Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 014 641
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


GARGAMEL - Watch For The Umbles
/ paru le 03-06-2006 /

Non d'un Schtroumpf, voici Gargamel. Planquez-vous! Mais non, il ne s'agit que d'un jeune groupe de rock norvégien. Formé en 2001 et après un EP sorti en 2002, Gargamel nous offrent ici leur premier album. Ils se composent de Tom Uglebakken (guitare, chant, flûte, saxo), Bjørn Viggo Andersen (claviers), Morten Tornes (batterie, chant, glockenspiel), Geir Tornes (basse), Leif Erlend Hjelmen (violoncelle) et Edmund Hansen (guitare sur deux titres).

Ce groupe venu du nord a indéniablement trouvé son inspiration chez le Van der Graaf Generator de Peter Hammill et plus généralement dans le rock progressif de la fin des sixties et du début des seventies. Les tons jazz-rock et l'utilisation de l'orgue Hammond et du saxophone au sein d'un certain psychédélisme démontrent cette filiation.

Les morceaux font la part belle au progressif psychédélique et au jazz-rock. Le mélange donne une série de tableaux surréalistes aux atmosphères bien agréables même si on pourrait lui reprocher son côté quelque peu obsolète. Seuls cinq morceaux composent ce premier opus, approchant l'heure, des scandinaves. C'est dire s'ils développent leurs thèmes.

L'instrumental "Ties" se montre assez jazz-rock progressif avec une touche Emerson, Lake and Palmer. "Strayed again" se tourne plus vers le Van der Graaf Generator. Son chant rappelle Hammill et le type de composition partant en tous sens vers l'exploration flaire bon le célèbre générateur. Le duel flûte/violoncelle interpelle. L'atmosphère est très tendue. Un grand moment!

Par contre, "Below the water" se montre assez fade. Quant à "Into the cold", il ne démarre véritablement qu'avec l'arrivée du saxo pour une seconde moitié de morceau exceptionnelle. Enfin, "Agitated mind" renoue avec l'influence majeure de Peter Hammill. Le chant prend les tons écorchés vifs du maître. Mais malgré cela, il s'atteint pas la qualité de "Strayed again".

Que leur manque-t-il? Difficile à dire. Ils sont jeunes. On pourrait donc croire que leur musique le serait aussi. Pourtant celle-ci sonne très fin 60s début 70s. Voilà qui limite leur public potentiel aux plus anciens. Mais s'ils modernisent ils risquent de perdre leur identité. Difficile dilemme auquel ils devront répondre pour leur prochain opus.

JPL
Pays: NO
Transubstans Records Trans020
Sortie: 2006/04


Lu: 1895
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 63
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

fabu
le 05/06/2006
excellent cet album

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium