Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 164 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 546 010
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


HARCOURT, Ed - The Beautiful Lie
/ paru le 29-06-2006 /

Cinquième album pour Ed Harcourt. Il a invité Graham Coxon pour un morceau et BJ Cole pour quelques parties de pedal steel. Les couleurs de l'album sont agrémentées de strings mais aussi de violon et de violoncelle et même d'un aubois sur un titre.

D'emblée l'album séduit tant par l'énergie qui s'en dégage que par le côté mélancolique du chant de Ed Harcourt. "Whirwind In D Minor" est une chanson splendide à laquelle on ne peut résister et les arrangements soignés en font une des pièces majeures de l'opus. Le single "Visit From The Dead Dog", sur lequel Graham Coxon joue, avec son côté commercial séduit nettement moins. Il y manque une âme. C'est justement cela qu'on retrouve sur "You Only Call Me When You're Drunk" qui baigne dans une mélancolie où l'on ressent les regrets ou le dépit. Très beau morceau qui se termine en véritable explosion sonore!

Sur le très intime "The Last Cigarette", Ed est quasi seul s'accompagnant à la guitare acoustique. Seule Gita Harcourt vient y glisser quelques intermèdes au violon. "Shadowboxing" joue surtout sur les percussions à titre d'accompagnement avec juste une basse. Quant à "Late Night Partner", Ed est au piano accompagné par un peu de violon. Son chant s'étire avec mélancolie et sa voix se fait plaintive.

Si l'album se dévoile sous son meilleur jour au début, nous finissons cependant par entrer dans ce qu'il faut bien appeler le ventre mou du CD. Tout devient plus pop, trop pop même. La sauce commerciale qui baigne les arrangements lasse alors. Dommage car un peu de simplicité aurait sans doute suffit pour tous ces titres qui semblent manquer d'imagination, partent dans tous les sens ou sont baignés dans des arrangements trop pompeux.

Ce n'est que vers la fin que l'on commence à émerger. D'abord avec le très intime "The Pristine Claw" assez moyen mais déjà bien meilleur. Puis, il y a "I Am The Drug" aux arrangements fouillés mais pas lourds pour un sou contrairement à ceux du ventre mou. De plus, sa mélodie nous accapare et les strings nous soulèvent tout comme la voix flamboyante de Harcourt. Ensuite, "Braille" se développe tout intimement et la voix de Gita Harcourt se mélange à celle de Ed alors que la guitare se tord et se retord. Enfin, même si son côté classique le désert quelque peu, "Good Friends Are Hard To Find" montre une force tranquille très intime et agréable.

En résumé, ce nouvel album de Ed Harcourt comporte d'excellents moments mais est desservi par un sérieux ventre mou qui gâche un peu le plaisir. Par contre tant les premiers morceaux que les derniers sont au-delà des espérances et méritent de s'y pencher.

JPL
Pays: GB
EMI 00946 364203 2 5
Sortie: 2006/06/05


Lu: 1717
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 92
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium