Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 032 759
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLOODBOUND - Nosferatu
/ paru le 19-01-2006 /

Formé durant l'été 2004, Bloodbound nous vient de Suède. Le groupe, qui nous propose ici son premier album, est composé de Urban Breed au chant, Fredrik Bergh aux claviers et à la basse, Tomas Olsson aux guitares et Oskar Belin à la batterie.

"Nosferatu" est un concept album et leur musique est bien du métal entre heavy et symphonique. Autrement dit, nous entrons dans l'antre du diable. Mais, si cela peut en effrayer certains, on n'est pas du tout dans le death metal. Loin de là! C'est du métal mélodique que nous offrent Bloodbound.

La légende de Nosferatu nous est contée de belle manière. "Behind The Moon", à la rythmique assez speedée, plante le décor. Le message passe. "Into The Dark" nous parle de manipulations et de lavage de cerveau. Nous atteignons le point de non retour sur un ton quelque peu métal symphonique durant les parties chantées. On retrouve alors "Nosferatu" aux portes de l'enfer afin de mieux connaître notre ennemi. Un titre qui vous soulèvera avec un chanteur au sommet de sa forme.

Les flammes du "Metal Monster" vous caressent alors avant de lever une première partie du mystère avec "Crucified" et son solo guitare affolant. "Desdemonamelia" sème la confusion. Le chant cultive parfaitement le mystère et la tension règne. L'énergie époustouflante de "Fallen From Grace" prend alors possession de votre esprit.

Plongé en plein mystère, voilà les "Screams In The Night". Le chant explose de variété. C'est alors que la guerre arrive et que, manipulé par le démon, on se bat "For The King". Puis, c'est sous le "Midnight Sun" que l'on prend le chemin du pays où règnent forêt, glace et neige pour la mission finale, celle de ramener la nuit. L'histoire se termine "On The Battlefield" pour une dernière bataille contre Nosferatu.

Que la pochette démoniaque, réalisée par Mark Wilkinson (Marillion, Fish, Iron Maiden, etc), ne vous trompe pas, vous n'êtes pas en présence du métal le plus crado qui soit. C'est tout à fait audible et même recommandé aux fans d'Helloween, de Judas Priest et plus généralement de heavy métal mélodique qui ne sont pas insensible à une section rythmique énergique.

JPL
Pays: SE
Metal Heaven 00016
Sortie: 2006/02/24


Lu: 2960
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 16
• Semaines de présence au Top 30: 7
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium