Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

7 derniers jours:
Arrivée du nouvel album de Mystery !
30 derniers jours:
News en vrac : volume 455

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tony Jackson (1940)
  • Desmond Dekker (1941)
  • Tom Boggs (1947)
  • Ray Major (1949)
  • Stewart Copeland (1952)
  • Nancy Griffith (1954)
  • Ed Kowalczyk (1970)
  • †John Panozzo (1996)
  • †Jon Lord (2012)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 125 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 935 505
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ECHO AND THE BUNNYMEN - Siberia
/ paru le 02-12-2005 /

Depuis « Evergreen » en 1997, le groupe légendaire des 80s liverpulidiennes livre avec une remarquable régularité des albums de pop mélodique et recherchée, marquées par la voix à la fois embrumée et limpide de Ian McCulloch et les guitares aériennes de Will Sergeant.

Cette nouvelle livraison ne fait pas exception. Le titre semble d’ailleurs mal choisi, car s'il y a bien une chose que cet album n'est pas, c'est froid! S’il est un peu moins immédiat que son prédécesseur « Flowers », ce CD propose une musique chaleureuse, fidèle à la marque de fabrique d’Echo. On a l’impression d’assister à une réunion de vieux potes qui s’amusent sans aucune considération pour ce que le monde pensera du résultat. Il est vrai qu’Echo n’a plus rien à prouver, ce qui pourra faire dire à certains que le groupe ronronne tranquillement dans son coin sans se renouveler, ce qui n’est d’ailleurs pas totalement faux. Si cet album sonne exactement comme du Echo et ne surprend pas, il n’en maintient cependant pas moins la barre très haut en termes de qualité tant du songwriting que de l’exécution (le chant de McCulloch) et des arrangements (les cordes judicieusement arrangées par Ian Bracken, pas envahissantes, les couches de guitares superposées mais sans excès).

Les morceaux que j’ai préféré sont le single « stormy weather », qui ouvre le CD, pour sa mélodie imparable, le mélancolique « everything kills you », où la voix de McCulloch est émouvante au possible, « Parthenon drive », pour la démonstration de guitare scintillante de Sergeant, la plage titulaire « Siberia », qui rappelle un peu « Bedbugs & Ballyhoos » par la guitare syncopée et la magnifique ballade « what if we are », qui clôt l’album. Mais l’ensemble de l’album est d’un très bon tonneau.

Message à Oasis, Travis, Stereophonics et autres Coldplay : écoutez et prenez une leçon de songwriting.

Pollux
Pays: GB
Cooking Vinyl Cookcd297
Sortie: 2005/09/19


Lu: 1785
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 76
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium