Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 175 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 472
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAN, Elton Meets The WRONG OBJECT - Live in Paris
/ paru le 25-03-2006 /

Après la rencontre avec Ed Mann, l’ancien percussionniste de Frank Zappa, immortalisée sur « Live at Zappanale 2004 », voici maintenant le groupe liégeois en concert, le 18 octobre 2005, avec le saxophoniste Elton Dean, figure historique du « Jazz Anglais » et de l’ « Ecole de Canterbury », peu avant son décès le 8 février dernier.

Concernant la carrière de Elton Dean et l’historique avec The Wrong Object, je renvoie à mes articles des 14 et 16 février 2006 (voir articles).

Concernant The Wrong Object, j’insisterai sur le fait que trois des musiciens présents dans la formation à l’époque de « Live at Zappanale 2004 » ont quitté la formation et ont été remplacés. Les nouveaux arrivants ont apporté quelques changements dans le son et dans l’univers musical du groupe, encore plus marqué par le « Jazz ». A la base, l’entrée d’un trompettiste à la place d’un saxophoniste et, sur cet enregistrement, la participation de Elton Dean accentuent encore les différences.

Voici les musiciens :

  • Elton Dean : Saxello & Alto Saxophone
  • Laurent Delchambre (*) : Batterie & Percussions
  • Fred Delplancq (*) : Tenor Saxophone
  • Michel Delville : Guitares & Voix
  • Jean-Paul Estievenart (*): Trompette
  • Damien Polard : Basse
(*) Nouveaux membres

Voici les titres (62’25) :
  1. « Seven for Lee » (Elton Dean) (12’50)
  2. « Unicycle » (The Wrong Object) (12’22)
  3. « Baker’s Treat » (Elton Dean) (8’27)
  4. « A Cannery Catastrophe » (Michel Delville) (8’27)
  5. « The Unbelievable Truth » (Michel Delville) (12’45)
  6. « Cunnimingus Redux » (Michel Delville) (8’31)
A l’écoute, ces six pièces se révèlent attrayantes de bout en bout. La longueur et les nombreux débordements, des cuivres principalement, ne provoquent jamais la moindre lassitude, que du contraire. Tout s’avère bien construit et maîtrisé. De plus, malgré sa réputation et sa reconnaissance internationale, Elton Dean ne paraît jamais vouloir exercer une quelconque prédominance sur ses partenaires. Il faut dire que son désir insatiable de rencontres l’aura amené toute sa vie à de tels exercices, au mépris d’ailleurs d’une recherche carriériste et de valorisations bassement matérielles. La musique produite ici se situe dans la droite ligne du « Jazz-Rock » Anglais de la seconde moitié des années 1960, dont Elton Dean fut un des acteurs majeurs. Au sujet des accointances, si toute la mouvance de « Canterbury » et de Soft Machine, au sens large, peut être citée, les liens avec Ian Carr et ses différentes formations, Nucleus en tête, apparaissent encore plus nettement.

Dans l’ensemble, la musique se fonde sur un duo rythmique basse et batterie hors pair, soutenu par la guitare qui procède par traits nets mais légers, à la manière de Chris Spedding dans Nucleus ou de John McLaughlin dans les formations de Miles Davis à l’époque de « In a Silent Way » et « Bitches Brew ». Ces trois-là constituent alors un socle idéal pour les improvisations des trois souffleurs. Les compositions sont toutes d’une incontestable qualité, quel qu’en soit leur auteur.

Le premier titre, « Seven for Lee », composé par Elton Dean à la fin des années 1970, est une petite merveille dans laquelle les cuivres s’évadent en solo, avec brio, à tour de rôle. Si la basse conserve la même ligne du début à la fin, secondée par la guitare, la batterie en profite pour filer dans tous les sens. Excellent !

Quant à « Unicycle », seul titre déjà repris sur « Live at Zappanale 2004 », il apparaît complètement revisité et n’a rien à envier à la version précédente. A la base, l’esprit de Frank Zappa s’y retrouve toujours, mais dans un registre plus « British » et moins délirant.

« Baker’s Treat », la seconde composition de Elton Dean, est plus récente et apparaît même sur l’album « Abracadabra » de Soft Works en 2003, une association des quatre anciens Soft Machine Allan Holdsworth, Elton Dean, Hugh Hopper et John Marshall. Cette pièce « cool », à la chaleur typiquement « Jazz », est à nouveau construite autour de longues interventions en solo aux saxophones et, plus brièvement, à la trompette. Sublime !

Pour les quelques vocaux et les splendides interventions aux saxophones, « A Cannery Catastrophe » rappelle beaucoup Didier Malherbe et Gong, dans ses approches les plus « Jazz ». Billy Cobham, avec son chef-d’oeuvre « Spectrum », influence largement la mécanique rythmique (basse, guitare et batterie).

Les côtés « Free » et « Avant-Gardistes » emplissent « The Unbelievable Truth ». La composition est bâtie sur une succession de parties, parfois délirantes, à la trompette, aux saxophones et même à la guitare, quittant un instant son rôle rythmique. La basse est lourde et hypnotique. La batterie n’en finit pas de s’échapper.

« Cunnimingus Redux » apparaît comme une bonne pièce de « Jazz », bien foutue et bien jouée, mais très standard.

En définitive, Elton Dean et The Wrong Object évoluent en parfaite osmose et produisent ici un album d’une incontestable maturité. Un véritable hommage posthume à Elton Dean et la confirmation d’un groupe prometteur, The Wrong Object.

JPS1er
Pays: BE
MRSP01
Sortie: 2005


Lu: 3984
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 49
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium