Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 174 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 524
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FRAMPTON, Peter - Now
/ paru le 21-09-2003 /

Ancien membre de “The Herd” (à 17 ans), « Humble Pie » et « Peter Frampton’s Camel », Peter Frampton a choisi de faire une carrière solo mais, musicien atypique et fidèle, quand un de ses musiciens est indisponible, il refuse de partir en tournée. On part tous ou on ne part pas ! Il a connu son heure de gloire en 1976 avec « Frampton Comes Alive! » et le single « Show Me The Way ».

Le line-up : Bob Mayo (claviers, guitares et choeurs), John Regan (guitare basse), Chad Cromwell (batterie et percussion) et Peter Frampton (guitares et chant). Il compose la moitié des titres avec Gordon Kennedy. En produisant le CD, Peter Frampton, toujours soucieux d’utiliser les derniers progrès technologiques, a voulu tout contrôler. Le résultat est, dit-il, à la mesure de ses attentes.

Ici, il joue un pop rock sans prétention qui rappelle par moments les Beatles de la belle époque et Humble Pie, notamment dans « Verge Of A Thing », avec Gordon Kennedy à la guitare. « Flying Without Wings » est plus proche de son style habituel fait de mélodies agréables et de paroles un peu désuètes et naïves. « Love Stands Alone » renoue aussi avec la tradition Frampton, de même que « Not Forgotten », splendide ballade où il fait apparaître et apprécier tout son savoir-faire à la guitare.

« Hour Of Need » ne nécessite pas de conciliabule secret pour déterminer ses qualités de pop rocker imparable et rappelle aussi les quatre de Liverpool et Humble Pie dans les moments moins hard.

« Mia Rose » est une très belle ballade qui invite à la rêverie et à la méditation. « I’m Back » est un rock bien senti qui rappelle ses belles années et permet d’admirer l’efficacité de la section rythmique pourtant jamais envahissante. « I Need Ground » est une autre ballade qui invite à une douce oisiveté teintée de réflexion. « While My Guitar Gently Weeps » est un vibrant hommage à son ami George Harrison dont il copie le phrasé et le style à la perfection.

« Greens » est un jazz-rock lascif et moite qui permet d’admirer une fois de plus la virtuosité et le feeling de Peter à la guitare, tandis que « Above It All » est un soft rock de la meilleure veine. « No Going Back », par contre, est un hard rock irrésistible qui rappelle inexorablement Humble Pie, alors que « Cleveland » est un rock pur et dur tout à fait convaincant. On préfèrera de loin ces deux titres à « How Long Is Forever », ballade un peu mièvre qui termine le set de manière un peu décevante.

MM
Pays: GB
Framptone Records / SPV 085-71692 CD
Sortie: 2003/08/15


Lu: 1722
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium