Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 183 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 377 941
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHARLATANS (The) - Forever. The Singles
/ paru le 30-12-2006 /

Précédés par les Stone Roses et les Happy Mondays, The Charlatans, formés en 1989 à Manchester, plus traditionnels, souffrent de la comparaison malgré des débuts prometteurs. Le groupe comprend au départ Rob Collins (orgue), Jon Baker (guitare), Martin Blunt (basse) et John Brookes (batterie).

Plusieurs chanteurs défilent avant Tim Burgess (chant, harmonica) mais ce dernier est le bon choix. Ils sortent un 12’’, « Indian Rope », en 1990. Avec un rythme destiné à la danse et les nappes d’orgue Hammond de Rob Collins qui rappellent les années psychédéliques et les distinguent de la concurrence, ils connaissent d’abord un certain succès.

Quelques mois plus tard, ils sortent « The Only One I Know », un autre hit single accrocheur dominé par l’orgue, où la voix s’affirme définitivement. Leur premier album, « Some Friendly », sort juste après. En 1991, ils doivent changer de nom en The Charlatans UK. En effet, un groupe américain de San Francisco porte déjà le même nom (quelques années plus tôt, un autre groupe anglais, The Beat, a connu la même mésaventure et est devenu The English Beat par la force des choses).

Jon Baker choisit ce moment pour quitter le groupe. Il est remplacé par Mark Collins (guitares). Celui-ci n’a aucun lien de parenté avec Rob Collins. C’est aussi le moment que choisit Martin Blunt pour se payer une grave dépression. Le simple « Weirdo » sort en 1992 et il est régi par l’orgue et les percussions mais son intérêt est limité. La mode est en train de changer et leur deuxième album, « Between 10th and 11th », est boudé tant par le public que par la critique.

Pourtant, le pire est encore à venir : suite à une méprise, Rob Collins est arrêté et emprisonné pour huit mois après une nuit bien arrosée et The Charlatans tombent dans l’oubli. De plus, l’arrestation de Collins leur ferme les portes de l’Amérique, toujours aussi puritaine. Ils ont quand même le temps de sortir l’album « Up To Our Hips », le troisième, en 1994 et le single « Can’t Get Out Of Bed » est un succès au Royaume-Uni. Leur come-back se poursuit en 1995 avec l’album « The Charlatans », le quatrième, un mélange de Britpop et de techno, après que Tim Burgess ait participé à « Life Is Sweet » avec les Chemical Brothers, ce qui donne au groupe plus de crédibilité dans le monde de l’electronica.

« Just When You’re Thinkin’ Things Over » et « One To Another » sortent en 1996 et cette fois, ce sont les guitares qui prédominent. L’organiste Rob Collins, qui était pour beaucoup dans le succès du groupe, meurt en 1996 dans un accident de voiture en se rendant au studio et ils décident de continuer à quatre. Mais avant de mourir, il a eu le temps de participer à la composition de « North Country Boy », dominé par l’orgue mais où les guitares s’affirment de plus en plus, « How High », qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Oasis et fait la part belle aux guitares, et « Tellin’ Stories », un titre de transition très catchy qui annonce la suite.

Ils sortent d’ailleurs l’album « Tellin’ Stories » en 1997 avec l’aide de l’organiste Martin Duffy de Primal Scream et s’affirment comme un des groupes en vue en Europe et en Asie. Tony Rogers (mellotron, orgue, piano, chœurs) rejoint le groupe qui sort l’album « Us And Us Only » en 1999. Trois singles sortent à peu près en même temps pour promouvoir l’album : « Forever », où le mélange orgue, basse et mellotron est vraiment remarquable, le primesautier « My Beautiful Friend », avec une ligne de basse imparable, un mellotron utilisé à bon escient et des harmonies vocales très réussies, et « Impossible », avec une guitare acoustique et un harmonica qui lui donnent un cachet particulier et le rendent très agréable à écouter.

En 2001 sort l’album dance « Wonderland », avec deux singles très … dansants : « Love Is The Key », qui rappelle la période disco, et « A Man Needs To Be Told », un morceau accrocheur avec une basse très bien mise en valeur mais où la partie vocale est très pauvre. En 2002, ils sortent le live « Live It Like You Love It », suivi quelques mois plus tard par « Songs From The Other Side », une collection de B-Sides de 1990 à 1997. Ils sortent encore leur huitième album, « Up At The Lake », en 2004, avec deux singles marquants : « Up At The Lake », un morceau au rythme très enlevé et régulier où les harmonies vocales font penser à Hall & Oates, et « Try Again Today », beaucoup plus doux et nuancé. « Simpatico », leur neuvième album, sort en 2006, précédé par « You’re So Pretty, We’re So Pretty (Version ’06) », un titre parfaitement adapté au goût du jour.

Bref, c’est une compilation variée et très réussie, une introduction idéale au travail fourni par le groupe au cours des 17 années de son existence. Pour qui veut découvrir ce groupe relativement méconnu, c’est une opportunité qu’il ne faut pas rater.

Rappel des titres :

  1. « Indian Rope »
    (Jon Baker, Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Rob Collins) (1990)
  2. « The Only One I Know »
    (Jon Baker, Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Rob Collins) (1990)
  3. « Weirdo »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Rob Collins) (1992)
  4. « Can’t Get Out Of Bed »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1994)
  5. « Just When You’re Thinkin’ Things Over »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1996)
  6. « One To Another »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1996)
  7. « North Country Boy »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1997)
  8. « How High »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1996)
  9. « Tellin’ Stories »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Rob Collins) (1996)
  10. « Forever »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (1999)
  11. « My Beautiful Friend »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (1999)
  12. « Impossible »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (1999)
  13. « Love Is The Key »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (2001)
  14. « A Man Needs To Be Told »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (2001)
  15. « Up At The Lake »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers) (2004)
  16. « Try Again Today »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Mark Collins, Anthony Rogers, Linus of Hollywood) (2004)
  17. « You’re So Pretty, We’re So Pretty (Version ’06) »
    (Martin Blunt, John Brookes, Tim Burgess, Anthony Rogers, Mark Collins) (2006)

MM
Pays: GB
Universal 1717461
Sortie: 2006/11/13


Lu: 2022
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 83
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium