Le FESPIVAL (Kraainem), un premier festival post-examens sympa...
Date: 30/06/2008 à 00:10
Catťgorie: Concerts

Huiti√®me √©dition pour le festival organis√© ce mercredi 25 juin par les pionniers de Saint Dominique. Un public tr√®s jeune, les coll√©giens viennent y dig√©rer les r√©sultats de leurs examens : joie ou amertume se soignent en musique...

Un line-up 'belgo-belge' se partage les 2 sc√®nes. Un timing compact et respect√© (il le faut, avec une affiche comprenant 12 noms), une √©quipe de b√©n√©voles comp√©tente, des prix d√©mocratiques (entr√©e √† 10‚ā¨, 7‚ā¨ en pr√©vente, 10 pintjes pour 10 ‚ā¨...), du soleil, de la bonne humeur ! Une r√©ussite.

15h Crumble Pistoo's ouvre les débats.
En principe, un quintet mais pas de batteur aujourd'hui ! Une moyenne d'√Ęge de 17/18 ans pour un poppy/folk gentil et l√©ger (cat√©gorie Tellers, Girls in Hawa√Į, Minerale, ...). Id√©al comme anti-cholest√©rol, pas de mati√®re grasse.
C'est frais et pas désagréable. Clem se charge des vocaux et compose les titres, Janus tient la basse, Aurel et Kwent gratouillent (acoustique ou électrique). Les gamins manquent encore de planches (ce crumble est loin d'être rassis), mais Clem a une voix intéressante et certaines compos méritent le détour. Fred, l'organisateur des Soirées Cerises, a pris leurs coordonnées, ces kids veulent jouer....
Setlist : -1 Apple -2 Bumble Bitch -3 Giant Caribou -4 Sally Penguin -5 So cold -6 Supersoda -7 Waves of Pleasure.
Une demo : "Tales from the Caribou".

15h30 Bobble Head
Un quintet hennuyer, n√© en 2006, emmen√© par la dynamique Muriel aux vocaux. Ses acolytes : Thomas aux claviers, Patrick √† la batterie, Laurent (Martin) √† la guitare, Laurent (Renard) √† la basse. Leur premier album "Story teller" vient de sortir. Le band tourne pas mal pour assurer sa promo. Il sera au Biplan (Lille) le 4 juillet.
"Just a dream" lance le set : du pop/rock nerveux, avec une guitare aux chouettes accents wah wah, une basse m√©lodique ou saccad√©e (Flea doit √™tre une influence) et des vocaux √† la Sarah Bettens ou Anouk. De la pop format√©e Avril Lavigne pour le c√īt√© recherche du hit single, 10000 Maniacs ou Cranberries pour les titres plus √©labor√©s.
Une musique sautillante et plaisante, avec des interventions de guitare muscl√©es et une pr√©sence sc√©nique convaincante. Quelques petits points noirs : claviers peu audibles et plusieurs morceaux coul√©s dans le m√™me moule. Muriel est omnipr√©sente, elle devrait laisser plus d'espace √† ses excellents comparses. Mais cette t√™te de flic londonien a du potentiel et de la gueule. Band √† surveiller !
La fin de leur set est alt√©r√©e par le soundcheck du podium 2, se trouvant √† 30 m√®tres. Point n√©gatif du festival : la proximit√© des deux sc√®nes !
Setlist : -1 Just a dream -2 Short Cut -3 Shiver -4 Broken Pieces -5 Shadow Maker -6 Glass Coffin -7 Bogeyman -8 Wheel Sucker -9 True Links -10 Do you mind.

In a Daze
Un trio bruxellois vainqueur du Wolurock 2007. De l'alternative rock percutant, des touches de stoner, d'emo, de postrock. De l'énergie et de la sueur.
Une base rythmique solide cr√©ant un mur sonore compact : Anthony Masset √† la batterie et Jean-Philippe √† la 4 cordes. Thibaut (Lambrechts) est le guitar hero et le chanteur charismatique du combo. La machine tourne √† plein r√©gime, un set sans temps morts. Des ambiances planantes, envo√Ľtantes, de nombreux effets (reverb, vibrato...). In a Daze a tenu le public en haleine pendant 45', les headbangers furent √† la f√™te.
Une demo : "Frenzy" en 2007. Le band pr√©pare un album pour fin 2008.
Setlist : -1 Oversleep -2 Turn -3 Moist -4 The Doorkeeper -5 Sooner -6 Cans -7 Twist.

The Orchideons
Ils remplacent reVox emp√™ch√©s. Quartet bruxellois adepte d'un pop/rock juv√©nile et brouillon. Du 10000 fois entendu, pas mauvais, quelconque. Le guitariste (Oli) tire son √©pingle du jeu. Leur set commence bizarrement par 2 reprises : "Song 2" de Blur (loin de valoir l'original) et un titre des Kooks. Les influences sont trac√©es d√®s l'amorce. Orchid√©es aux senteurs de pissenlits.

Dr Voy
Le groupe qui d√©nota parmi toute cette jeunesse. Un "vilain" quartet de trentenaires (bierbuikje en prime) nous ass√©nant un hard viril et jouissif sentant bon AC/DC, Thin Lizzy, Molly Hatchet, Blackfoot ou autres southern rock bluesy bands. Rock with balls est la devise, des guitares gluantes et des vocaux virils. Du rock pour truck drivers, dockers, b√Ľcherons ou androgynes filasses (cherchez l'erreur!). Un album en 2007, "Time runs away", un second devrait se trouver dans les bacs incessamment.
Apr√®s 2 titres les gamines de 15 ans sont en fuite et r√©cup√®rent leur poup√©e Barbie. Les kets adorent, Clem, des Crumble Pistoo's, n'en croit pas ses oreilles : "C'est mieux que Metallica" sort-il. Tous les clich√©s sont pr√©sents mais un bain hard seventies (avec de la mousse Jupiler) est toujours agr√©able. Great set, guys !
Setlist : -1 Intro et Fuckin'Hell (c'est pas heavy, ce titre?) -2 Your body's land -3 Bitch -4 Venus (tu passes de la petite vertu √† la beaut√©) -5 Little Angel -6 my only tomb -7 The last night -8 Kill Angel -9 White line -10 She's the devil (pas misogynes, les mecs!) -11 Maria.

On'Rocks
Quintet bruxellois jouant dans son jardin. Ils ont amen√© copains, parents, voisins, ... : tout un following bruyant et essentiellement f√©minin (des groupies enthousiastes de 12 √† 72 (=soixante-douze ans). Musicalement ? Bof, une pop acn√©ique, un milli√®me Britpop clone (Pulp, Blur √©poque "ParkLife" ...). Un manque d'envergure et d'originalit√© criant. Un album "Monkeys on Bikes".
Setlist : -1 Rain on me -2 You are the star (j'aimerais prendre ta place) -3 Two Packs -4 Garden of good and evil -5 Stripper -6 Buzynessman (orth du groupe) -7 All the girls (rejou√© en rappel) -8 U & I -9 Boogie of the Wookie.
Les gamines échevelées ont exigé un rappel, elles ont été satisfaites.

Bikinians
Une autre paire de manches : des bruxellois nucl√©aires, promis √† une belle carri√®re. Une explosion atomique d√®s les premi√®res notes. Les Lontie Brothers sont les instigateurs de ce projet. Vincent aux vocals (un jeune David Bowie √©poque Ziggy) et Jean-Yves √† la guitare incisive. Leur Myspace annonce Watch (bass) et Giac (drums) : des gars qui assurent.
Un son British beat (Kinks, Small Faces, Dave Clark Five ou les Beatles) mix√© avec la fureur des Pixies. Shaky vocals, lignes de guitares nerveuses, base rythmique enjou√©e, pas mal de chorus pertinents (ooh ooh ooh -ou autres na na na na), nous tenons nos Kooks, Kaiser Chiefs, Arctic Monkeys, Art Brut locaux. Pas question d'√™tre une p√Ęle copie, le groupe a sa propre personnalit√© et son jeu efficace rejaillit sur le public qui participe de bon gr√© √† la party (fingersnappings, backing vocals).
Plusieurs titres, interprétés hier, sont des hits en puissance ne demandant que de l'airplay sur Pure FM ou Studio Brussel. "Roller Coaster" titre de leur EP est redoutable et te colle au cerveau. Du Supergrass ou T Rex made in Brussels. "Nothing really Matters" démarre mollo avant l'arrivée de l'artillerie lourde. Efficace. "Come with me" est du même acabit. La basse nous invite à la suivre, no problem Jack, on arrive, débouche le champagne... "Limousine Crash", le dernier titre, est le clou du set, une bombe sulfureuse. "Dansez et chantez avec nous, ou allez vous faire ..." nous lance le Vince. On s'est pas fait entuber.
Setlist : -1 Half Innocent -2 Bablel oo(?) -3 Roller Coaster -4 Nothing Really Matters -5 Promotion Canap√© -6 Limpo -7 Kamikaze Bee -8 Dropped inVoltage -9 Come with me -10 Suck it up -11 Limousine Crash.

Papa Dada
Trio bruxellois : Julien Richez (basse), Hubert Vandermeersch (batterie) et le chef John Janssens (claviers, vocaux). Un EP : "Prepopsterous".
Pop ? Oui, mais fluette et d√©corative. Un truc inconsistant, format√© easy listening. Des rengaines "f√™te foraine", un son sixties d√©suet (Marmalade ou les titres les plus fades d'Elton John). Bye Bye Papa Gaga et ses tralala... direction le bar.

Puggy
La t√™te d'affiche du jour. Un OVNI ce trio, star nationale apr√®s un seul album, "Dubois died today" et de multiples prestations sc√©niques convaincantes. Egil, le batteur su√©dois, Romain, le frenchie √† la basse, et Matthew, le guitariste/chanteur from London, cassent la baraque partout o√Ļ ils passent. Des fans exub√©rants et excessifs se massent frontline, d√®s les premi√®res notent de "Yeah Yeah Yeah Yeah", un titre aux rythmes reggae. Ils gueuleront, sauteront comme des kangourous, pousseront irrespectueusement les mamies amoureuses de Matthew, monteront sur sc√®ne ou feront du crowd surfing jusqu'√† ce que, crev√©s et bien entam√©s par une consommation √©lev√©e de houblon, ils ne s'affaissent comme des loques contre un mur sentant l'urine. Rock'n roll pr√©-pub√®re !
La pop de Puggy est fra√ģche, frivole et puissante √† la fois. Les m√©lodies sont d'une richesse √©tonnante pour une formule trio. Romain et Egil ajoutant des backing vocaux superbes √† la voix fringante de Matthew. Egil chantera d'ailleurs le titre "Groovin on" en lead singer. La guitare de Matthew peut se faire hispanisante, des effets de p√©daliers peuvent la rendre psych√©d√©lique. Romain alternent des lignes pop m√©lodiques et un jeu de basse jazzy, quant √† Egil son drumming est ph√©nom√©nal.
Le set est vari√© : love songs, tempos funky, souljazz tracks te rappelant Ba√Į Kamara junior, ou titres folky soulign√©s par une guitare acoustique accrocheuse. Sans oublier la cover r√©ussie de Monsieur Jacques "Vesoul" "...t'as voulu voir Vierzon Et on a vu Vierzon...". Du grand art. Public hyst√©rique, jeunes filles en fleur en d√©lire.
Setlist: -1 Yeah Yeah Yeah Yeah -2 The luckiest Crime -3 Dubois -4 Madame Louise -5 Burned -6 New song (title?) -7 Dreams -8 Grooving on - 9 Larry -10 Vesoul -11 Lonely Murder -12 Insane ...encore : Out of Mind.

Goodnight Kraainem !
Photo © 2008 Pauline


Cet article provient de Music in Belgium
http://www.musicinbelgium.net/pl

L'URL de cet article est:
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=9111