Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • June Carter (1929)
  • Stuart Sutcliffe (1940)
  • Terry Nelhams (1940)
  • Rosetta Hightower (1944)
  • Paul Goddard (1945)
  • Myles Goodwyn (1948)
  • Glenn Danzig (1955)
  • Lee John (1957)
  • Richard Coles (1962)
  • Steve Shelley (1962)
  • Paul Arthurs (1965)
  • James MacPherson (1966)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 527 949
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ARS NOVA - Chrysalis / Force For The Fourth
/ paru le 28-03-2006 /

Ce trio féminin japonais de choc, aux influences ELP, revisite leur répertoire sur cet album. Non, il ne s'agit pas d'une compilation puisque les morceaux ont été entièrement rejoués "live" en studio en 2005. Le but était pour ce trio claviers/basse/batterie d'ajouter un guitariste afin de donner aux morceaux un punch différent.

Un rappel de la formation de Ars Nova. Il y a la claviériste et compositrice Keiko Kumagai, la bassiste Shinko Shibata qui fait son retour à sur la scène rock et la batteuse Masuhiro Goto. Le guitariste (oui, un mâle au milieu de ces dames!) invité à les rejoindre ici se nomme Satoshi Handa.

Sur les six morceaux repris, le guitariste joue sur trois d'entre-eux. C'est le cas sur "Succubus", venant de l'album "Android Domina" sorti en 2001. Il lui donne un punch indéniable avec l'énergie qu'il y déploie à la guitare. De quoi faire quelques duels avec Keiko. "Transi" (de l'album "Transi" sorti en 1994) est joué par le trio de base seul. Mais, le côté live de la prestation apporte quelque chose de neuf au morceau.

Le guitariste est de retour sur "Horla Rising" (de l'album "Android Domina"). Cela augmente encore le côté sombre de ce titre au sein duquel Keiko insuffle un symphonisme grandiose. "The 42 Gods" (de l'album "Reu nu pert em hru" sorti en 1998) est à nouveau joué par le trio seul. La bassiste se démène comme une belle diablesse.

Retour de Satoshi Handa pour "Metamorphosis" (de l'album "Biogenesis Project" sorti en 2003). Il y apporte un côté métal bienvenu parmi le symphonisme ambiant. "Nova" (de l'album "Transi") termine l'opus sans le guitariste. Keiko s'y étale de tout son long, la bassiste s'y montre énergique et la batteuse décoiffe.

Ce trio de virtuoses japonais revisite ainsi son répertoire avec l'apport d'un guitariste. Voilà qui donne un peu plus de diversité à l'ensemble évitant la noyade sous les claviers de la disciple d'Emerson nommée Keiko. Le résultat est intéressant sans être innovant vu que les titres sont connus. Cela intéressera donc surtout les fans.

JPL
Pays: JP
Musea FGBG 4644.AR
Sortie: 2006/02


Lu: 1951
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 76
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium