Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bobby Harrison (1943)
  • Dave Knights (1945)
  • John Martyn (1948)
  • Andy Couson (1963)
  • Saul Davis (1965)
  • Ray Slijngaard (1971)
  • †Chris Squire (2015)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6734 membres.
- En ligne, nous sommes 157 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 700 984
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Convention PROG-RESISTE, Spirit of 66, 9 octobre 2004
/ paru le 12/10/2004 /
Chronique(s)
Auditorium
Watch (The)
Planet Earth?
 WinmediaRealQuicktime
Welcome to your Life (audio)--high
Something Wrong (audio)--high
Earth (audio)--high
Tourist Trap (audio)--high
Articles connexes
Article le plus lu du trimestre à propos de: Concerts
Galerie
Liens connexes
Options
Au menu de ce premier jour de la convention annuelle du magazine Prog-résiste, il y avait deux belges, Mindgames et AmAndA, les suédois de Paatos et les italiens de The Watch. C'était le rendez-vous des fans de rock progressif.

Au Spirit of 66, on était plutôt habitué à un peu de retard. Que nenni ! Ce jour-là, Francis veillait au grain afin que l'horaire soit respecté. C'est ainsi qu'à pile poil 15h, Mindgames débuta la convention. Ce groupe belge dont nous avons chroniqué l'album "International Daylight" offre une musique qui tient des influences de Camel et de Yes en passant par des tendances du Genesis de Peter Gabriel. Leur set d'une heure fut impeccable. Dès 17h, c'était au tour de AmAndA de monter sur scène. Plus rockeurs que Mindgames, l'ambiance monta d'un cran avec AmAndA et leur progressif théatral à la sauce Ange. Chanté en français avec une voix proche du lyrisme, certains ont peut-être été déconcertés. On pense parfois aux voix de Queen dans "Bohemian Rhapsody". Pourtant, le groupe communique bien et le public le ressent et accroche. Leur show fut à la hauteur des attentes à tel point qu'ils ont même débordé sur leur temps ce qui ne plaisait pas trop à notre cher Francis qui veillait au grain. Et, il avait bien raison car sans timing c'est aux petites heures que cela se serait terminé. Le retard fut comblé durant l'entracte. C'était aussi l'occasion de casser la croute avant la suite. D'ailleurs, il faut noter que ces interruptions sont les bienvenues pour prendre un peu l'air, boire un coup ou visiter les stands des groupes et du disquaire par correspondance Shop 33. Il y avait bien quelques projections durant ces entractes, mais elles semblaient présenter peu d'intérêt si ce n'est de faire patienter ceux qui ne voulaient pas quitter le devant de la scène. Voilà, nous aussi on a fait notre petit entracte. Continuons donc.

19h30, voilà Paatos. L'occasion de vous rappeler notre chronique récente de leur dernier album "Kallocain". La très jolie chanteuse, Petronella Nettermalm, impose sa superbe voix. La section rythmique du groupe est absolument fantastique de précision et de punch. Ils ont joué tout l'album "Kallocain" je pense, plus trois titres qui devaient venir du précédent et avaient un peu moins d'impact à mon goût. Mais, le dernier opus est tellement génial que nous avons été comblés. Je pense que ceux qui découvraient Paatos ce soir-là ont été conquis par leur musique qui, à mon sens, n'est pas vraiment du rock progressif. Mais quelle qualité ! Reste les italiens de The Watch. A 21h30 précises, les lumières s'éteignent et les musiciens entrent en scène. The Watch, dont nous avons chroniqué "Ghost" il y a près de deux ans, sortent leur nouvel album au début du mois de novembre. S'il n'était pas encore disponible sur place, ils en ont joué quelques morceaux. J'ai aussi noté parmi les moments forts "Heroes" et "DNAlien" extraits de "Ghost" et "My Ivory Soul" extrait de "Twilight". Tout le monde sait que le chanteur de The Watch, Simone Rossetti, a une voix à la Peter Gabriel et qu'il a été influencé par le Genesis de cette époque. C'est avec grand plaisir que la salle accueillit la reprise de "Get 'em out by Friday".

La soirée se termine. Il est tard, faut que j'rentre chez moi. Une heure et demi de route nous attend. Toutes nos félicitations à l'équipe de Prog-résiste pour cette programmation et l'organisation de cette convention annuelle (on a besoin de gens comme vous!) et aussi à Francis pour avoir veillé à ce que tout se passe bien en ce compris le timing.

Au fait, d'ici quelques jours, le temps de les préparer, nous vous proposons d'autres photos dans notre galerie.

Le Rédac'Chef
Autres photos
Mindgames
AmAndA
Paatos
The Watch
Photos © 2004 Ingrid Ballieu

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.


VOS COMMENTAIRES

Bebert
le 09/11/2004 (Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Je pense qu'on a assisté à la naissance d'un monstre de puissance et de mélodie avec AmAndA.
Bigre ! Ca existe en Belgique un truc pareil ?
OUI !!!

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium