Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 145 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 335 711
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ART BRUT - Bang Bang Rock And Roll
/ paru le 09-10-2005 /

Eddie Argos est un peu le Jonathan Richman de 2005. Avec ses Modern Lovers, ce dernier a créé dans les années 70 une musique très personnelle pleine de fraîcheur, en dehors des courants et des modes de l’époque. Eddie Argos fait à peu près la même chose, l’humour british en plus. Cet album génial est un vrai régal.

Line-up du groupe Art Brut : Eddie Argos (chant), Chris Chinchilla (guitare), Ian Catskilskin (guitare), Frederica Feedback (basse) et Mike B., batterie. Ce sera sans doute le seul album avec le groupe tel quel; Chris Chinchilla vient de le quitter.

Sur un rythme très rock ‘n’ roll, avec des paroles volontairement débiles, « Formed A Band » se moque gentiment de la critique anglaise et de ses coups de cœur qui durent quelques semaines. Un peu comme Casanova, en somme. Le plaisir est dans la conquête.

Egalement très rock, « My Little Brother » est aussi une savoureuse chronique de la vie « familiale ». Eddie Argos dit que son frère a découvert le rock & roll, qu’il a un bruit dans la tête et qu’il danse d’une manière telle que sa famille ne comprend pas où il est allé chercher ça. Sa seule crainte est qu’à 22 ans, il ne prenne du crack. Allusion à peine déguisée à notre ami Pete Doherty.

Très frais et poétique, « Emily Kane » parle de son premier amour, « au moment où, à 15 ans, ils ne faisaient que se tenir la main ». Savoureux et plein de naïveté ! Ce morceau fait apparaître Eddie Argos sous un autre jour et fait penser à Franz Ferdinand.

Sur un rythme répétitif, le très marrant « Rusted Guns Of Milan » est tout aussi amusant. Il explique un moment de faiblesse passagère en face de son amie et lui promet qu’il peut honorer son « engagement ». « Ne le dis à personne », demande-t-il, ou encore : « Laisse les lampes allumées ». Un vrai délice !

Sur le très « musclé » « Modern Art », par contre, inspiré par les peintures de la Tate Gallery et du Centre Pompidou, il se sent prêt à réaliser des prouesses. C’est certain maintenant, sa faiblesse était bien passagère. Du grand Art Brut.

« Good Weekend » est aussi un savoureux morceau racontant sa rencontre avec une nouvelle amie, la séance de cinéma puis la suite où il la voit nue 2 fois. 2 fois, vous vous rendez bien compte !

Sur « Bang Bang Rock & Roll », très rock et très ironique, il raconte qu’il ne peut supporter l’écoute de « While Light/White Heat » du Velvet Underground, parce qu’une fille lui a vendu une drogue qui est loin de donner l’effet escompté, au point de le rendre malade. Sa voix ressemble parfois à celle du chanteur des Rolling Stones. Comment déjà? Mick Jagger ? Ce doit être ça.

Sur un rythme échevelé, « Fight! » est une ode à la clarté des opinions et de son expression parfois un peu brutale. Les sirènes de la police semblent venir à propos. Tout le contraire de la réalité. Mais c’est très suggestif.

Dégoûté par le temps et les perspectives en Angleterre, sur « Moving To L.A. », Eddie Argos nous emmène dans la zone d’influence de Axl Rose et boire un verre loin de tous avec Morrissey devient un but en soi. C’est évidemment une façon de rire du premier et de se moquer de ce dernier, qui lui-même se moquait sans ménagement des stars du rock dans son dernier album ("You Are The Quarry").

« Bad Weekend » est une salve dans les gencives de la critique rock anglaise, qui change très souvent de goût et crée des genres connus d’elle seule. « Il y a si longtemps que je n’ai plus lu le NME que je ne connais pas le genre de musique auquel j’appartiens », dit-il. Désopilant !

Sur un rock énergique, « Stand Down » parle du renoncement honorable d’abandonner le métier et nous dit qu’il n’y a pas de déshonneur à reconnaître une erreur. Tout ça sur le mode volontairement anodin comme le propos, bien sûr. Savoir rire de soi.

« 18,000 Lira » est un très court morceau répétitif final qui exalte l’argent et les moyens licites ou non de s’en procurer.

Cet album, où Eddie Argos nous fait, sans se prendre au sérieux, une chronique de la vie en Angleterre et de ses travers, nous propose un auteur avec qui il va falloir compter. Le groupe, plus effacé, remplit pourtant son rôle avec bonheur. Un peu de génie, de fraîcheur et de vitalité en plus pour le rock anglais. Courez l’acheter, vous ne le regretterez pas.

MM
Pays: GB
Fierce Panda/Sonic Rendezvous
Sortie: 2005/05/23


Lu: 2292
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium