Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Johnny Preston (1930)
  • Carl Wayne (1944)
  • Sarah Dash (1945)
  • Nigel Griggs (1949)
  • Dennis Elliott (1950)
  • Marvin Isley (1953)
  • Ron Strykert (1957)
  • Tracy Tracy (1967)
  • Erik Schrody (1969)
  • Richard James (1971)
  • †Scott McKenzie (2012)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 194 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 602 722
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
1 + 1 = 11 au Hangar de Liège !
/ paru le 29/01/2018 /
Chronique(s)
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Options
C'est effectivement sous cette appellation que la soirée de ce samedi 27 janvier était placée, un évènement musical typiquement liégeois avec les formations Bomberbatz que j'avais déjà vu en concert et, Khohd dont j'ai chroniqué un album "Live" sur notre site. Donc pas d'excuses pour ne pas être là d'autant plus que c'est du Joy Division, qui vous accueille dans la tanière de ce bougre de Julien, une musique il me semble de circonstance puisque l'on devrait assister un peu plus tard à des divagations sonores de post-rock ou de post-métal !

Sur ce passons d'abord au tour d'horizons des musiciens des deux formations, un accueil d'ailleurs chaleureux de la part des deux formations, qui ont manifestement en estime notre cher webzine. C'est ensuite le démarrage des hostilités sur le coup de 20h45 avec tout d'abord les liégeois de Bomberbatz, 5 musiciens sur scène pour nous délivrer un premier set où l'on change souvent de tempos et de rythmes au sein d'un même morceau, l'occasion de placer des breaks et de mettre en valeur de nombreux courants musicaux. Si c'est bel et bien un heavy-rock bien senti qui construit les bases de la musique de nos amis, les accélérations en puissance nous font basculer vers le trash-métal ou le hardcore, le rock'n'roll et le rock-alternatif n'étant pas oubliés lors de passages où les subtilités musicales sont plus nombreuses. Une jeune formation efficace qui enrôle ce soir deux nouveaux venus, d'ailleurs c'est pour le batteur son premier concert...son baptême du feu en quelque sorte !

Attention soyons clair le pendant métal domine les débats avec dans l'ensemble, une musique puissante pour faire bouger les foules. Pour cela deux voir trois guitares distillent des riffs souvent tranchants et accrocheurs, mais là-aussi on joue le côté multi-couleurs, avec des passages où les accords se font plus mélodiques et plus spécifiques. Cet ensemble sonore qui nous donne finalement un métal-fusion où, le groupe voyage d'un rock-alternatif à des assauts métalliques touchant de près l'extrême ! Voilà donc un premier set vivifiant qui met l'ambiance et la chaleur nécessaire (en plus de l'habituel feu de bois), afin de préparer le terrain pour les second couteaux (sans être péjoratif) de cette soirée percutante !

- Bomberbatz Le Bandcamp (mini-album de décembre 2017)

- Bomberbatz Le Facebook

- Bomberbatz "Epsylon"

Seconde salve de puissance avec le groupe Khohd qui d'un trio formé en 2011 se transforme aujourd'hui en quatuor, laissant entrer dans la danse les claviers et programmations au sein d'une musique emprégnée des racines des eighties. Mise en scène oblige les musiciens apparaissent en complet noir et cravatte blanche avec en sus, des projections sur écran retrascant je suppose le contexte noir des chansons (bombe atomique, victime de la guerre...) ainsi que des narrations radiophoniques. J'ai parlé des années 80 car on ressent dans le post-rock de ces autres liégeois l'ombre de la cold-wave cher à Joy Division ou la scène parallèle anglaise faisant référence à des formations comme Sisters of Mercy et surtout The Cult, sans soublier quelques pincées de The Cure le tout saupoudré d'un relent de psychédélisme à travers des passages plus aériens chers au grand Pink Floyd.

Voguant effectivement entre le post-rock et surtout le post-métal lorsque la musique se fait plus lourde et plus métallique, Khohd a pour moi progressé par rapport à la chronique que j'avais faite, car la mise en place respire l'assurance et le travail technique est plus pointu pour chaque instrument. Principalement instrumental le rock distillé ici est porté par une section rythmique appuyée, une guitare multi-facettes qui voyage à travers les styles (bravo au guitariste) et un programmateur qui colore le post-rock d'ambiances atmosphériques. Un rock efficace et puissant qui sature souvent le Hangar pour mon plus grand bonheur, un rock offert par un groupe qui a déjà bien évolué en complétant son tableau musical de nouveaux éléments empruntés au post-rock ou au rock-atmosphérique, une formation qui n'a surtout rien à envier aux formations d'autres pays !

- Khohd Le bandcamp (l'EP sorti en septembre 2017)

- Khohd Le Facebook

- Khohd "The Cult"

En tout cas voilà encore une belle soirée au Hangar bourrée d'énergie et de puissance, animée par deux formations de notre Cité Ardente, qui mériteraient d'aller bien plus loin ! Remercions enfin une nouvelle fois notre ami Julien pour sa gentilesse et son accueil si sympa.

- Le Hangar A.S.B.L. Le Facebook


Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium