Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 396 838
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Xandria ou l'art subtil de la résilience
/ paru le 03/12/2017 /
Chronique(s)
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Options
Le 12 septembre dernier, après avoir été contraint d'annuler sa participation à plusieurs grands festivals estivaux, le groupe Xandria annonce que sa chanteuse Dianne Van Giersbergen est momentanément indisponible pour raisons médicales et s'excuse auprès de ses fans de devoir annuler plusieurs shows en Russie ainsi que sa tournée américaine. Refusant de sombrer dans l'inactivité, le groupe annonce dans la foulée qu'il fait appel à la talentueuse Aeva Maurelle (Aeverium) pour assurer l'intérim le temps que Dianne se refasse une santé.

Le 13 septembre dernier, coup de théâtre: la chanteuse néerlandaise claque la porte du groupe qu'elle accuse d'être la cause de ses ennuis de santé. S'ensuit alors une agitation sans nom sur les réseau sociaux où certains internautes n'hésitent pas à dézinguer le groupe et à l'accabler de tous les maux. L'affaire prend des proportions écœurantes, les trolls s'en donnent à cœur joie. Le 17 septembre, le groupe publie un communiqué très sobre regrettant le départ inattendu de Dianne et remerciant celle-ci pour le chemin parcouru ensemble. Alors que la campagne de dénigrement se poursuit sur les réseaux sociaux, le groupe a l'intelligence de ne pas se répandre en commentaires sur la toile, ce qui ne ferait qu'alimenter les polémiques. Le groupe confirme aussi une mini-tournée européenne d'une douzaine de dates en novembre passant par l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne, la France, l'Angleterre et la Belgique. Une tournée pour rassurer les fans de Xandria, mais aussi pour permettre aux membres du groupe de se rassurer et d'envisager sereinement la suite. Music In Belgium était présent aux deux dates: au Verlichte Geest le 5 novembre et au Moonlight Music Hall à Diest le 22 novembre.

À mon arrivée, le groupe belge Elusion arrive déjà à la fin de son set. Evy Verbruggen a l’air de parfaitement maîtriser son sujet, confirmant par-là l’excellente impression que nous avions eue à l’écoute du EP «Desert Of Enticement» et notamment du morceau «The Serpentine Trail». Difficile donc d’en dire beaucoup à ce stade.

Le groupe suivant n’est pas un inconnu puisqu’il s’agit du groupe Vetrar Draugurinn fondé par Eric Hazebroek (ex-Stream Of Passion) qui avait volé la vedette lors du premier jour de l’édition 2017 du Female Metal Event. Ce soir encore, la formation batave confirme que c’est désormais un groupe avec lequel il faudra compter. Marjan Welman (Autumn) est impériale au chant, tant sa voix se fond à la perfection dans les mélodies sombres et mélancolique du groupe. Rien à voir avec le métal symphonique de la première partie ou de Xandria. Pour plus d’infos sur ce groupe, n’hésitez pas à relire le compte rendu de la première journée du Femme 2017. C’est une musique bien écrite, magnifiquement interprétée. Les compos sonnent juste et font mouche à tous les coups. Un groupe en pleine éclosion et assurément à suivre !

Pour découvrir l’univers de Vetrar Draugurinn, voici «Vigil (for the lost children of our generation)»:



Soprano de formation classique, la très belle Aeva Maurelle est celle que tous les fans et les curieux sont venus voir pour répondre à cette grande question: une autre chanteuse sera-t-elle capable de prendre la succession de Dianne Van Giersbergen qui, en deux albums, avait permis au groupe Xandria de se hisser au niveau des plus grands groupes du genre. La pression devait être immense sur les frêles épaules d’Aeva. Pourtant, dès son entrée en scène, on la sent un peu nerveuse mais surtout heureuse d’être là et de pouvoir défendre le répertoire xandrien devant un public qui ne lui est pas forcément acquis d'avance.

Petit à petit, Aeva se libère et parvient à apprivoiser le public, relativement peu nombreux en ce dimanche soir. Etonnamment, Aeva ne reste pas figée dans les postures de la chanteuse classique qu’elle est aussi, mais elle adopte les codes du métal et n’hésite pas à danser, sauter et headbanger à qui mieux-mieux. Mais ça, votre serviteur le savait déjà pour avoir eu à plusieurs reprises la chance de voir la belle se produire sur scène avec son groupe Aeverium. Restait bien sûr à vérifier si sa voix «collerait» avec le répertoire (et plus généralement l’univers) de Xandria. Si tout n’était certes pas parfait (problèmes techniques et léger manque de rodage), Xandria a néanmoins fourni ce soir-là une prestation d’excellente qualité qui a eu pour effet radical et immédiat d’inciter votre serviteur à trouver une seconde date pour mesurer l’évolution de cette très belle alchimie nouvelle entre la chanteuse et Xandria.

Petit aperçu officiel de la tournée :


Changement de décor. Nous voici à présent dans la nouvelle grande salle du Moonlight Music Hall à Diest. C’est décidément une véritable malédiction qui me poursuit à propos d’Elusion, car j’arrive à nouveau en fin de set. J’ai le temps d’entendre deux titres complets. Les compositions se prêtent assez bien à une interprétation scénique. Les musiciens sont bons et nous gratifient de quelques riffs bien agréables à écouter. Mon seul petit regret est qu’Evy a légèrement tendance à surjouer dans son rôle de chanteuse. Mais c’est un groupe qui a manifestement un fond artistique intéressant et dont le talent ne demande qu’à éclore devant un public nombreux.

Après la pause, on sent le public impatient de découvrir Xandria dans sa nouvelle composition. Dès la fin de l’intro instrumentale, les musiciens font leur apparition sur scène en grande forme: Gerit Lamm prend possession des lieux derrière sa batterie tandis que Steven Wussow (basse), Marco Heubaum et Philip Restemeier (guitares) prennent position sur scène pour lancer le premier titre de la soirée («Where the Heart Is Home»). Dès les premières notes, on voit Aeva Maurelle débouler sur scène tout sourire. Visiblement la tournée se passe bien et la chanteuse prend un plaisir évident à chanter avec Xandria. Je ne distingue ici plus la moindre once de stress, le déclic s’est fait et la chanteuse est à présent parfaitement intégrée au groupe.

Pendant les trois morceaux qui suivent («Unembraced», «Call of Destiny» et «Euphoria»), je suis frappé par plusieurs changements par rapport au(x) concert(s) précédent(s): Philip a quitté le foulard qui retient d’habitude ses cheveux pendant les concerts. Hormis cette différence vestimentaire, je suis aussi frappé de constater à quel point tous les membres du groupe (même Marco, souvent plus fermé) sont souriants et presque épanouis. Ils prennent en tout cas un plaisir monstre à jouer et la complicité avec la chanteuse intérimaire est évidente. Cela fait plaisir de les voir ainsi après la tempête qu’ils ont traversée.

La setlist se poursuit avec «Forsaken Love», «Until the End», l’inoxydable «Ravenheart», mais aussi le remuant «Come With Me», «Death to the Holy» et le déjà classique «Nightfall». Entre deux morceaux, Aeva explique au public conquis que c’est après avoir assisté à un concert de Xandria que lui est venue la vocation de devenir chanteuse et que la boucle est en quelque sorte bouclée avec cet intérim qui lui donne carrément l’occasion de devenir, le temps de quelques concerts, la nouvelle voix du groupe.

Une dernière salve de tubes nous amène déjà à la fin du concert avec «The Undiscovered Land», l’excellent morceau défouloir «We Are Murderers (We All)», «Voyage of the Fallen» et le cultissime «Cursed». Le public prend visiblement autant de plaisir que les artistes à ce grand moment de partage musical. Cédant aux appels de la salle qui scande le nom du groupe, Gerit et les siens reviennent pour un ultime round composé de «Burn Me» et «Valentine».

Mission accomplie pour Aeva qui a su faire mieux que convaincre, puisqu’elle a littéralement conquis le public. Mission accomplie pour les autres membres de Xandria qui ont pu se rassurer sur la solidité de leur fanbase et sur les chances du groupe s’il décide de continuer avec une autre chanteuse. Interrogés à ce sujet, tous les protagonistes insistent pour dire que la présence d’Aeva n’a été prévue que pour cette tournée et qu’ils doivent encore réfléchir à l’avenir du groupe. Pas moyen d’en savoir plus, hormis la confirmation que le déclic pour Aeva s’est produit au concert de Sheffield. Depuis lors, c’est comme si elle avait toujours fait partie du groupe…

Pour l’avenir, qui vivra verra. En attendant, on ne peut que se réjouir de la belle façon dont Xandria aura réussi à rebondir face aux problèmes. Bel exemple de résilience made in Germany!

Photos © 2017 Hugues Timmermans


Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium