Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 209 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 023 400
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ETE 67 - Été 67
/ paru le 17-03-2006 /

Premier album éponyme pour ces Liégeois dont la moyenne d'âge ne dépasse pas les 25 ans, "Été 67" offre, à l'image de sa pochette, un peu de chaleur musicale pour sortir d'un hiver rigoureux et pauvre en actualité musicale belge. Le parti pris, à une exception près, est de chanter en français à l'instar de Jéronimo, autre figure incontournable de la scène rock liégeoise. La comparaison s'arrête là, car Été 67 propose un rock plutôt guilleret, éloigné de toute lourdeur.

A l'écoute de l'album, le chant de Nicolas Michaux évoque Dominique A, Bertrand Cantat, M ou encore Jacques Dutronc. Démarrant avec "Les pilules", évocation d'un paradis artificiel que sous-entend le nom du groupe, l'album suit une ligne plutôt sage et s'écoute avec facilité. "Marcher droit", manifeste contre l'autorité parentale et pour le choix d'une vie authentique, vient apporter un petit brin de folie à un album qui semble hésiter entre énervement et sagesse. Plus loin, dans un des meilleurs morceaux de l'album, "Autodestruction Massive" vient nous contredire avec ses guitares énervées et son tempo rapide, tout comme "Je suis un égoïste" où le saxophone de Xavier Dellicour est du meilleur effet. Enfin la reprise plutôt réussie de "I'm waiting for my man" avec un son très "garage" feront taire ceux qui pesteraient en disant "encore un groupe qui ne chante qu'en français...".

Quant aux voyages en première classe évoqués dans "Les vacances à la plage", ils ne sont certainement pas de ceux qu'un jeune groupe rock débutant peuvent se payer, mais on ne sait jamais ce que réserve le futur...

Avec sa jolie pochette-digipack, ce disque est une belle entrée en matière dans la cuvée rock belge de 2006 et un essai réussi à transformer sur scène dans les mois à venir...

Olivier Dahon
Pays: BE
Bang! 5412690050435
Sortie: 2006/03/10


Lu: 5782
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 27
• Semaines de présence au Top 30: 5
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

dersou66
le 24/04/2007
le chanteur d'été 67 a sa voix mais surement pas celle de cantat(plus rock brut...) m (bcp plus aigu...) ou même dutronc (diff d'être aussi charismatique....)!!

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium