Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-09-2017
› BONG + 11 PARANOIAS + GHOLD (Bruxelles)
› EMA + DUBAIS (Bruxelles)
› SWMRS + The REGRETTES (Bruxelles)
› MATTHEW and The ATLAS (Bruxelles)
› Jen CLOHER + CABLE TIES (Gent)

Les 7 prochains jours:
25-09 JACK OF HEARTS + MALE GAZE (Bruxelles)
25-09 WINTERFYLLETH + FEN + NECRONAUTICAL (Kortrijk)
25-09 The DISTRICTS + A BOY WITH A BEARD (Bruxelles)
25-09 MONKEY 3 + The NECROMANCERS (Bruxelles)
26-09 PALM (Liège)
26-09 Christina GOH (Liège)
26-09 MOE + DEAD + GOLDORAK (Bruxelles)
26-09 Siv JAKOBSEN (Bruxelles)
26-09 DIET CIG + The SPOOK SCHOOL (Borgerhout)
27-09 CAT CAT CANARY (Liège)
27-09 Piet VERBIST QUARTET (Liège)
27-09 MAUNO + ANNABEL LEE (Bruxelles)
27-09 YO NO SE (Hannut)
28-09 SLEEPER'S REIGN (Gent)
28-09 Will SAMSON (Bruxelles)
28-09 SEX SWING + PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS (Bruxelles)
28-09 ONSLAUGHT + ARTILLERY (Diest)
28-09 Trevor SENSOR (Bruxelles)
28-09 ACID BABY JESUS + MOAR (Bruxelles)
28-09 ULYSSE + VITA and The WOOLF (Bruxelles)
28-09 Neil DIAMOND (Antwerpen)
28-09 GIRLS IN HAWAII (Bruxelles)
29-09 The DRUMS + BROADCAST ISLAND (Bruxelles)
29-09 AIR TRAFFIC + JAKL (Leuven)
29-09 EVERGREY + NEED (Kortrijk)
29-09 SONNFJORD + OTON + ESINAM (Bruxelles)
29-09 LONEY DEAR (Bruxelles)
29-09 Ed HARCOURT (Zwevegem)
29-09 FAIRE + PEPITE (Bruxelles) **ANNULÉ**
29-09 SIMO + RHEA (Bruxelles)
30-09 Johann JOHANNSSON (Bruxelles)
30-09 ULYSSE + Theo CLARK (Namur)
30-09 RRAOUHHH + COCAINE PISS + VANDAL X + GUILI GUILI GOULAG + SHNOK (Bruxelles)
30-09 DRAKKAR + ADX + FIREFORCE + OCTANE (Lens)
30-09 BUSH + RAVENEYE (Borgerhout)
30-09 Michael NAU (Gent)
30-09 EVERGREY (Diest)
30-09 EVIL INVADERS (Aarschot)
30-09 AIR TRAFFIC + JAKL (Leuven)
30-09 BROADCAST ISLAND (Bruxelles)
01-10 PAPA ROACH + Frank CARTER and The RATTLESNAKES (Borgerhout)
01-10 AIR TRAFFIC + JAKL (Leuven)
01-10 SIGUR ROS (Bruxelles)
01-10 The ROSENBERG TRIO (Antwerpen)

Mois en cours:
Septembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 


Anniversaires

  • Wayne Henderson (1939)
  • Linda McCartney (1942)
  • Gerry Marsden (1942)
  • Jerry Donahue (1946)
  • Kjell Asperud (1946)
  • Peter Salisbury (1971)
  • Marty Cintron (1971)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6780 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
103 850 066
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

News
No Compromise Metal Fest 5 : l'interview de Sabathan
/ paru le 12/09/2017 /
Sabathan a choisi le cadre du No Compromise Metal Fest de La Louvière pour rendre un hommage exceptionnel à Cernunnos avec qui il avait fondé Enthroned au début des années 90. Afin de souligner le caractère unique de cet événement, nous sommes sortis du cadre standardisé le l'habituelle interview découverte.

Un petit peu d'histoire :

Sabathan (basse, chant) et Cernunnos (batterie) fondent Enthroned à Charleroi en décembre 1993. "Prophecies Of Pagan Fire", le premier album du groupe sort en 1995 sur le label Evil Omen Records. En 1997, une semaine avant d'entrer en studio pour enregistrer le second opus "Towards The Skullthrone Of Satan", Cernunnos met fin à ses jours. Il était âgé de 25 ans. Enregistré avec l'aide d'un batteur de session, "Towards The Skullthrone Of Satan" sort quelques mois plus tard sur le fameux label anglais Blackend. Aujourd'hui considéré comme l'une des pierres angulaires du Black Metal des années 90, l'opus fêtera ses 20 ans en octobre 2017 !

Pour commémorer dignement le vingtième anniversaire du décès de Cernunnos et souffler la vingtième bougie du second opus d'Enthroned, Sabathan a recruté un musicien de Slaughter Messiah, son groupe actuel (NDR : le guitariste T. Exhumator)) et deux ex-membre d'Enthroned (NDR : le guitariste Nguaroth et, exceptionellement pour le No Compromise Metal Fest, le batteur Ahephaïm) avec lesquels il proposera au public du No Compromise Metal Fest un show exclusif au cours duquel il interprètera, entre autres, l'intégralité de l'album "Towards The Skullthrone Of Satan" !

MiB : Pourrais tu expliquer aux lecteurs de Music In Belgium comment tu as eu l'idée de cet hommage à Cernunnos ?

Sabathan : L’idée m’est venue suite aux conseils de plusieurs amis qui ont insisté pour que je mette ce projet sur pied afin de rendre un bel hommage à Cernunnos qui avait fondé Enthroned avec moi et qui étais mon meilleur ami. Un de mes meilleurs amis, de Nancy en Lorraine m'a m’a aussi fortement coaché pour mettre ce projet sur pied. Pour ne rien te cacher, les morceaux des deux premiers albums d'Enthroned et ceux du EP "Regie Sathanas. A Tribute To Cernunnos" représentent une partie importante de ma vie et je ne peux pas (et ne veux pas) l'oublier. Depuis que rejoue ces morceaux, une émotion immense m'envahit. Réinterpréter ces titres me fait le plus grand bien. C'est un peu comme si je recommençait tout au début, plus de 20 ans en arrière. Je n'ai pas de mots pour décrire le plaisir et les émotions que me procurent le fait de rejouer tous ces joyaux !

MiB : Le concert du No Compromise sera t'il un événement unique ou as tu l'intention d'en donner d'autres ?

Sabathan : Je n’en sais encore trop rien. Pour l’instant je me concentre sur le concert du 23 Septembre et après on verra. Je déciderai cela après le No Compromise. Il me reste en réserve un paquet de morceaux que j’avais composé pour Enthroned et qui avaient été rejetés par le groupe un peu avant mon éviction en 2006. J'aimerais enfin pouvoir les exploiter et les mettre sur bande. Ce projet solo sera peut-être l’occasion de pouvoir les remettre au goût du jour afin de pouvoir les sortir. Il faut savoir que je suis très occupé avec mes autres groupes. Avec Slaughter Messiah, qui est aujourd’hui mon groupe principal et ma priorité, nous préparons actuellement notre premier album et je peux te promettre que celui-ci va en laisser plus d’un bouche baie ! Horacle, mon groupe de Heavy Metal, galère pas mal pour se faire connaitre et choper l’intérêt qu’il mérite et il va falloir que je travaille sérieusement sur les entraves qui limitent le développement de ce projet. Comme tu peux le voir, je n’ai pas vraiment le temps de me tourner les pouces. Je vais avoir énormément de pain sur la planche. Mais 2018 sera un nouveau départ pour ma carrière musicale. C'est l'objectif que je me suis fixé !

MiB : Joueras tu uniquement des titres d'Enthroned ou y aura t'il des surprises ?

Sabathan : Non, je ne jouerai que des titres des trois premiers albums d'Enthroned. Pour cette date, l’accent sera mis sur "Towards the Skullthrone of Satan" pour fêter les 20 ans de la sortie de cet album qui est paru en septembre 1997.

MiB : Tu as toujours été présent lors des éditions précédentes du No Compromise Metal Fest, que ce soit dans le public ou sur scène avec Slaughter Messiah et Horacle. Etait-il important pour toi de donner ce concert particulier dans le cadre du No Compromise Metal Fest. Aurais-tu pu rendre hommage à Cernunnos ailleurs ?

Sabathan : Pour un tas de raisons, il était important que ce concert ait lieu là-bas. Premièrement, parce que la date du festival coïncide avec l'anniversaire de la sortie de "Towards the Skullthrone of Satan". Ensuite, parce qu'Enthroned, qui s’est formé en 1993 à Charleroi, a fait ses premiers pas (pour ce qui est de la Wallonie en tout cas) à Charleroi et à La Louvière. Nous avions donné un de nos premiers concert à la Rive Droite en 1995. Donc, le No Compromise Metal Fest est parfait pour faire un comeback et un tribute show. En plus, quand tu vois les affiches que David et Christine nous concoctent chaque année, il est vraiment difficile de faire mieux ! De la haute qualité dans un vrai esprit Metal. Ce n'est pas du tout courant en Wallonie où il y a beaucoup trop de Metal Moderne sans intérêt. Honnêtement, je me vois mal faire cet hommage en jouant avec des groupes qui pratiquent un style que je ne peux pas sentir. Ce serait un sacrilège, pas un hommage !

MiB : Quel est, à ton avis, la dénomination qui convient le mieux pour définir le style musical de Sabathan ?

Sabathan : Du Black Metal 90’s avec des riffs Heavy Metal, Speed Metal, une dégaine cuir/clous/chaines, de la sueur, de la rage au ventre, de la violence, un sens de l’agression comparable à ce que faisaient Venom, Bathory, Slayer et Sodom à leur débuts, de la noirceur et un feu digne de Mayhem, Nifelheim, Morbid… Bref, un Black Metal éloigné de ce qui se fait aujourd’hui, un Black Metal qui sent la rage, le vomi, la sueur, le sang et la mort !


MiB : Pourquoi avoir choisi de nommer le groupe Sabathan ?

Sabathan : Je pense qu'utiliser mon nom de scène était la meilleur alternative. Ce projet reflète à 100% ce que je suis, qui je suis et ce que j’ai toujours été. Tout cela, sans retournement de veste, sans compromis (c’est le cas de le dire), avec les mêmes convictions depuis plus de 25 ans. Je reste fidèle à moi-même, à mes racines, à mon style de vie et ma dévotion complète au vrai Metal ; que ce soit Heavy, Speed, Thrash, Death et Black Metal !

MiB : Quelles sont tes influences principales ? Quelle est la source d'inspiration de tes lyrics ?

Sabathan : Mes influences sont nombreuses et variées. Je suis autant influencé par Rush (qui est un de mes groupes fétiches) que par Bathory (pour moi, un groupe phare) et King Diamond pour le style de ses lyrics. Mais aussi par Mayhem pour son côté extrême, Nifelheim pour son attitude et sa musique qui déchire tout et Dissection pour son côté mélodique. Je pourrais encore citer beaucoup d'autres groupes...

MiB : Quels sont les cinq albums sans lesquels la musique de Sabathan n’aurait pas vraiment été la même ?

Sabathan :

  1. Bathory : "Under The Sign Of The Black Mark"
  2. Mayhem : "De Mysteriis Dom Sathanas"
  3. Venom : "Welcome To Hell"
  4. Sodom : "Obsessed By Cruelty"
  5. Mercyful Fate : "Don't Break The Oath"


MiB : Le No Compromise Metal Fest est un festival dédié au Métal Underground. Te considère-tu comme un musicien underground? Si oui, penses-tu que le métal doit absolument rester une musique underground ?

Sabathan : Chacun a sa vision des choses et je ne vais pas entrer dans ce débat. Pour ma part, je me suis toujours considéré comme un musicien underground. Depuis que je joue, je n'ai touché aucun pactole. J’ai mes convictions et je tiens à ce qu'on les respecte. Ce qui compte c’est de croire en ce que l’ont fait, d'avoir la rage au ventre lorsqu'on le fait et d'avoir la fougue ! J’ai 47 ans et j’ai toujours la niaque d'un gars de 20 ans ! Cela n'a jamais changé ! Je ne vais pas non plus cracher sur les groupes qui gagnent leur vie avec leur musique. Ils ont réussi leur carrière à 100% et c’est tant mieux ! Ils l'ont mérité ! Ils ont bossé dur pour y arriver et ont dû faire des choix qui ne sont pas toujours faciles. Le facteur chance a aussi joué, probablement. Ils sont arrivés au bon endroit au bon moment ! Des groupes tels que Marduk, Watain ou Immortal (Abbath aujourd’hui), vivent de leur musique parce qu'ils se sont battus pour y arriver. Ce que j’aime particulièrement dans les Festivals comme le No Compromise c’est qu'ils mettent en valeur une scène émergeante de qualité, qui possède le vrai esprit Metal, l’authenticité du style, ses valeurs et ses traditions ! Des traditions qui existent depuis la fin des années 70 et qui ont commencé à être bien bafouées au début des années 90, avec l’arrivée de pseudo genres tels que le Metalcore, le Rap Metal, le Grunge, le Groove Metal et tout les autres styles du genre qui mettent la médiocrité à l’honneur. Je me souviens que dans ces années là, nous devions constamment nous battre contre ces mecs qui se foutaient de notre gueule parce que l'on continuais a porter du cuir, des clous et des vestes en jeans patchées ! Ils nous insultaient, nous traitaient de ringards et de démodés parce que nous étions restés pareils que ce que nous étions dans les 80’s et donc, fidèles au vrai Metal ! Le Metal n’a jamais été et ne sera jamais un phénomène de mode pour moi ! Je laisse cette supercherie au monde de la RNB, du Rap et de la pop commerciale des radios et télévisions grand public !

MiB : Quel est, à ton avis, le plus grand groupe Belge ?

Sabathan : Possession est voie de devenir le plus grand groupe belge de Black Metal. Leur cote de popularité ne cesse de grimper. Le groupe est devenu la référence en matière de Black Metal Belge, comme l'était Enthroned dans le courant des années 90. Et je ne peux que m’en réjouir, car se sont des bons potes et leur musique - comme leur shows - déglingue vraiment tout ! Pour ce qui est du Speed Metal c’est sans conteste Evil Invaders qui détient la palme du succès. Ils le méritent également car ils claquent sévère ! Pour les moins connus, il y a Pox, un excellent groupe de Gand qui a joué l’an passé au No Compromise. Saqra’s Cult de Bruxelles, qui est également époustouflant et dont la cote de popularité monte en flèche. The Devil’s Work de Liège qui propose du bon Stoner, Spermafrost et son Pure Insane Black N Roll est un des meilleurs groupes actuels également. Il y en a un paquet d’autres. Il y a du très bon chez nous, mais notre scène a énormément de mal a s’exporter. Mais il y a aussi beaucoup trop de blagues...

MiB : Sur quel support préfères-tu écouter de la musique (Vinyle, CD, mp3) ? Lequel des trois recommandes tu pour la musique de Sabathan/Slaughter Messiah/Enthroned/Horacle ?

Sabathan : Sans hésiter : le Vinyle et les Tapes ! Pour ce qui est de Sabathan, procurez vous les deux premiers albums d'Enthroned en Vinyle. L' EP "Regie Sathanas. A Tribute To Cernunnos" n’existe pas en vinyle à ma connaissance (à moins qu’il y ait une version bootleg). Pour ce qui est de Slaughter Messiah, nous n’avons quasiment que du format Vinyle ou Tape, sauf pour le dernier EP "Morbid Re-Incantations" qui comprend un version CD limitée. L'album, lui, sera disponible sur les trois supports, Vinyle, CD et Tape. Horacle, à mon grand désarroi, n’existe qu’en support CD. Mis à part le premier EP de 2011 qui est sorti édition Tape strictement limitée sur un petit label Sud-Américain (indisponible en Europe) et qui est sans doute déjà sold out. Je l'avais produite moi-même. De toute façon, les deux premiers EP’s de Horacle sont sold out et n’ont jamais été re-pressés. Je suis toujours en train de rechercher un label qui pourrait les ressortir en Vinyle, ainsi que l’album de 2015, mais ce n’est pas gagné !

MiB : Voici une petite idée de ce que donnait Enthrone, en Live, en 1998 :



MiB : Quel est ton meilleur ou ton pire souvenir (au choix) depuis que tu joues de la musique ?

Sabathan : Mon meilleur souvenir restera à jamais la dernière tournée que j’ai faite avec Enthroned en 2004, en Amérique du Sud. C'est d’ailleurs là-bas que le live (NDR : "Black Goat Ritual (Live in Thy Flesh)") a été enregistré. Après cela, vient le concert de Slaughter Messiah à Stockholm en Mai 2016. Nous avons fait un tabac alors que (vu la qualités des groupes que produit la Suède) nous pensions que nous allions nous prendre une casquette phénoménale. Ce fut tout le contraire ! Au bout du deuxième morceau, le public a commencé à s’emballer et à devenir complètement dingue. Lorsque je suis allé voir les ventes au stand de merchandising, j'ai été stupéfait de constater que nous avions vendu tous les T-shirts qui nous restaient. Nous n’aurions jamais cru avoir un tel feedback en Suède. Le Metal Magic aussi, en 2015 avec Horacle et Slaughter Messiah sur le même festival, fut une grande expérience. Je n'oublie pas, bien sûr, les deux shows que nous avons donnés au No Compromise avec Slaughter Messiah. J'avais l'impression de jouer dans Slayer en 1985 sur le "Live Undead" tellement c’étais intense, violent et hystérique…le public grimpait jusqu’au plafond. C'étais la folie totale.
Des pires il y en a eu aussi, mais je ne préfère pas m’étaler dessus et oublier, je garde particulièrement en mémoire un concert au Negasonic de Aalst avec Slaughter Messiah en 2012. Nous avons été particulièrement mauvais et les soucis techniques n’ont pas cessé durant tout le concert. Avec Horacle, il y a eu quelques mauvais souvenirs, dont un concert à Chièvres en 2015, et deux au Magick àde Jambes où il n’y avait quasiment personne. Un mauvais concert n’est pas seulement dû au fait de jouer mal, de se planter ou d’avoir des soucis techniques. Quand il n’y a pas d’audience ou très peu de monde, cela fout ton show en l’air et pas qu’un peu ! Rien de plus frustrant que cela !

MiB : Quels sont tes plans pour le futur ? Des projets avec Slaughter Messiah ou Horacle ?

Sabathan : Comme je te l'ai dit, je vais bosser les titres inédits que j’avais composé à l’époque pour Enthroned et les remettre au goût du jour pour mon propre projet solo Sabathan. Je vais finaliser et enregistrer l’album de Slaughter Messiah. Les sessions d’enregistrement démarrent en novembre de cette année. Je vais aussi faire peau neuve avec Horacle. Repartir d’une feuille blanche car tout ce que nous avons fait jusqu'ici n’as pas donné grand-chose. J’ai donc décidé de changer pas mal de choses. Déjà, des compos bien plus sombres... Je ne supporte plus que l'on nous qualifie de ripp-off du Maiden des années 90. (C'est la comparaison que je ne supporte pas, Maiden reste un de mes groupes favoris). Les nouvelle compositions auront une sonorité plus crade, avec une image plus adaptée à ma personnalité. Bref, une toute autre direction que je voulais prendre depuis longtemps mais que j'ai eu des difficultés à obtenir. Ce sera plus dans la veine de groupes comme Portrait ou In Solitude. En gros, nous allons sortir de l'enclave dans laquelle le groupe est coincé depuis ses débuts.

MiB : Qu’attends-tu de cette prestation de Sabathan au No Compromise Metal Fest ?

Sabathan : Le chaos... et, en même temps, un bel hommage bien mérité ! N’en déplaise aux détracteurs de ce projet, quand je suis déterminé je vais jusqu’au bout des choses. Que cela plaise ou pas, je m’en bat royalement les couilles !

MiB : Que peuvent attendre les fans de l’expérience Sabathan live ?

Sabathan : Ils se feront leur propre opinion après la prestation du 23 Septembre. En tout cas, pour ma part, je m’attend à beaucoup d’émotions, tant j'adore rejouer ces morceaux et je compte donner le meilleur de moi-même… Je donnerai tout ce que j’ai dans les trippes pour rendre hommage à Cernunnos et pour montrer à ceux qui m’ont dénigré au fil des années que je suis encore égal à ce que j’ai toujours été. Je vais proposer un show et une setlist à la hauteur afin de montrer à celles et à ceux qui n'ont pas eu l'occasion de nous voir à l'époque ce à quoi ressemblait Enthroned quand j'en faisais partie, il y a plus de 10 ans déjà !

MiB : Pour terminer : Y a-t-il une question spécifique que tu aurais aimé que je te pose et que j’ai oublié ?

Sabathan : Pas vraiment… Je pense avoir tout dit le plus honnêtement possible. Je tiens juste à ajouter que je ne suis pas avide de pognon ni de reconnaissance. Je suis juste avide de bon sens.

Tous les détails concernant la prestation de Sabathan sont disponibles sur le site officiel et sur l'Event Facebook du No Compromise Metal Fest.

Sabathan sur la toile : Facebook Slaughter Messiah, Bandcamp Slaughter Messiah, Horacle Site Officiel, Horacle Facebook, Horacle Bandcamp.

Retrouvez ici nos interviews découvertes de Nocturnal (Allemagne), Witch Cross (Danemark), Urn (Finlande), Extirpation (Italie), Citadelle (France), Die Hard (Suède) et Macabro Genocidio (Italie).

La cinquième édition du No Compromise Metal Fest se déroulera le samedi 23 septembre, dès 11h du matin à la salle Le Stock (Chaussée Paul Houtart, 88, 7110 La Louvière)
Le prix des tickets a été fixé à 22,00 EUR en prévente à 25,00 EUR à l'entrée.

Commande des préventes par email via perseverance@scarlet.be.

Les groupes à l'affiche sont  :
- Sabathan
- Killer
- Witch Cross
- Macabro Genocidio
- Indian Nightmare
- Nocturnal
- Citadelle
- Extirpation
- Die Hard
- Urn

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium