Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 13-12-2017
› K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Leuven)
› TINARIWEN (Sint-Niklaas)
› DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
› BRNS + WHITE WINE (Liège)
› The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
› Constanza GUZMAN (Liège)
› SLOVENIANS + The BLACK BELTS + WAGONMAN (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Tony Gomez (1940)
  • Ted Nugent (1948)
  • Jeff Baxter (1948)
  • David O'List (1948)
  • Tom Verlaine (1949)
  • Randy Owen (1949)
  • Tom Hamilton (1951)
  • Berton Averre (1952)
  • †Zaln Yanovsky (2002)
  • †Woolly Wolstenholme (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 306 870
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Autumn Falls 2017 : Lost Horizons lost in the Rotonde
/ paru le 18/11/2017 /
Chronique(s)
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Liens connexes
Options
Comme chaque année, le festival Autumn Falls accompagne la chute des feuilles à travers les salles du pays. Désormais à mi-parcours, il conjugue plus que jamais découvertes et exclusivités, à l'instar de la visite de Lost Horizons à la Rotonde du Botanique ce mardi 14 novembre.

Si cette soirée n’a pas drainé la foule, elle nous a toutefois permis de faire connaissance avec Pilod, un trio guitare basse batterie originaire de Leuven dont on commence sérieusement à entendre parler et qui puise ses racines dans le rock crasseux des années 90. La voix rauque de Frédéric Baervoets vient se noyer dans des mélodies subtilement sombres qu’une basse essentielle (maniée par Christophe Vandewoude, également membre d’Isbells et producteur d’Illuminine) ensorcelle littéralement.

On pense aux débuts de Mud Flow (la voix du leader renvoie à celle d’un Vincent Liben candide) et de dEUS, voire par moments à Keaton. Des influences belgo-belges dont ils n’ont pas à rougir et qui explosent dans "Black Swan", l’excellente plage titulaire de leur deuxième album avec laquelle ils termineront leur set. Ils ouvriront ce dimanche pour Paradise, le nouveau projet de Sivert Höyem, au Trix du côté d'Anvers. Allez-y les yeux fermés.

Lorsqu’en 1997, à la fin de l’aventure Cocteau Twins, le bassiste Simon Raymonde fonde Bella Union avec le guitariste Robin Guthrie, il ne se doute pas qu’il est en train de mettre sur pied un des labels indépendants les plus respectés du circuit. Fleet Foxes, The Walkmen, Beach House, John Grant, Mercury Rev et The Dears (pour n’en citer qu'une poignée parmi des centaines) sont tous passés par les bureaux Londoniens de la maison de disques.

Vu que l’on n'est jamais aussi bien servis que par soi-même, on pourra désormais y ajouter Lost Horizons, le nouveau projet de l’ami Simon qui s’est associé à un autre vétéran de la scène indie balbutiante du début des eighties, Richard Thomas, l’ancien batteur de Dif Juz, qui a également tourné avec The Jesus & Mary Chain et… Cocteau Twins.

La boucle était donc bouclée jusqu’à aujourd’hui puisque les deux musiciens ont enregistré "Ojalá", quinze pièces orchestrales agrémentées de différents vocalistes (être le boss d’un label influent, cela aide…). Liela Moss (The Duke Spirit), Tim Smith (ex-Midlake) et Marissa Nadler vont notamment donner vie à ce premier album, élu Album of the Month chez Rough Trade en ce mois de novembre.

Un album qu’ils vont présenter à la Rotonde ce soir mais, faut-il le préciser, sans les interprètes originaux. On n’est pas dans le trip de Damon Albarn au sein de Gorillaz qui, s’il ne parvient pas à inviter sur scène ceux qui ont posé leur voix en studio, les filment au préalable en vue de diffuser leurs parties sur un écran géant. L’environnement est ici nettement plus sobre, même s’ils sont cinq pour accompagner le duo.

Parmi ceux-ci, trois vont pousser la chansonnette. Une fluette demoiselle apparemment d’origine asiatique à la voix lyrique sera la première à se jeter à l’eau sur "I Saw The Days Go By" avant que la chanteuse principale, blonde aux cheveux courts, ne prenne ensuite puissamment le relais. Théâtrale à sa manière, elle va attirer les regards (et pas seulement parce qu’elle se produit en chaussettes). Son organe vocal va en effet littéralement impressionner, à l’image d’une Kate Bush puissance dix ("Bones") ou d’une Maria Q au sein d’Archive par exemple ("Asphyxia").

À ce propos, on pensera beaucoup au groupe Londonien pendant la soirée, sans doute aussi parce que le seul chanteur du lot renverra à Pollard Berrier lors de ses interventions (un excellent "Reckless" mais un "The Engine" beaucoup trop long). Ceci dit, on ne les sent pas trop à l’aise sur scène, à l’instar d’un Simon Raymonde en anorak, chapeau vissé sur le crâne et la plupart du temps en tête-à-tête avec son ampli. Pourtant, à certains moments, pas moins de quatre guitares se percutent ("Life Inside A Paradox") mais cela ne suffira pas à faire décoller une prestation en demi-teinte qui sera bouclée en cinquante minutes, sans rappel et sans merchandising. Un petit goût de trop peu…

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium