Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 180 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 460 997
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AMPLIFIER - The Astronaut Dismantles HAL (EP)
/ paru le 07-10-2005 /

Le groupe de Manchester Amplifier est composé du londonien Sel Balamir (guitare, chant), du gallois Matt Brobin (batterie) et de l’irlandais Neil Mahony (basse). Un anglais, un irlandais et un gallois qui jouent un rock classique mais avec des accents hard par moments. De façon approximative, on pourrait plus ou moins les comparer à Journey ou à Thunder et leurs mélodies sont très convenables sans être inoubliables.

« Continuum » démarre en instrumental et le chant n’apparaît qu’après deux minutes. Le reste du morceau est un mid tempo régi par la rythmique mais interrompu par les riffs de guitare. Au point de vue son, c’est très satisfaisant et la voix est très bonne. On se dirige ainsi vers un morceau assez vitaminé mais le combo n’hésite pas à sortir des sentiers battus. C’est tout profit pour les oreilles.

« Into The Space Age » est plus saccadé mais dans ce style, il tient parfaitement son rang et est chanté et joué très proprement. Le combo apporte un triple éclairage sur la manière de concevoir le rock. Les distorsions sont leur marque de fabrique et l’évasion leur façon d’améliorer la vraie vie.

Pratiquement de même durée, « For Marcia » comporte un rythme très différent, beaucoup plus axé sur la répétition. C’est joliment fait tant sur le plan musical que sur le plan technique et le résultat est plus que correct. Le très court « The Brain Room » flirte beaucoup plus avec les expérimentations et les bruitages. Le temps de s’en apercevoir, il est terminé.

Il faut attendre « Everyday Combat » pour retrouver un rock plus hard joué avec discernement et jamais envahissant. Les musiciens se donnent à fond et fournissent un travail efficace mais parfois déroutant, surtout dans le chef du batteur. Ceci précisé, c’est le meilleur titre de cet EP qui dure plus longtemps que certains albums.

C’est par un son lourd que débute « Live Human », qui donne un peu dans l’électronique sans jamais exagérer. Après 5 minutes trente, on laisse un long blanc pour souffler, histoire de laisser place à un bonus track caché de 4‘25’’. C’est un morceau qui relève davantage de la pop music et qui, brutalement, se termine tout en puissance pour des raisons techniques, sans doute.

Cet EP n’est pas mal du tout et constitue une découverte ! C’est de bon augure pour l’avenir de ce groupe prometteur.

MM
Pays: GB
Steamhammer / SPV / Rough Trade 99732
Sortie: 2005/10/17


Lu: 2096
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 68
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium