Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 19-10-2017
› Gary NUMAN (Leuven)
› KING CHILD (Nandrin)
› Marisa ANDERSON + Asmâa HAMZAOUI + Bnat TIMBOUKTOU (Liège)
› IALMA (Festival Voix de Femmes) (Gand)
› NEWMOON + KAMIKAZE GIRLS (Borgerhout)
› The SHERLOCKS (Bruxelles)
› BAZART + Emma BALE (Liège)
› GOLDFRAPP (Antwerpen)
› MAMMUT + BROEN (Bruxelles)
› NELE NEEDS A HOLIDAY + Mary OCHER + TULSKI (Gent)
› Jasper STEVERLINCK (Bruxelles)
› DR FEELGOOD (Verviers)
› THE GIRL WHO CRIED WOLF (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
20-10 ULYSSE + LE MANOU (Liège)
20-10 EQUAL IDIOTS + Freddie and The VANGRAILS (Kortrijk)
20-10 VESSELS (Antwerpen)
20-10 BLOND + FITZ (Andenne)
20-10 The WEATHER STATION + Will STRATTON (Gent)
20-10 RATTLE + The VAPORELLAS (Liège)
20-10 LENTO + TELEPATHY + Törst HOBBORUN (Bruxelles)
20-10 NOUVELLE VAGUE + JOON MOON (Leuven)
20-10 KONOBA + HYDROGEN SEA + SONNFJORD (Marchienne-au-Pont)
20-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
20-10 SAMUEL (Bruxelles)
21-10 ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
21-10 BAZART (Merksem)
21-10 Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
21-10 KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
21-10 THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
21-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
21-10 Gabriel RIOS (Gent)
21-10 PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
21-10 FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
21-10 Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
21-10 ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
21-10 EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
21-10 Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
21-10 BLOND + FITZ + Diego STRAZ (Ittre)
21-10 LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • George McCrae (1944)
  • Peter Tosh (1944)
  • Keith Reid (1946)
  • Wilbert Hart (1947)
  • Karl Wallinger (1957)
  • Daniel Woodgate (1960)
  • Lauryn Hill (1975)
  • †Eddie James House (1988)
  • †Alan Murphy (1989)
  • †Glen Buxton (1997)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6789 membres.
- En ligne, nous sommes 188 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 542 014
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHAMBERS, Dennis / BERLIN, Jeff / FIUCZYNSKI, Dave / LAVITZ T. - Boston T Party
/ paru le 13-03-2006 /

Le curriculum vitae de ces quatre artistes réputés est impressionnant. Tous se sont trouvés associés, à maintes reprises, à la crème du milieu musical en général et de la « Fusion » en particulier. Ce projet-ci ne constitue donc qu’une étape de plus dans leur longue carrière.

Depuis bientôt trente ans, le batteur Dennis Chambers n’en finit pas d’accumuler les collaborations de haut vol avec une stupéfiante régularité : les plus récentes s’appellent Santana, Victor Wooten, Herbie Hancok, Mike Stern, Stanley Clarke. Il a également régulièrement travaillé avec John McLaughlin, John Scofield, George Duke, George Clinton, … En outre, il est membre fondateur du trio Niacin, avec le bassiste Billy Sheehan et le claviériste John Novello ; ils viennent d’ailleurs de publier cette année un nouvel album, « Organik ». Bien que son jeu soit techniquement du même calibre que celui de Billy Cobham, Alphonse Mouzon et Dave Weckl, il apparaît habituellement plus concis et moins exubérant. D’ailleurs, sa personnalité ne le pousse jamais au leadership. Il est vrai que ses capacités de compositeur semblent plus limitées. Il a enregistré quatre albums en solo, dont l’excellent « Outbreak » en 2002.

Né en 1956 dans le New Jersey, le claviériste T. Lavitz a acquis une renommée certaine en intégrant en 1979 la formation du guitariste Steve Morse, Dixie Dregs. De plus, il a enregistré quelques albums solos, malheureusement mal distribués en Europe, et a travaillé avec le Steve Morse Band, Paul Barrere (Little Feat), Jefferson Starship, Jazz Is Dead, Billy Cobham (en trio, avec également Jeff Berlin), … Je ne conseillerai jamais assez la petite merveille qu’il a enregistré dans la veine de Little Feat en 1998, « Endangered Species », sous le nom de ses quatre interprètes, Jimmy Herring, T. Lavitz, Richie Hayward & Kenny Gardney. En 2005, on le retrouvait également dans un autre projet de qualité avec le bassiste Rob Wasserman, le guitariste Craig Erickson et le batteur Jeff Sipe, « Cosmic Farm » (voir chronique). Son jeu aéré, aux accents très « Californiens », reste reconnaissable entre mille. Ses talents de compositeur sont évidents.

Né en 1953, le bassiste Jeff Berlin s’est rapidement fait un nom dans le monde de la « Fusion ». Dès l’âge de cinq ans, il étudie le violon et, neuf ans plus tard, il s’oriente vers la basse, avec laquelle il acquiert une réputation de virtuose. Son approche de l’instrument, sa technique éblouissante et son jeu très en avant le positionne dans la droite ligne de Jack Bruce, Stanley Clarke et Jaco Pastorius. Il a travaillé avec les plus grands et parmi ces collaborations les plus notoires, on peut citer : Bill Bruford, dont il faut écouter, parmi d’autres, l’excellent album de synthèse « Master Strokes 1978-1985 » (avec également le guitariste Allan Holdsworth et le claviériste Dave Stewart), Allan Holdsworth avec « Road Games », David Liebman, John McLaughlin, Al Di Meola, … Il est l’auteur de quelques albums solos dont il ne faut surtout pas rater « Crossroads », publié en 1998 et regroupant ses deux albums, précédemment mal diffusés, « Champion » (1985) et « Pump It ! » (1986), comprenant une collection de talentueux instrumentistes : Frank Gambale, Paul Gilbert, Scott Henderson, Neil Schon, Buddy Miles, T. Lavitz, Steve Smith, …

Né en 1964, le guitariste métis David Fiuczynski s’appuie sur une formation musicale poussée. Ses fondements le lient aux mêmes classiques de la « Fusion » que ses partenaires, mais il en incarne également une tournure plus libre, souvent aventureuse et avant-gardiste, audible tant dans la construction que dans les sonorités. De plus, il n’hésite pas à l’enrichir d’autres styles comme le « Funk », le « Rap » et le « Punk », dans certains de ses traits. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard s’il intitule un de ses albums en solo « JazzPunk » en 1999. Comme parenté, à des degrés divers, on pourrait citer John McLaughlin, Allan Holdsworth, Bill Frisell, David Torn, John Zorn, Steve Vai, Vernon Reid, … Fin des années 1980, il fonde la formation complexe et débridée Screaming Headless Torsos, qui publie régulièrement des albums depuis 1995, évoluant entre « Rock », « Jazz » et « Funk » divers. Il enregistre également en solo et sa soif de nouvelles associations est sans borne : les batteurs Billy Hart et Ronald Shannon Jackson (où a transité également Vernon Reid), la bassiste et chanteuse Me’Shell NdegéOcello, Gongzilla, … Il utilise d’habitude une guitare à double manche, dont un sans frettes.

Voici les titres de cet album totalement instrumental (59’17) :

  1. « D’Funk’d » (T. Lavitz) (6’25)
  2. « (Great) Ball of Issues » (T. Lavitz) (5’39)
  3. « Around about Way » (T. Lavitz) (6’41)
  4. « I Hate the Blues… (But Here’s One Anyway) » (Jeff Berlin) (5’56)
  5. « All Thought Out » (T. Lavitz) (6’46)
  6. « Emotional Squalor » (T. Lavitz) (8’26)
  7. « Deff 184 » (T. Lavitz/Jeff Berlin/Dennis Chambers) (1’46)
  8. « Last Trane » (David Fiuczynski) (3’10)
  9. « Constant Comment » (T. Lavitz) (7’46)
  10. « Foxy Morons » (Jeff Berlin) (6’38)
A l’écoute, tous ces titres recèlent de qualités indiscutables. D’abord, le duo rythmique composé de Jeff Berlin et Dennis Chambers fonctionne parfaitement, dans la ligne des grands instrumentistes de la « Fusion », alliant force, aisance et audace. Les claviers de T. Lavitz, toujours inspirés, apportent la diversité, la saveur et la fraîcheur « Californienne ». En définitive, la différence de ton se marque, comme prévu, par la guitare de David Fiuscynski qui s’échappe avec constance dans des chemins plus délicats. Evidemment, parfois cela marche et devient génial, parfois cela devient plus ardu. Malgré tout, l’ensemble reste toujours bien maîtrisé et suffisamment balisé.

La plage titulaire « D’Funk’d » reste peut-être la meilleure de l’album. Cette composition bâtie sur un rythme rapide et dynamique alterne de nombreuses interventions variées et inventives, tant aux claviers qu’aux guitares. A l’occasion, elles sont complétées par de cours débordements à la basse. Le style de T. Lavitz rappelle ici beaucoup Jan Hammer et David Fiuczynski manie la distorsion avec adresse, et à volonté.

La paternité de « (Great) Ball of Issues » revient à T. Lavitz et cela ressort magistralement lors de superbes parties de piano et d’orgue. La guitare, quant à elle, rappelle en général John Scofield, mais comprend quelques moments assez dingues où David Fiuczynski fait littéralement rire et pleurer son instrument. La basse et la batterie apparaissent bien nettes et bien carrées.

Après un départ à la Greg Rolie à l’époque des premiers Santana, « Around about Way » voit s’envoler guitares et claviers en parallèle sur un tempo rapide. Les sonorités déformées proviennent autant des guitares que des claviers, dans la ligne de Jeff Beck et de Jan Hammer.

Total changement d’ambiance avec la composition de Jeff Berlin, « I Hate the Blues… (But Here’s One Anyway) ». En fait, il domine sa composition de bout en bout et y évolue en solo dans les trois quarts. L’ensemble est « cool » et même paresseux, renforcé par un somptueux solo de T. Lavitz. David Fiuczynski semble absent.

Le sceau de T. Lavitz réapparaît dans « All Thougt Out », une « Fusion » très classiquement « Seventies », jusqu’au déchaînement de David Fiuczynski en solo. Il lance alors son instrument dans ce qui transparaît comme d’énormes éclats de rire. En dehors de cela, il disperse une chaleur digne de Vernon Reid.

« Emotional Squalor », autre composition riche et plaisante, évolue sur une ligne de basse bien trempée dans la même tradition que Jack Bruce. Chaque instrument pris spécifiquement mérite une oreille attentive. La guitare rappelle, en plus fou, Steve Lukather et Frank Gambale. Que de talents !

Bien ficelée, la courte composition collégiale, « Deff 184 », apparaît comme une véritable course, montée surtout autour du duo basse et claviers, magistralement soutenu par Dennis Chambers.

La seule composition de David Fiuczynski, « Last Trane » paraît bien sage de la part de ce guitariste habituellement si aventureux. Langoureuse et classique, elle le rapproche fortement de Jeff Beck ; T. Lavitz y est d’une profondeur impressionnante à l’orgue.

Autre pièce réussie, « Constant Comment » évoque beaucoup la carrière de John McLaughlin, tant avec le trio The Free Spirits, comprenant Joey DeFrancesco et Dennis Chambers que, plus récemment, « The Heart of Things » avec également Dennis Chambers. David Fiuczynski procède par une succession de petites touches bien senties et T. Lavitz manipule l’orgue avec un constant à-propos, en exécutant quelques parties savoureuses. Dennis Chambers tire fantastiquement la mécanique, suivi par l’excellent Jeff Berlin.

« Foxy Morons » n’éveille pas le même intérêt. Aucun des musiciens n’apparaît vraiment à son avantage dans cette composition plus banale.

En définitive, grâce à la présence de quatre virtuoses inspirés, grâce à l’apport de bonnes compositions de T. Lavitz surtout, grâce à une impeccable production du même, on a la chance de profiter ici d’un album au-dessus de la moyenne. En outre, la participation d’un guitariste doué et torturé comme David Fiuczynski devrait générer une curiosité supplémentaire chez les amateurs de « Fusions ».

JPS1er
Pays: US
Mascot Records M 7187 2
Sortie: 2006/02/20


Lu: 2145
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 36
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium