Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 178 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 687 679
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CAPTAIN - This is Hazelville
/ paru le 14-11-2006 /

Voici le premier album d'un nouveau groupe anglais. Les cinq musiciens de Captain sont Rik Flynn (chant, guitares, mandoline, claviers), Clare Szembek (chant, claviers, percussions, xylophone, vibraphone, glockenspiel), Reuben Humphries (batterie, percussions, chant, claviers, xylophone), Mario Athanasiou (guitares) et Alex Yeoman (basses, synthés). Leur capacité à jouer de divers instruments est un atout indéniable. En invité, il y a Steve Sidwell à la trompette et au cor.

Captain nous offre un pop/rock frais où brille la simplicité. Sans doute pourrait-on leur reprocher un certain côté trop pop, mais ce serait passer sous silence une grande partie de l'album où tout est finement travaillé et admirablement réfléchi. A la production, on retrouve un bonhomme légendaire, à savoir Trevor Horn.

Ce premier album du groupe prend en fait de l'ampleur au fil des titres. Le début se montre assez pop, trop diront certains. "Hazelville" s'inscrit dans la vague Coldplay, Starsailor. Les mélodies sont simples mais très efficaces et le chant séduit indéniablement. Justement à ce propos, Rik Flynn et Clare Szembek chantant souvent ensemble ou se partageant certaines parties, cela offre à Captain une variété qu'il est plutôt rare de rencontrer. "Glorious", aussi très pop, assure tellement la continuité qu'on a presque pas senti le changement de morceau. Quant à "Broke", il est un bel exemple de la variété vocale du groupe.

Toujours bien pop, "East, West, North, South" oscille entre le style Coldplay et celui des Thrills. Les arrangements sont assez sophistiqués tendant un peu trop vers le symphonique. "Frontline" impose son rythme pour le briser par des passages doucereux. Conçu pour en faire un hit, il devrait assurer de ce côté.

C'est alors qu'on arrive à la moitié de la rondelle. Le changement commence à se faire sentir avec "Build A Life" qui montre plus de sensibilité. Le chant dévoile de nouveaux horizons plus mélancoliques. Les arrangements sont plus travaillés et plus raffinés tout en conservant une fraîcheur toute en simplicité. Rik et Clare s'entrecroisent. "Wax" s'aventure encore plus loin travaillant les ambiances d'un morceau qui deviendra complètement déjanté. On sens alors le groupe plus proche d'un Radiohead ou d'un Oceansize.

Tout en conservant un refrain pop, "This Heart Keeps Beating For Me" nous enrobe de ses tons variés mélangés à des guitares agressives légèrement en retrait mais très efficaces. "Western High" débute en quasi a capella. Le chant s'amplifie et sa mélodie nous agrippe. La légèreté nous emporte. "Summer Rain" se dévoile d'abord tout en acoustique avant que la basse n'arrive ouvrant la voie à une finale enrobée de claviers et de guitare arpégée. Tout se terminera en puissance façon Radiohead. Enfin, "Accidie" termine l'album sur une ligne de guitare répétitive sur laquelle s'étale un chant de toute beauté baigné de sensibilité et même de sensualité à certains moments. Il explosera sur la fin tel un Oceansize.

Il est clair que les gars de Captain ont un sens profond des mélodies. Ils savent y faire pour séduire. S'ils continuent dans la voie tracée par la seconde partie de l'album, il faudra sans conteste compter sur eux dans un avenir très proche car ils en ont les capacités.

JPL
Pays: GB
EMI 00946 370850 2 8
Sortie: 2006/10/16


Lu: 1668
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 64
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium