Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 148
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ASHCROFT, Richard - Keys To The World
/ paru le 01-03-2006 /

Au-delà des modes, l’ancien leader de The Verve est un auteur - compositeur qui compte dans le paysage rock. Il en est à son troisième album solo. « Alone With Everybody » est sorti en 2000 et « Human Conditions » en 2002. Il a patiemment mis en place ce troisième album en alternant les périodes heureuses et les périodes de déprime. Parmi les circonstances heureuses, il y a la naissance d’un deuxième enfant. Mais cet anglais du nord n’aime pas que l’on parle de sa biographie.

Le dernier album, « Human Conditions », était une réflexion sur le sens de la vie. Ici, il nous donne ses recettes personnelles, laissant à chacun le soin de les adopter ou pas. A chacun de trouver sa propre voie dans ce monde difficile.

L’album débute par un rock bien typé traitant de religion, « Why Not Nothing? », où Richard Ashcroft, sur un sujet qui le préoccupe, fait l’apologie de l’athéisme et de l’anarchie. Il a écrit cela pendant un moment où les événements lui tournaient le dos.

« Music Is Power » est une composition de Curtis Mayfield, avec des arrangements soul qui apportent de la diversité sur un album très personnel. Richard Ashcroft en a pris des samples pour la transformer et y développer l’idée de l’importance de la mélodie et des paroles d’une chanson sur notre vie et celle des autres.

Composé sur un clavecin il y a trois ans, pendant les sessions de « Human Conditions », « Break The Night With Colour » est le premier single issu de cet album. Là aussi, la mélodie est très belle et les paroles intelligentes. « Il est temps d’avancer et je sais où je vais », nous dit-il, las des périodes de dépression. Même si cela n’a rien à voir, on ne peut s’empêcher de penser au « Boulevard Of Broken Dreams » de Green Day.

Richard Ashcroft nous gratifie d’une très belle mélodie aussi sur « Words Just Get In The Way », avec des cordes magnifiques arrangées par Julian Kershaw. Il nous parle du pouvoir des mots qui, parfois, rendent fou.

Yvonne John-Lewis prête son concours oh combien précieux et sa voix à « Keys To The World », un morceau au rythme lancinant presque tribal où Ashcroft nous parle d’un être exclu depuis son enfance et qui, une fois célèbre, se cache de la foule qui tente de l’approcher, paradoxe de notre société qui accorde uniquement du crédit aux gens célèbres.

Les cordes sont sublimes sur « Sweet Brother Malcolm », un morceau beau à pleurer digne du « Village Green Preservation Society » de Ray Davies mais avec écoute téléphonique et fleurs sous cellophane. Le contexte a beaucoup changé et le paradis est devenu enfer. « Là où il y a vie règne la folie », nous dit Ashcroft, toujours très lucide.

« Cry ‘til The Morning » est une chanson d’amour mélancolique moins heureuse sur le plan mélodique. Il est souvent plus difficile d’exprimer ce qui va bien mais Richard Ashcroft s’étonne de l’alchimie qui unit deux êtres au passé parfois lourd et les fait s’accorder sur les sujets les plus divers. C’est tout le mystère de l’amour qu’il évoque ici.

« Why Do Lovers? » est la suite avouée de « A Song For The Lovers », à grand renfort d’instruments à cordes. C’est en même temps la suite du morceau précédent, le moment où, le coup de foudre passé, le couple affronte la réalité et se prépare à faire un long chemin ensemble.

« Why do lovers/Choose others/To mirror their pain, yeah »

« Simple Song » est une chanson qui exprime la joie de vivre et le bonheur de se sentir bien en se réveillant par un matin ensoleillé, tout simplement. Chacun y met les sentiments qu’il veut. Agrémenté d’une orchestration assez pompeuse, « World Keeps Turning » est un message d’espoir, finalement. Quels que soient les avatars subis au cours d’une vie, elle continue envers et contre tout.

Ce remarquable album évoque ce qui est essentiel dans la vie pour Richard Ashcroft : la philosophie, la politique, l’amour, la souffrance, la mort. La plupart des morceaux comportent une très belle mélodie et les paroles importantes sont intelligentes.

Le DVD, agrémenté d’une interview de l’auteur, illustre par l’image certaines chansons parmi les plus importantes. « Keys To The World », « Break The Night With Colour », « Why Not Nothing? » et « Words Just Get In The Way » sont représentés live sur une video tournée au Nights College de Londres. Enfin, on peut voir un clip du single, « Break The Night With Colour ». Ce DVD, pour une fois, n’apporte rien d’essentiel par rapport au CD.

Rappel des titres du CD :

  1. « Why Not Nothing? »
  2. « Music Is Power »
  3. « Break The Night With Colour »
  4. « Words Just Get In The Way »
  5. « Keys To The World »
  6. « Sweet Brother Malcolm »
  7. « Cry ‘til The Morning »
  8. « Why Do Lovers? »
  9. « Simple Song »
  10. « World Keeps Turning »
Rappel des titres du DVD :
  1. « Keys To The World » (The Interview)
  2. « Break The Night With Colour » (Live Video)
  3. « Why Not Nothing? » (Live Video)
  4. « Words Just Get In The Way » (Live Video)
  5. « Break The Night With Colour » (Video)

MM
Pays: GB
Parlophone / EMI 0946 350381 2 5
Sortie: 2006/01/23


Lu: 3091
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium