Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-02-2018
› WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Hasselt)
› WAND (Hasselt)
› RHAPSODY + BEAST IN BLACK + SCARLET AURA (Borgerhout)
› JOON MOON (Bruxelles)
› ANVIL + TRANCE (Kortrijk)
› SHAKEY GRAVES + Cat CLYDE (Bruxelles)
› IAMX (Liège)
› BONE TEE and The SLUGHUNTERS (Liège)

Les 7 prochains jours:
25-02 The MOLOCHS + Danny BLUE and The OLD SOCKS (Leffinge)
25-02 CARNIFEX + OCEANO + AVERSIONS CROWN + DISENTOMB (Hasselt)
25-02 Ry X and BRUSSELS PHILARMONIC SOLOISTS + Hannah EPPERSON (Bruxelles)
25-02 IAMX (Liège)
27-02 Brian FALLON and The HOWLING WEATHER + Dave HAUSE (Antwerpen)
27-02 HERE LIES MAN (Bruxelles)
27-02 CINDY WILSON (Gent)
27-02 ELBOW (Merksem)
27-02 JAWHAR (Bruxelles)
28-02 Lee RANALDO BAND + Chris FORSYTH and The SOLAR MOTEL BAND (Gent)
28-02 FRANZ FERDINAND + The VACCINES (Bruxelles)
28-02 PUBLIC ACCESS TV (Hasselt)
28-02 KING GIZZARD and The LIZARD WIZARD + MILD HIGH CLUB (Gent)
28-02 REX ORANGE COUNTY (Bruxelles)
28-02 FUGU MANGO + ELBI (Bruxelles)
01-03 IAMX (Sint-Niklaas)
01-03 The GLORIOUS SONS (Bruxelles)
01-03 The LIGHTHOUSE (Leuven)
01-03 Alice BOMAN (Bruxelles)
01-03 CRADLE OF FILTH + MOONSPELL (Borgerhout)
01-03 IBEYI (Bruxelles)
01-03 DEATH FROM ABOVE + LE BUTCHERETTES (Bruxelles)
02-03 BACK OF SEADOGS (Liège)
02-03 TUBELIGHT (Leuven)
02-03 CUSTOMS (Leuven)
02-03 The IMAGINARY SUITCASE (Woluwé-St-Lambert)
02-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
02-03 Phil CAMPBELL and The BASTARD SONS (Hasselt)
03-03 WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Roeselare)
03-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
03-03 JD McPHERSON + Charley CROCKETT (Sint-Niklaas)
03-03 KING DALTON (Bruxelles)
03-03 DOOL + HARAKIRI FOR THE SKY (Vosselaar)
03-03 LA JUNGLE (Kortrijk)
03-03 DEREK and The DIRT (Gent)
03-03 MACHIAVEL (Bruxelles)

Mois en cours:
Février 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 


Anniversaires

  • Paul Jones (1942)
  • Nicky Hopkins (1944)
  • Lonnie Turner (1947)
  • Colin Farley (1959)
  • Michelle Shocked (1962)
  • †Memphis Slim (1988)
  • †Johnnie Ray (1990)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 51 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
108 595 165
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Stereophonics, screams above the AB
/ paru le 29/01/2018 /
Chronique(s)
Auditorium
Stereophonics
Language, Sex, Violence, Other?
 WinmediaRealQuicktime
Doorman (audio)high- 
Brother (audio)high- 
Dakota (vidéo)high- 
Pedalpusher (audio)high- 
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Galerie
Liens connexes
Options
Si ce n'est un break en 2011, l'insolente production métronomique des Stereophonics à raison d'un album tous les deux ans n'a connu aucun raté jusqu'ici. Ils sont venus présenter "Scream Above The Sounds", leur dixième livraison, ce mercredi 24 janvier dans une Ancienne Belgique archi sold out.

Et pour cause, la dernière visite du groupe Gallois dans une salle belge remontait à 2010 (déjà à l’AB). Depuis, ils avaient limité leurs apparitions dans les festivals (Rock Werchter en 2013 et le Crammerock en 2015). Autant dire que Kelly Jones et ses camarades étaient attendus de pied ferme par des fans inconditionnels.

Des fans qui vont toutefois devoir patienter jusqu’à "Have A Nice Day" après une bonne vingtaine de minutes pour se mettre quelque chose de consistant sous la dent. Loin de faire l’unanimité dans notre chef, reconnaissons toutefois l’efficace immédiateté de ce titre qui débloquera un show alors en rodage. En effet, "Scream Above The Sounds" et son prédécesseur "Keep The Village Alive", malgré un succès commercial certain dans leurs contrées, manquent du petit quelque chose qui avait fait du groupe un solide acteur de la scène musicale britannique. Ainsi, "Caught By The Wind en intro et "C’est La Vie" notamment, pourtant plein de souffle, ne déchaîneront pas les passions.

Ceci dit, la voix rocailleuse intacte et l’attitude de star de Kelly Jones affolent toujours autant la gent féminine malgré la concurrence du guitariste Adam Zindani à sa droite, peut-être un rien trop frimeur. Outre le fidèle bassiste Richard Jones, on retrouve perché à deux mètres du sol le démonstratif batteur Jamie Morrison qui a remplacé Javier Weyler en 2012, lui-même successeur du regretté Stuart Cable quelques années auparavant. Des images d’archives incluant ce dernier seront d’ailleurs diffusées en arrière-plan de "Local Boy In The Photograph" un peu plus tard dans la soirée. Pour être complets, signalons également la présence d’un claviériste (très) en retrait.

Pour cette tournée, ils semblent avoir mis l’accent sur les visuels diffusés à l’arrière de la scène. Chaque titre est en effet agrémenté de montages en rapport direct avec celui-ci ("Vegas Two Times" et ses néons rappelant la ville casino du Nevada) ou pas (les cubes en 3D flashy sur "Taken A Tumble", l’ode à la cassette audio sur l’excellent "What’s All The Fuss About?") mais toujours avec un résultat garanti. Ce dernier titre, ainsi que "Maybe Tomorrow" constitueront les faits d’armes de la première moitié d’un concert sans réel coup d’éclat jusque-là.

Le déclic interviendra pourtant au terme de "Sunny", le second titre que le leader débutera au piano avant d’attraper sa guitare pour un final relevé qui les libèrera définitivement. Ainsi, les extraits du sous-estimé "Graffiti On The Train" (enregistré aux studios ICP de Bruxelles) dans la foulée n’ont sans doute jamais été aussi prenants (la plage titulaire est à tomber), à l’instar du toujours aussi impeccable "Mr. Writer". Par ailleurs, les deux ultimes nouveaux titres interprétés entre-temps ("All In One Night" et "Chances Are") figureront parmi les meilleurs moments de la soirée.

En tout cas, s’il y a bien une chose que l’on ne risque pas de leur reprocher, c’est leur générosité car après quasi nonante minutes de set ininterrompu, ils vont assommer le public via quelques uppercuts de la fin du siècle dernier, dont "A Thousand Trees" et "The Bartender And The Thief" ne seront pas les moins tranchants.

A tel point que les rappels paraîtront presque superflus. Outre l’incontournable "Dakota" avec lequel ils prendront sans surprise congé de l’AB, ils se replongeront dans l’album précédent pour un "Mr. And Mrs. Smith" quelque peu gâché par un show inutile du batteur. Ironie du sort, à quelques centaines de kilomètres de là, à Manchester, c’est un autre Mr. Smith qui tombait…

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium