KLEPTOMANIA, la résurrection à l'espace Delvaux le 8 février 2008
Date: 11/02/2008 à 11:30
Catégorie: Concerts

L'Espace Delvaux, place Keym à Watermael-Boitsfort, affichait complet pour le grand retour de Kleptomania. Du beau monde dont la moyenne d'âge était élevée même si la progéniture de quelques vieux rockers donne un ton plus young à l'assistance.

J'ai ainsi noté Machiavel (Marc Classic 21 Ysaye et Thierry Plas), Univers Zero (Guy Segers), Cos ou Blaine L Reininger (Alain Goutier), Tush (Dr Walter de Paduwa), Spirit of the 70's (Alain Goutier, bis et Loli), Lagger Blues Machine/Downtrip (José Cuisset et Michel Maes). J'en oublie certainement... On a également reconnu le pape des rock-critiques belges des seventies : Piero Kenroll. Klepto fait plus recette en 2008 que lors de ses années de gloire.

Hobo Jungle a l'honneur d'ouvrir la messe. Le groupe compte en son sein l'immense (1m 57...) boitsfortoise Geneviève Dartevelle, the queen of the mouth harp players ! Aux vocals, Gretsch guitar, acoustic guitar et washboard Lawen (nice hat) Stark, à la double bass Buzzin (rockabilly) Claude et à la seconde guitare Chris Cadillac (il n'est pas vraiment brand new...).

De l'excellent Blues Roots. "Mopper's blues" un classique de Big Bill Broonzy. "Worried about you baby" de Monsieur Arthur Crudup, remember "That's Allright Mama" du King ! "Someday", la voix de Lawen est parfaite, le jeu de Little Gene sublime et la rythmique assure. Et dire que c'est leur first gig... Une version downtempo de "C C Rider". Sifflets..., the train's coming : "Mean Ol Train", Boitsfort déplacé dans le Mississippi. Allez, on attaque une seconde train song "Mistery Train". Le traditionnel Corina, Corina".

Hobo Jungle ne se cantonne pas dans un seul style. On a droit à du Chicago blues, du Zydeco et pour suivre du boogie : "Canned Heat Blues", alcool en boîte, chauffé à blanc. Il n'y a pas que la gnôle à être hot, la salle est conquise par Magic Gene and her band ! A last one "This is Hip", John Lee Hooker. Triomphe...

Un mec (60 ans tapés) s'amène face à Geneviève pour lui balancer "Eh, t'es pas la fille de Sonny Boy Williamson?". Elle accepte le compliment avec le sourire. Un rappel sous les vivas : "Key to the Highway". ...I got the key to the highway, and I'm billed out and bound to go...
Chaud show, foule au bar.

21:45 Retour en salle. L'annonceur maison (style bourgmestre de Jemelle/rock 1971) se faisant attendre, Wim Hombergen, l'instigateur de ce retour, joue les ouvreuses. "Voilà, Kleptomania is back".

Dani Lademacher (guitares, vocals), Charlie Deraedemaeker (basse), Roger Wollaert (drums) et Wim (lead vocals, second guitar) ont à peine vieilli (tout comme leurs nombreuses groupies...). "On va vous interpréter un set similaire à celui qu'on a joué à l'ULB (encore ULB/VUB toen...) à l'auditoire Paul Emile Janson en 1975". Epoque bénie : un plein d'essence pour 150 francs. A 2h du mat, tes potes ont un petit creux, on saute dans la coccinelle, direction le Coucou à Ostende pour manger un poulet frit. Pas besoin de GPS, nobody on the motorway, pilotage automatique. Nostalgie !

"Short Stories". Le son n'est pas optimal, basse/drums trop en avant. Que font-ils à la table ? "Love Affair", problèmes techniques, le micro de Dany ne fonctionne pas, Wim ne peut jouer de l'acoustique. Remarque sarcastique du Dan : "c'est comme avant la guerre, rien n' a changé en Belgique, la galère...". Tout s'arrange. "Sunday Morning", Wim a toujours ce timbre West Coast, le micro de Dani fonctionne enfin et il peut assurer les backings, son jeu de guitare est toujours aussi incisif, Charlie et Roger assurant la base rythmique parfaite. Klepto est sur les rails.

"No way out of here", les duos à la gratte entre Wim, le posé, et Dani, le flamboyant, font mouche. They still love American music, de longues envolées guitaristiques post-hippie à la Doobie Brothers. Ils se souviennent du temps où ils cohabitaient rue des Touristes à Boitsfort, de leurs concerts aux Gémeaux à Audergem. Des flashes de notre passé ressurgissent à leurs anecdotes. Pas évident la vie de rock musician début 70 !

"Back to the country", c'était dans l'air du temps après Woodstock. Crosby, Stills, Nash ne sont pas loin. Dani reste une bête de scène, the Belgian Guitar-Hero ! C'est pas pour rien que Mark Knopfler l'avait sollicité pour remplacer son frangin au sein de Dire Straits.

"Funky", le titre est clair. "Questions", Dani au chant se pose des questions à propos du way of life et du statut d'une rock star. Suite logique "So you want to be a rock&roll star" (les Byrds, le chef d'oeuvre de Roger McGuinn et Chris Hillman). Un morceau de bravoure du Klepto. On a à nouveau tous 18 ans ! La magie Klepto est là : "Hope", un long morceau épique dans lequel les duels Dani/Wim font mouche. It's so beautiful I could cry... "Birthday party", "Top of the world", Dani est époustouflant.
Voilà c'est fini. We know it's not true....

En rappel, l'hymne de notre génération "Rock'n Roll" suivi de leur single "Mean old man" repris en coeur par une bonne partie du public. Une honte que ce titre n'ait pas été n°1 au Billboard. Wim rappelle Geneviève et on aura droit à l'apothéose "Wine Wine Wine", 1952, Floyd Dixon. Quelle claque cette interaction harmonica/guitare !

...If you take it a little bit slower, there's no more rock&roll... chantaient-ils pour entamer leurs rappels, but believe me Kleptomania still fucking rocks !

Des copains ont l'intention de louer un bus pour aller assister à leur show, lors du festival de la guitare de Verviers (au Spirit of 66 en mars). Ils devront peut-être en affréter une dizaine...
Les autres photos de
Kleptomania | Hobo Jungle
Photos © 2008 Stéphane Odent


Cet article provient de Music in Belgium
http://www.musicinbelgium.net/pl

L'URL de cet article est:
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=8546