Female Metal Event 2017 : le debriefing (épisode 3 et fin)
Date: 01/12/2017 à 00:00
Catégorie: Concerts

Changement de tonalité pour le dernier volet de l'édition 2017 du Female Metal Event. Changement de décor aussi puisque la dernière ligne droite a lieu au Blue Collar Theater.

Dimanche 24 septembre (Blue Collar Theater)


La journée du dimanche est placée cette année sous le signe de la proximité avec une série de petits concerts joués exclusivement en version acoustique sur la scène du Blue Collar Theater. Pour ouvrir les hostilités avec les derniers rescapés, les organisateurs ont fait appel à Ann My Guard, groupe hongrois de doll metal/space witch metal, parfaitement inconnu au bataillon et emmené par la charmante chanteuse-bassiste Eszter Anna Baumann qui nous propose une musique aux forts accents de rock alternatif mâtiné d’éléments folk. Certaines inflexions de la vocaliste ne sont pas sans rappeler des groupes comme les Cranberries. Le groupe nous propose des titres extraits pour la plupart de ses deux premiers albums, «Innocence Descent» de 2014 et «Ourania» de 2017. Une musique très dépaysante qui est très bien accueillie par le public et constitue une fort belle entrée en matière pour cette dernière journée du festival.

Découvrez l’univers musical d’Ann My Guard:



Après la Hongrie, c’est la Suisse qui est mise à l’honneur avec la magnifique prestation en public de Claire-Lyse Von Dach et de ses musiciens, venus défendre l’album «Moonlight» sorti cette année. Nous restons sous le signe de la beauté et de l’élégance avec une chanteuse talentueuse aux yeux verts comme les eaux limpides d’un lac de haute montagne et à la voix cristalline comme l’eau d’un torrent. Guitare acoustique, harpe, contrebasse et clavier forment un tapis somptueux pour accompagner la voix exceptionnelle de Claire-Lyse. Une prestation très professionnelle, proche d’un concert de musique classique (qui est une des grandes sources d’inspiration de l’artiste). Le public écoute avec attention et respect, pour mieux s’imprégner des sonorités splendides qui envahissent délicatement la salle. Un véritable moment de grâce…

Découvrez l’univers musical enchanteur de de Claire-Lyse Von Dach:



Est-il encore nécessaire de présenter l’excellent groupe allemand de métal alternatif Aeverium emmené par un duo de vocalistes d’enfer composé de Marcel ‘Chubby’ Römer et de la magnifique Aeva Maurelle, exceptionnellement remplacée ce dimanche par Micky Huijsmans (End Of The Dream) qui a déjà assuré l’intérim d’Aeva par le passé). Des soucis techniques retardent considérablement le début de ce concert. Mais finalement, le coup d’envoi est donné et le groupe nous régale avec des versions acoustiques des titres de ses albums «Break Out» (2015) et «Time» (2017), magnifiquement orchestrés grâce à la présence exceptionnelle d’une violoncelliste et d’une violoniste venues compléter l’équipe pour l’occasion. Micky, dont le groupe avait dû déclarer forfait pour la soirée du jeudi, s’acquitte de la tâche avec tous les honneurs et même plus. Sa voix est certes légèrement plus grave que cette d’Aeva, mais elle colle parfaitement au répertoire du groupe. Petite surprise pour cette prestation: une version fun de «Paparazzi» de Lady Gaga. Un autre très bon moment de ce festival. Aeverium est un concentré de talent à l’état pur, que ce soit en version « full » électrique ou en version acoustique épurée.

Pour vous donner un aperçu des capacités de ce groupe, voici une vidéo enregistrée en acoustique pour la radio néerlandaise en mai 2014:



Après une pause-repas durant laquelle les techniciens se sont affairés en coulisse à régler les problèmes de son rencontrés pendant la prestation d’Aeverium, c’est au tour du groupe russe à paillettes Iamthemorning, originaire de St-Pétersbourg, de prendre possession de la scène pour nous faire découvrir sa musique de chambre progressive avec des titres comme «To Human Misery», «Romance» et «Sleeping Pills». L’œuvre du groupe s’inspire de la poésie shakespearienne et d’artistes comme Porcupine Tree, Philip Glass et Kate Bush. Un mélange étonnant de tristesse, de solitude et de douleur, mais aussi de beauté, de bonheur et d’espoir. Un univers musical à part et une autre très belle découverte.

Pour finir cette édition 2017 en beauté, les organisateurs ont fait appel à un cover band de Motörhead emmené par la talentueuse Micky Huijsmans qui signe ici sa deuxième prestation de la journée. Si pour certains, une version acoustique des tubes du groupe de Lemmy est passible de l’anathème, pour d’autres c’est une manière de rendre accessibles des chansons devenues pour la plupart cultes dans les milieux du métal. Il faut reconnaître que le groupe s’en sort plutôt bien, même s’il se produit devant un public désormais très clairsemé, beaucoup ayant déjà repris la route pour rentrer chez eux.

Avec son édition 2017, le Female Metal Event a confirmé définitivement son statut de festival incontournable sur la scène des voix métal féminines. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche, les organisateurs annoncent une grande surprise pour l’édition 2018 qui aura lieu du 12 au 14 octobre. Les organisateurs n’en disent pas plus pour l’instant. Une affaire à suivre donc…



Cet article provient de Music in Belgium
http://www.musicinbelgium.net/pl

L'URL de cet article est:
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=15894