Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Jim Reeves (1924)
  • John Lantree (1940)
  • Dave Brock (1941)
  • Isaac Hayes (1942)
  • Ralf Hütter (1946)
  • Robert Plant (1948)
  • Phil Lynott (1951)
  • John Hiatt (1952)
  • Doug Fieger (1952)
  • Dimebag Darrell (1966)
  • †Thad Jones (1986)
  • †Phil Guy (2008)
  • †Larry Knechtel (2009)
  • †Charles Haddon (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 147 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 651 972
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

News
Nuits du Bota 2018 : la sélection de Music in Belgium (part 2)
/ paru le 25/04/2018 /
Cette fois, c’est parti ! Les Nuits du Bota vingt-cinquièmes du nom débutent ce soir avec Charlotte Gainsbourg. L’occasion de vous filer nos tuyaux pour la seconde partie de l’événement, celle se déroulant au début du mois de mai.

Fête du travail ou muguet, celui-ci débutera par un passage obligé sous le chapiteau pour le retour très attendu de Jungle dont on attend impatiemment le deuxième album. Leur soul futuriste concurrencera sérieusement la hargne vindicative de Meg Remy au sein de U.S. Girls, nuancée par un côté pop inédit à la Rotonde. Un peu plus loin, c’est une soirée frenchy qui attend l’Orangerie avec L’Impératrice, de retour en seconde année.

Le lendemain, le concert à ne pas louper se déroulera au même endroit où les Canadiens de Ought viendront défendre "Room Inside The World", leur acclamé troisième album, un an après la parenthèse solo de leur leader qui avait ouvert pour Angel Olsen sous le chapiteau. À ne pas manquer non plus la première partie signée Lucy Dacus dont le récent "Historian" relate magnifiquement la fin d’une histoire de cœur et ses répercussions immédiates. Nous avons deux tickets à offrir pour cette soirée par ici. Dans un style rêveur, la Rotonde accueillera Sylvie Kreusch (ex-Soldier’s Heart et actuelle voix féminine de Warhaus) qui ouvrira pour Tessa Dixson à la Rotonde.

Le jeudi 3 mai, un ouragan soufflera sur cette même Rotonde avec une collaboration dont les vitraux de la serre risquent de se souvenir. Les Liégeois de Cocaine Piss s’associent en effet à la saxophoniste Danoise Mette Rasmussen pour une création qui n’aura lieu qu’une seule autre fois, deux jours plus tôt au Roots & Roses Festival de Lessines. Connaissant l’urgence des premiers et la faculté d’improvisation de la seconde, on ne devrait pas en ressortir indemnes, d’autant que les biens nommés Pogo Car Crash Control allumeront la mèche juste avant.

Si le chapiteau verra le trio Ulysse présenter son nouvel EP chanté partiellement en français, les Anglais d’Otzeki constitueront la curiosité de la soirée, eux qui sont passés du festival Beautés Soniques en première partie de Mortalcombat à l’une des scènes du prochain Rock Werchter en à peine quelques mois.

Les guitares auront notre priorité le lendemain lorsque l’Orangerie verra se succéder les noisy-grungy Canadiens de Metz et les natifs de Bristol Idles dont le titre de l'excellent premier album, "Brutalism", vaut toutes les explications du monde. Juste avant, les prometteurs Irlandais de Fontaines D.C. feront également hurler leurs amplis. Malheureusement pour les amateurs, ce concert est d’ores et déjà sold out.

Tout comme ceux de Trixie Whitley qui fêtera son retour dans l’intimité de la Rotonde et d’Eddy De Pretto qui confirmera sa bonne santé au chapiteau le samedi 5 mai. À noter que ce soir-là, les Nuits joueront les prolongations avec notamment un live des bouillonnants Electric Electric en late night show.

Gros dilemme le dimanche 6 mai, dernier jour de la quinzaine traditionnelle puisque les ténébreux Danois de Iceage fêteront la sortie toute chaude de "Beyondless", leur premier album en quatre ans, introduits par les furieux Liégeois de It It Anita. Mais à la Rotonde, une création mettant en scène Rodolphe De Coster vaudra la peine d’être vécue également. L’ex-Flexa Lyndo et figure emblématique de la scène bruxelloise se produira notamment avec l’Ensemble Musiques Nouvelles, parfait prolongement de son récent travail artistique.

Tout ne sera pas terminé pour autant car quelques appendices auront lieu dans les jours suivants, à commencer par une soirée Europavox le mercredi 9 mai, veille du long week-end de l’Ascension. Une affiche multiculturelle internationale emmenée par les nouveaux rois de la pop indie, Superorganism, dont le premier album a été élu par Rough Trade comme Album of the Month le mois dernier. Mais le Danois Masasolo et le voisin Français Tim Dup notamment, ne seront pas en reste. Un voyage qui trouvera une extension le dimanche 13 mai via l’islandais Ólafur Arnalds dont les mélodies conviendront à merveille à l’acoustique du Bozar.

Comme chaque année, nous serons bien entendu sur place pour vous faire vivre l’événement. Les dernières infos, la programmation complète et les tickets se trouvent par ici. Rendez-vous sur les marches dès ce soir.


Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium