Festival Prog à Braine-le-Comte, 23-10-2004
Date: 28/10/2004 à 15:55
Catgorie: Concerts

L'asbl Alter Ego et la maison de la culture de Braine-le-Comte organisaient samedi dernier leur premier festival de rock progressif. A l'affiche, il y avait Madelgaire, Gatto Marte, Ken's Novel et Univers Zero.

Le groupe régional Madelgaire a ouvert le feu peu après 17h. Leur rock progressif parfois teinté de folklore fit évidemment mouche tant le groupe est connu dans les communes environnantes. Le violoniste en kilt est resté dans les mémoires. Si dans l'ensemble cela débute bien, leur musique demande encore un peu de mise au point. Un travail sur les creux dans les arrangements permettrait de relever l'ensemble. Ce fut cependant un bon moment.

Ensuite, ce fut les italiens de Gatto Marte qui nous présentèrent une musique trop classique pour être jouée dans un tel festival. Il semble que ce groupe aurait plutôt sa place dans une toute petite salle (sans bar !) comme celles où le public se rend pour les concerts de musique de chambre. Ah oui, il y avait encore un violon ! Et puis aussi, le leader et batteur de Univers Zero, Daniel Denis, les a rejoint pour quelques morceaux.

Vint alors la révélation de la soirée. Ken's Novel, dont nous vous avons chroniqué il y a peu le nouvel album "Domain Of Oblivion", était attendu avec impatience. Je les voyais pour la première fois sur scène. Allaient-ils être à la hauteur de leurs deux albums ? Et bien oui ! Le groupe a démarré un show tout en puissance et a tenu le haut du pavé de cette soirée. La restitution des ambiances présentes sur les albums est parfaite. Ce sont des pros, pas de doute ! Ils ont un potentiel international qu'il serait dommage de garder pour nous seuls. Ken's Novel nous a joué son nouvel album, mais également des morceaux du premier opus "The Guide", sorti en 1999. S'ils passent près de chez vous, n'hésitez pas. Foncez !

La soirée se termina par Univers Zero. Encore des belges ! Sûr que ce sont des pointures de la musique, mais il est quelque peu difficile de les suivre sur leur terrain expérimental qui tient plus du Magma. C'est même souvent plus jazz que rock. Les projections sont parfaites et accompagnent la plupart des titres. Un regret ? Que leur musique soit si hermétique. Et puis, il y avait encore (encore !) un violon. C'est pas que j'aime pas le violon. Certainement pas ! Mais trois groupes sur quatre avec ce que j'appellerais des violons "fous", c'est trop.

Pour terminer, parlons de la salle Baudouin IV de Braine-le-Comte où se déroulait le festival. Une telle salle devrait nous l'espérons accueillir encore bien d'autres concerts de rock. Les organisateurs promettent déjà un nouveau festival l'an prochain. Par contre, il y a un très gros problème au niveau des éclairages. La plupart du temps les musiciens étaient éclairés par l'arrière avec des spots à profusion. A l'opposé, l'avant de la scène restait sombre et les musiciens dans l'ombre. C'est un problème sur lequel il faudra se pencher pour le futur si on veut faire de cette salle un grand rendez-vous régional.

Le Rédac'Chef


Cet article provient de Music in Belgium
http://www.musicinbelgium.net/pl

L'URL de cet article est:
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=4003