur pour faire résonner les notes de musiques, les chants et les applaudissements du public.

Première acte donc puisqu'il me faudra bien deux papiers pour clôturer mon texte que je souhaite le plus complet possible, avec tout d'abord une première pléiade d'artistes s'échelonnant sur une période allant de 19 h à 21 h. Vous l'aurez compris et pour pouvoir écouter autant de projets en une seule soirée, chaque concept devra débattre (se débattre dans l'eau du bassin) en 20 minutes chrono et donc sur 3 à 4 compositions seulement.

Mais ne dit-on pas qu'il faut privilégier la qualité à la quantité et c'est bien sur cette philosophie que la soirée débute avec le guitariste/virtuose Chris De Pauw, qui avec ses seuls guitares acoustiques va d'emblée porter directement le niveau technique au plus hauts points ! J'ai parlé de virtuose et c'est de cela qu'il est question avec un homme chaleureux, souriant et surtout humble, qui décoche des accords somptueux voyageant entre le classique, le folk ou le psychédélique à la manière d'un certain grand guitariste anglais (Steve Hackett). Un album est en préparation pour fin 2017, je serai bien sûr sur la brèche pour l'attraper au vol. Bravo l'artiste !

Place au duo Auster Loo dont j'ai déjà chroniqué l'album, et composé de Lydie Thonnard (flûte) et Simon Leleux (darbouka, percussion), qui transcendent sur scène ce qu'ils ont réalisé sur disque. Passant de moments plutôt doux et posés à des passages plus endiablés, on est impressionné par la dextérité des deux protagonistes, qui allient avec élégance le classique et l'oriental.

- Auster Loo L'album

C'est au tour de Bernard L'Hoir ici accompagné d'un guitariste espagnol Juan Carlos Mellado, de nous proposer ses compositions ici axés sur un duo piano/guitare. Voilà un artiste qui aura eu la chance d'enregistrer dans le célèbre studio de Peter Gabriel, une aubaine pour un musicien qui a su dans sa jeunesse apprécier Genesis. Pour l'heure le duo construit des morceaux où le classique du piano rejoint le côté méditerranéen et espagnol de la guitare, avec même des ambiances atmosphériques qui font finalement corps avec le rock-progressif. Comme depuis le début, on reste dans un univers fait de finesse et de haute technicité !

- Bernard L'Hoir L'album

On continue notre voyage avec cette fois la rencontre entre la France et la Belgique, et ce, au sein du projet Tondo composé de Gilles Chabenat (vielle à roue), Maarten Decombel (Guitare) et Fred Pouget (clarinette et cornemuse). Un voyage effectivement à travers les musiques populaires des Balkans, de l'Espagne avec parfois un retour aux cultures médiévales tout en regardant vers l'avant de manière avant-gardiste. Construisant un chassé-croisé entre hier et aujourd'hui, le trio offre au public une prestation entrainante et chaleureuse qui nous porte dans une autre dimension !

- Gilles Chabenat Tondo

Enfin quoi de plus logique que de terminer cette première escapade dans l'univers d'Home Records, par une artiste en devenir ! En effet Lara semble bel et bien être un véritable espoir, un diamant brut qu'il faudra tailler au mieux pour en dégager un véritable joyau pop-folk construit sur base d'une voix exceptionnelle, un franc-parler dans les textes et la complicité d'un guitariste/arrangeur d'exception en la personne de Nicolas Dechêne (que je viens de voir il y a peu avec l'artiste Ilia). Sur des textes engagés et en anglais, la chanteuse module une très belle voix au timbre particulier, le tout saupoudré d'accords fins et lumineux du guitariste. Quoi de mieux avant la pause rafraichissante, que de découvrir une telle artiste qui devrait faire en toute logique un sacré bout de chemin...en tout cas je l'espère pour elle !

- Lara L'album

Voilà donc déjà la première partie décrite de cette très belle soirée, qui a de nouveau pu permettre à des artistes humbles, nobles et vrais de partager avec le public la beauté simple d'instruments qui s'expriment de la plus belle des façons ! Je souhaitais encore ajouter qu'entre les prestations scéniques, de beaux phrasés en anglais et en français on permis de s'imprégner de la philosophie du label, et présenter les artistes sous leur meilleur jour.

- Home Records Le Facebook

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium