Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 20-05-2018
› YO LA TENGO (Bruxelles)
› TEARS FOR FEARS (Merksem) **REPORTÉ**
› SOPHIA + BONFIRE LAKES (Hasselt)
› Haley HEYNDERICKX (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
21-05 LEONORE (Leuven)
22-05 SHAME + RVG (Bruxelles)
22-05 BORNS + Mikky EKKO (Bruxelles)
22-05 TALIBAM! + DIRTY PRIMITIVES + YOU GOT NO JAMS (Bruxelles)
23-05 YEW + The LVE (Bruxelles)
23-05 SNAIL MAIL (Bruxelles)
23-05 Donovan WOODS + LEONORE (Borgerhout)
23-05 HOUSE OF WATERS (Bruxelles)
23-05 ANNABEL LEE + JUNE MOAN (Liège)
24-05 Kyle CRAFT (Bruxelles)
24-05 WIEGEDOOD (Kortrijk)
24-05 FRANKIE COSMOS + The GOON SAX (Gent)
24-05 Sean KOCH + SEAGULLS (Leffinge)
24-05 PJDS (Borgerhout)
24-05 Selda BAGCAN and BOOM PAM + Derya YILDIRIM and GRUP SIMSEK + Gaye SU AKYOL (Bruxelles)
24-05 FALLING MAN (Borgerhout)
24-05 ROSETTA + MAUDLIN + QUIETUS (Bruxelles)
25-05 REVEREND BEAT-MAN and Nicole Izobel GARCIA + DEADLINE + JENKINSES (Bruxelles)
25-05 BODEGA (Leffinge)
25-05 GLASS MUSEUM + RARI + NAPSIS (Bruxelles)
25-05 Jacques STOTZEM (Liège)
25-05 COLOUR HAZE + HIDDEN TRAILS (Hasselt)
25-05 FUTURE OLD PEOPLE ARE WIZARDS + RUN SOFA (Gent)
25-05 CAR SEAT HEADREST + NAKED GIANTS (Bruxelles)
25-05 LOMA + Adam TORRES (Kortrijk)
25-05 LITTLE BIG (Bruxelles)
25-05 JEAN JEAN + BILLIONS OF COMRADES (Braine-le-Comte)
25-05 SOULS OF DIOTIMA + SOLITUDE WITHIN (Lens)
26-05 BOGGAMASTA + GLÜ (Bruxelles)
26-05 BORN RUFFIANS (Bruxelles)
26-05 SOULS OF DIOTIMA + FOOL'S PARADISE + SOLITUDE WITHIN (Eernegem)
26-05 Ty SEGALL and The FREEDOM BAND + The OBLIVIANS (Borgerhout)
26-05 Josh T. PEARSON + Erika WENNERSTROM (Bruxelles)
26-05 Mr YAZ (Liège)
27-05 LOMA + Adam TORRES (Bruxelles)
27-05 SLEEP (Bruxelles)
27-05 MOANING + BODEGA (Bruxelles)

Mois en cours:
Mai 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 


Anniversaires

  • Joe Cocker (1944)
  • Cherilyn Sarkasian LaPier (1946)
  • Steve Currie (1947)
  • Warren Cann (1952)
  • Jane Wiedlin (1958)
  • Nick Heyward (1961)
  • Brian Nash (1963)
  • †Rudy Lewis (1964)
  • Tom Gorman (1966)
  • Kit Clark (1967)
  • †Ben Weisman (2007)
  • †Jeff Bodart (2008)
  • †Robin Gibb (2012)
  • †Ray Manzarek (2013)
  • †Ed Gagliardi (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 157 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
110 754 023
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


LITTLE TRAGEDIES - Return
/ paru le 28-09-2005 /

Maintenant seul aux commandes de Little Tragedies, qu’il avait fondé avec le guitariste Igor Mihel en 1988, le claviériste russe Gennady Ilyin en a profité pour monter un véritable groupe. En voici les membres :

  • Gennady Ilyin : Claviers & Vocaux
  • Yuri Skripkin : Batterie
  • Alexander Malakhovsky : Guitares
  • Oleg Babynin : Basse & Vocaux
  • Aleksey Bildin : Saxophone
Voici les titres de ce copieux CD (78’10), entièrement composés par le duo Gennady Ilyin, pour la musique, et Nicolai Gumilev, pour les paroles :
  1. « Dreams I » (5’59)
  2. « After Death » (8’58)
  3. « Credo » (12’57)
  4. « In the Deserted House » (4’33)
  5. « Games » (6’23)
  6. « Neoromantic Fairytale » (5’07)
  7. « The Clever Demon » (7’12)
  8. « Canzona » (5’38)
  9. « Return » (6’09)
  10. « On the Themes of Grieg » (10’59)
  11. « Dreams II » (4’11)
A l’écoute de cet album, Little Tragedies peut être considéré comme un héritier et un prolongement de Emerson, Lake & Palmer, même s’il n’est pas que cela. Plus spécifiquement, la prestation aux claviers de Gennady Ilyin, dont la formation musicale poussée et l’indiscutable compétence technique transparaissent constamment, rappelle Keith Emerson avec une influence importante de la « Musique Classique » et un goût parfois immodéré pour la flamboyance, la démonstration et le pompiérisme un peu fat. Par contre, le chant en Russe s’avère plutôt terne et ne ressemble en rien à celui de Greg Lake. Il apparaît surtout dans les parties les plus calmes et accentue le côté « Slave » de l’ensemble. Les claviers dominent clairement les autres instruments. Parmi ceux-ci, la guitare paraît souvent domptée malgré des sonorités riches, subtiles, variées et même, à l’occasion, dures et lourdes ; le saxophone ressort plus spécialement dans les phases d’apaisement et est souvent utilisé comme un instrument d’orchestre de « Musique Classique » ; le duo rythmique, que complète souvent la guitare, ne souffre aucune critique.

Dans tous ces titres, si j’ai fortement apprécié «The Clever Demon », j’ai franchement adoré, dans la même veine, le long « On the Themes of Grieg », une pièce somptueuse et grandiose de « Rock Progressif Néo-Classique et Symphonique », qui progresse par une succession de touches bien appuyées, où les claviers se déchaînent, merveilleusement soutenus par le duo rythmique et enrichis par de belles interventions à la guitare. Une perle dans la plus pure tradition de Emerson, Lake & Palmer ! Bizarrement et pourtant construit dans un moule similaire, l'interminable « Credo » m’a paru épouvantable : une véritable diarrhée sonore.

« Dreams I & II », qui débutent et clôturent ce CD, se révèlent également plaisants et équilibrés à la croisée des chemins : « Musique Classique », « Rock Progressif », « Traditionnel Russe », ... Les instruments, et même le chant, évoluent dans un bel environnement fait de mesure et d’harmonie. « In the Deserted House » navigue dans les mêmes eaux.

« Canzona », très lyrique, est marqué par de belles parties de guitares et « Return », une ballade flottante et mélancolique, se détache par sa finesse.

En définitive, cet album se révèle plutôt difficile d’accès, ce que pourrait confirmer le fait que je ne suis jamais parvenu à l’écouter d’une seule traite. Il faut bien constater que les moments intenses, passionnants et impressionnants ne compensent pas toujours les moments franchement âpres, épuisants et le côté relativement dépassé de son style. Cet album pourrait convenir, en majorité, aux amateurs de Emerson, Lake & Palmer, que le chant et les couleurs slavisantes ne gêneraient pas trop.

JPS1er
Pays: RU
Musea FGBG 4554
Sortie: 2005/09


Lu: 3220
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 110
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium