Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 149 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 413 414
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOLIN, Tommy - Whips And Roses
/ paru le 22-04-2006 /

Né le 1 août 1951 à Sioux City (Iowa), Tommy Bolin est un guitariste devenu légendaire suite à son passage au sein de Deep Purple mais surtout par sa disparition, des suites d'un abus de drogues et d'alcool, le 4 décembre 1976 alors qu'il n'avait que 25 ans. Sa réputation n'était alors plus à faire et comme pour un certain Jimi Hendrix, la reconnaissance ne fut jamais si importante qu'après sa mort.

C'est à la suite du départ de Ritchie Blackmore en 1975 que Bolin intègre Deep Purple alors qu'il a 23 ans. Il fait une tournée et enregistre un seul album avec le groupe, "Come Taste The Band". Pourtant son passage laissera une marque indélébile sur la scène rock des seventies.

Les titres contenus sur cette compilation sont tous soit des versions alternatives de titres connus, soit des inédits. Voilà qui ravira tous les fans du guitariste qui n'en demandaient pas tant. La production est assurée par Greg Hampton qui a déjà terminé le second volume de "Whips And Roses". Ce dernier devrait sortir vers la fin de cette année 2006.

Parmi les titres à retenir, il y a ce "Fandango" mené à un rythme d'enfer à la manière du célèbre "Rondo" des Nice. Tommy Bolin est bien entendu à l'honneur du début à la fin et y démontre toutes ses qualités guitaristiques. L'incroyable et épique solo de "Wild Dogs" est aussi un des grands moments du CD. Ce titre, ici dans une version alternative, figurait sur le premier opus solo "Teaser" de Bolin.

Un des modèles de Tommy Bolin était bien entendu Jimi Hendrix. Cela se ressent particulièrement sur le morceau "Cookoo", un des inédits de cette rondelle. Sa manière de jouer se rapproche terriblement de son Maître. On sent qu'il vit au travers de sa 6 cordes. Il s'aventure aussi dans le jazz-rock/fusion comme sur "Marching Powder". Pas étonnant qu'il ait joué avec Billy Cobham.

Les seize minutes de "Flying Fingers" démontrent à elles seules la diversité du jeu de Tommy Bolin qui s'y défonce complètement dans ce qui ressemble plus à une longue improvisation. "Just Don't Fall Down", autre inédit, est l'occasion d'un duel épique entre la guitare et l'orgue.

Voilà un album qui ravira les fans de Tommy Bolin. Pour eux, ce sera sans aucun doute un indispensable. Pour les autres, c'est une bonne occasion de découvrir ce guitariste légendaire du rock.

JPL
Pays: US
Steamhammer/SPV 78582 CD
Sortie: 2006/04/24


Lu: 2273
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 49
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium