Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 177 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 694 860
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DOMINICI - O3, A Trilogy - Part 2
/ paru le 14-02-2007 /

Mais qui se souvient de ce Charlie Dominici, premier chanteur de Dream Theater ? Il faut dire qu'il s'est retiré après le premier album "When Dream And Day Unite" sorti en 1989 pour être remplacé par James LaBrie. Puis plus rien si ce n'est la première partie de cette trilogie sortie en 2005 et passée quasi inaperçue.

Pourtant on en vient à regretter ce long silence de Charlie Dominici tant il démontre avec son groupe qu'ils ont un fameux potentiel. Evidemment on pense d'emblée et sans aucune hésitation à Dream Theater. Mais même si Dominici est un second DT, pourquoi bouder ce plaisir en attendant le prochain opus de l'original prévu pour dans quatre mois. Et puis, à l'écoute de cet opus force est de constater que si l'influence est forte la qualité est également au rendez-vous au point qu'on peut dire qu'il s'agit d'un très bon Dream Theater.

Aux côtés du chanteur Charlie Dominici, il y a le guitariste Brian Maillard, le bassiste Erik Atzeni, le batteur Yan Maillard et le claviériste Americo Rigoldi. Ils se montrent bien entendu très métal progressif et aussi très dynamique mais peut-être pas si technique que DT, quoique... Quand à Dominici, son chant rappelle James LaBrie et on comprend ainsi le choix de DT après son départ.

Le concept de cet opus nous parle des problèmes du monde mais ne verse pas dans le pessimisme pour autant. Il reste une lueur d'espoir auquel le personnage principal se raccroche. Pourtant la pochette est plutôt sombre de par son paysage et ses nuages même s'il est vrai que la Terre semble résister grâce à ses anneaux protecteurs.

Côté musical, si les claviers sont aussi symphoniques qu'au sein de Dream Theater, ils virevoltent également. Quant au guitariste, il distille quelques soli mélodiques du plus bel effet même si rythmiquement il se montre souvent heavy.

Une ballade est à noter parmi ce déluge de feu. "The Real Life" nous enveloppe et étrangement sur ce titre Charlie Dominici prend les tons d'un certain Peter Hammill ce qui tranche par rapport au contenu général de l'album mais ne paraît pourtant pas le moins du monde hors contexte. Son expressivité séduit.

Si vous aimez Dream Theater, voilà un excellent album qui vous fera patienter jusqu'au prochain opus de votre groupe favori. A découvrir sans hésitation si vous aimez le métal progressif énergique !

JPL
Pays: US
InsideOut IOMCD 272
Sortie: 2007/02/26


Lu: 1645
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 22
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium