Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 322
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BUSH, Kate - Aerial
/ paru le 08-12-2005 /

Le voici enfin le disque de Kate que l'on attendait tous... cela faisait 12 ans et l'album "Red Shoes" qu'elle n'avait pas donné signe de vie. Kate Bush c'est d'abord une voix capable de monter dans les aigus de façon spectaculaire, comme dans son single-classique instantané-"Wuthering heights" sorti en 1978. On pense aussi à son duo mémorable avec Peter Gabriel ("Don't Give Up"), et son album chef d'oeuvre à ce jour "Hounds of Love".

L'attente est récompensée: double album au titre énigmatique, "Aerial" nous offre une pochette jaune partagée par une ligne d'horizon maritime d'où s'érigent des rochers, renvoyant l'image d'un spectrographe.

Car il s'agit bien de montagnes sur "King of the Mountain" qui ouvre l'album, commençant tout doucement avec une ligne de synthé et la voix de Kate Bush, où viennent s'adjoindre une batterie ultra précise et une ligne de basse signée John Giblin (ex Simple Minds), pour s'achever dans une apothéose rythmique. Sur "Pi", Kate Bush invente le rock arithmétique. "Mrs Bartolozzi" envoûte dès les premières notes de piano, morceau tout en épure où en regardant du linge en train de sécher devant sa fenêtre et tournoyant dans une machine à laver, la chanteuse se laisse aller à ses pensées... Le premier disque " A sea of honey" se clôt sur "A Coral Room", un morceau qui donne la chair de poule.

"A sky of honey", second disque, s'ouvre sur des chants d'oiseaux et une voix d'enfant que l'on aurait réveillé avec un piano discret. "Somewhere in Between" est aussi un sommet de ce disque.

Tenter de définir le style est un exercice vain. Ce n'est pas du rock, ni même du progressif ou du folk, c'est du pur Kate Bush. Bien sûr, mais ça on le savait, oubliez-la pour animer votre soirée de réveillon. Offrez-vous ce grand trip introspectif qu'est ce disque, écoutez-le attentivement au casque, face à un "Sunset" d'hiver près de la cheminée avec une tasse de thé ou de café chaud entre les mains. Les images sont inutiles, elles viennent naturellement tout au long de l'écoute de l'album. Et pour clôturer l'album, "Aerial", chanson titre, où souffle un petit vent de folie, part dans tous les sens, et termine le disque sur une note plus dansante.

Olivier Dahon
Pays: GB
EMI 094634396028
Sortie: 2005/11/07


Lu: 2952
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 12
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium