La Nocturne de Girls In Hawaii
Date: 01/10/2017 à 00:00
Catégorie: Concerts

La veille de la sortie de "Nocturne", leur très attendu nouvel album, les Girls In Hawaii se sont produits devant une poignée de privilégiés dans l'intimité de Chez [PIAS]. Un dernier galop d'entraînement avant un automne particulièrement chargé.

En effet, d’ici la fin de l’année, outre les deux dates archi sold out à l’Ancienne Belgique (les 4 et 5 décembre), une tournée marathon en France et un détour par la Suisse sont inscrits à leur agenda, dans des salles nettement plus grandes que celle de ce soir. Autant dire qu’il s’agit de l’endroit idéal pour s’imprégner des nouvelles compositions, que "This Light" à la longue intro mélancolique amorcera après un speech de Damien Waselle, le boss du label auquel ils sont fidèles depuis maintenant une quinzaine d’années.

Six musiciens empaquetés sur la petite scène de Chez [PIAS], c’est une première et le fait qu’Antoine Wielemans se produise assis sur un tabouret n’arrange rien. Souvenir d’une partie de foot le jour précédent lors de laquelle il s’est bloqué le bassin, on apprendra plus tard qu’il n’était pas du tout sûr de pouvoir jouer quelques heures avant le début du concert. Il était finalement bel et bien présent et a longuement disserté entre les morceaux sur les origines du groupe et la genèse de "Nocturne", fruit d’un travail de longue haleine, même s’ils sont plus rapides que précédemment, affirmera-t-il.

À ce propos, on avait déjà eu l’occasion de faire connaissance avec quelques nouvelles compositions au Pukkelpop puis quelques jours plus tard aux Feeërieën mais ce soir, on comprendra vite qu’elles ont gagné en intensité. En gros, le rodage est terminé et des titres comme "Overrated" (un futur classique) et "Up On The Hill" (délicieusement sombre) sont clairement en train de s’épanouir, d’autant qu’ils seront bonifiés par un son réglé à la perfection. Les plus poppys "Indifference" et "Walk" aux influences synthétiques 80s marquées, devraient quant à eux faire un malheur sur la bande FM.

Pour le reste, c’est majoritairement dans "Everest" qu’ils ont été puiser le reste de la set-list, un intense "Switzerland" et un toujours aussi bouleversant "Misses" en tête. Retenons encore une face B à la vibe très Grandaddy ("Connection") et le plus ancien titre du lot, "Found In The Ground" que ponctuera une ode à 62TV et Bang!, dont [PIAS] a repris l’héritage. Sans oublier un puissant "Birthday Call" et un stroboscopique "Rorscharch" en final pendant lesquels Bryan Hayart, le nouveau batteur, aura tout le loisir de montrer les crocs. Ils sont fin prêts pour la suite, sauf peut-être pour les remerciements dans la langue de Shakespeare…


Cet article provient de Music in Belgium
http://www.musicinbelgium.net/pl

L'URL de cet article est:
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=15798