Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 164 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 270
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ENNEADE - Remembrance
/ paru le 07-02-2006 /

Jeune groupe lyonnais, Enneade nous proposent ici leur tout premier album. Le groupe se compose de Christophe Goulevitch (guitares), Julien Fayolle (basse, glockenspiel), George-Marc Lavarenne (claviers, guitares), Ginez Jimenez (guitares), Frédéric Lacousse (batterie) et Christian Greven (chant).

Le rock progressif offert par ce jeune groupe étonne. S'ils prennent parfois des tons doux et mélodiques se tournant même de temps à autre vers des couleurs jazz-rock, ils s'aventurent souvent vers un métal progressif très énergique. Les tonalités virent de temps à autre vers le sombre tels Opeth ou Anathema. Ecoutez l'épique pièce "King of Silver" qui débute l'album. Du long de ses près de dix-huit minutes, elle vous démontrera l'étendue des possibilités de Enneade.

Quand à la seconde pièce "The Dreamscape", elle se divise en cinq parties pour un total d'un peu plus de trente minutes. Le trio "The awakening", "Into the city of dreams" et "On the verge of the waking world" se révélera assez seventies côté inspiration. King Crimson n'est pas loin. "Open the gate..." cultive une ambiance floydienne planante avec une basse au groove soutenu avant de se tourner vers le roi cramoisi pour enfin devenir très dure. "Farewell good bye" termine la pièce sur des arrangements hypnotiques et sombres et un chant qui se montre parfois violent.

Voilà un premier album bien prometteur. Enneade séduira les amateurs de progressif sombre aimant les longs développements.

JPL
Pays: FR
Musea Records FGBG 4637.AR
Sortie: 2006/01


Lu: 1753
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 63
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium