Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 766
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ADRIAN BOULDT - Places For Love
/ paru le 04-07-2006 /

Ce "Places For Love" est déjà le second album des belges d'Adrian Bouldt. Le premier intitulé "Presents" était sorti en 2003. Le groupe est composé de la chanteuse Delphine Bouhy, du bassiste David Cauwe, du batteur Joël Bosmans, du claviériste Michaël De Zanet et des guitaristes François Petit et Michaël Dumont.

Ce qui marque d'emblée sur cet opus c'est l'influence d'une An Pierlé sur Adrian Bouldt. La manière de chanter de Delphine Bouhy est indéniablement dans un style très proche. Son grain vocal aussi. On s'en rend compte dès le premier morceau "I don't blame you". Le côté musical se veut simple mais si l'on écoute bien il est bourré de richesse.

Dans l'ensemble, ils ont un côté plus pop/rock qu'An Pierlé avec une grande douceur à la place du grain de folie. Cette douceur est baignée souvent de mélancolie. La voix de Bouhy s'écoule superbement bien sur une musique tout en finesse où les guitares tant acoustiques qu'électriques prennent une grande place en habillant l'ensemble. Le groove de la basse et les percussions n'y sont pas pour rien non plus. Et puis n'oublions pas les claviers parcimonieux mais présents juste quand c'est nécessaire.

Parmi les titres forts, outre "I don't blame you" cité ci-dessus et également sorti en single, il y a aussi le morceau titulaire avec son extrême simplicité quasi hypnotique. On aime aussi la mélancolie et le chant lancinant de "Rainbow" et l'ambiance sombre de "Never lovers" avec sa guitare électrique déchirante et ses voix envoûtantes qui en font un des tous grands moments de la rondelle. Mais la cerise sur la gâteau, c'est l'exceptionnel "Cité-soleil" à la mélodie absolument irrésistible qui, baignée dans de superbes arrangements, vous fileront les plus grands frissons. On se le passerait bien en boucle!

Côté bémol, les titres se ressemblent parfois trop. Par exemple, on voit très peu de différence entre "I don't blame you" et "Car crash". Mais c'est un moindre mal par rapport à la qualité de l'ensemble.

Ce qu'on aime surtout dans cet album très agréable à écouter c'est le côté rock acoustique intimiste qui s'en dégage et la superbe voix de la chanteuse. Voilà qui les fait sortir des sentiers battus. Les musiciens d'Adrian Bouldt tiennent là à coup sûr un album de qualité qui devrait leur ouvrir bien des portes.

JPL
Pays: BE
Soundstation SDS022 / Pias
Sortie: 2006/05/08


Lu: 3279
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 21
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium