Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bobby Harrison (1943)
  • Dave Knights (1945)
  • John Martyn (1948)
  • Andy Couson (1963)
  • Saul Davis (1965)
  • Ray Slijngaard (1971)
  • †Chris Squire (2015)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6734 membres.
- En ligne, nous sommes 153 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 701 068
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
HOLLYWOOD PORN STARS à l'Ancienne Belgique, 16 novembre 2005
/ paru le 23/11/2005 /
Pourquoi aller voir une ènième fois les Porn Stars qu'on a déjà eu l'occasion de voir des dizaines de fois aux quatre coins du pays? Ben... on est fan ou on ne l'est pas, et puis c'est pas tous les jours qu'on pourra voir le groupe dans une salle comme l'AB, avec un public venu majoritairement pour eux...

En plus d'avoir invité Malibu Stacy en "première première partie", le mot a dû passer dans toute la petite scène rock wallonne, puisque du bar à la salle, on peut croiser des Girls in Hawaii, Sold Out, Experimental Tropic Blues Band, Ghinzu, et j'en oublie certainement. Alors, de deux choses l'une: soit ils sont venus apprécier la venue de leurs amis dans une salle convenable, soit la promesse de jouer de nouvelles chansons les a-t'il attiré. Ou les deux, bien sûr. Car, c'était annoncé: Hollywood Porn Stars profitera de sa dernière date en Wallonie pour présenter un beau paquet de nouveautés avant de les soumettre au studio, dans les mois qui suivront.

Le set de Malibu Stacy étant déjà court à la base, j'arriverai en plus un peu en retard (depuis quand on commence les concerts avant 20h?). Néanmoins, être accueilli à coup de "Peniche Praia" ou de "Sh-sh", ça met de bonne humeur instantanément, j'en oublierais presque mon retard. Ou, en le voyant autrement, je pourrais m'en vouloir, mais bon... Le charisme de Dave est toujours aussi immédiat, son sourire colle sur les chansons à merveille, c'est direct, frais, sautillant. L'album est encore en cours d'enregistrement/mixage, j'attends avec impatience le résultat!

Quand Waldorf arrive sur la scène, la salle est déjà un peu plus comble que pour Malibu Stacy. Apparemment, HPS n'arriverait pas encore à rendre sold out un concert à l'AB, aussi box soit-elle. Mais les gens arrivent au compte-gouttes, les choses semblent s'arranger petit à petit... Revenons-en à Waldorf, dont le pop-rock est assez efficace. Refrains accrocheurs, structures inattendues, changements de rythme à tout bout de champ... Tout ça est fort sympathique, même s'ils n'ont pas l'air de convaincre autant que Malibu Stacy, ce qui est bien dommage. A noter, le passage où un des trois guitaristes a troqué sa guitare contre une deuxième basse, ce qui élève d'autant plus le mur sonore. Et si celui-ci semble plus souvent accorder sa guitare que d'en jouer réellement, cela ne l'empêche pas d'intervenir ponctuellement et de manière très posée. A côté du bassiste pois-sauteur, ça fait contraste... En tout cas, Waldorf, un groupe à suivre également! Les quatres d'Hollywood Porn Stars attaquent leur set directement avec deux nouvelles chansons, "Bundy" et "Marky", dont les titres laissent croire qu'ils comptent bien continuer sur leur lancée (les paroles étant souvent inspirées de faits divers de tabloïds...). Et là, on voit directement que c'est bien pour eux que les gens sont venus: même sans connaître les chansons, c'est le délire immédiat. Et ça va du groupe de copains de 16 ans en "uniforme HPS", aux groupies acharnées, jusqu'aux plus vieux fans, plus posés, en fond de salle. Entre deux pirouettes, Eric, le bassiste, tombe au sol, et on croit d'abord à un délire quelconque. Mais quand on le voit se relever péniblement en fin de chanson, et aller s'asseoir à côté de la batterie, on rigole un peu moins... Confirmation par Anthony et Redboy: il aurait du mal à se relever pour la fin du concert, il continuera donc assis sur l'estrade du batteur. Tout ça a l'air de les perturber, la sono lance deux fois l'intro de "Hollybody" alors que le groupe n'est pas prêt. Mais plus de peur que de mal, le concert se déroulera "sans problème", avec juste un trou au milieu de la scène qui distancie les deux guitaristes-chanteurs de manière inhabituelle... Entre les morceaux déjà tubes, comme "Dance Rocket", "Actarus", "Money", etc., sont glissés encore quelques nouvelles chansons, dont "Andy" est immédiatement acclamée par tous. Intro hyper catchy, et puis un doublage guitare/voix avec des ooh-ooh-ooh à tomber par terre. Cela ne laisse pas grand monde de marbre... Et puis, la fin du concert n'est pas radine en surprises: tout d'abord, les deux guitaristes de Ghinzu rejoignent le groupe sur scène pour une version bulldozer de "Jack Black", puis une géniale reprise du "Fun Fun Fun" des Beach Boys, "pour jouer du rock'n'roll comme au temps de vos parents". Hum, il faudrait peut-être s'abstenir de ce genre de réflexions si les HPS ne veulent pas avoir l'air de Kyo belges... Ah oui, j'allais presque oublier de mentionner le garçon qui est monté sur scène et à qui Redboy a donné sa guitare un instant, très drôle... Et voilà, c'est malheureusement fini pour ce soir, mais on sait qu'on aura encore mille et une occasion de venir applaudir les stars du porno, et puis, les cinq nouvelles chansons jouées à l'AB sont plus que prometteuses pour un prochain album. Rock'n'roll!


Notre chronique de HOLLYWOOD PORN STARS - Year of the Tiger
Notre chronique de WALDORF - Waldorf

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium