Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 23-10-2017
› LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
› ST. VINCENT (Bruxelles)
› The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
› KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
› THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
› HOGJAW (Verviers)
› DOWNTOWN BOYS + TEEN CREEPS + The HYPE (Liège)

Les 7 prochains jours:
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
25-10 BRNS + François VIROT + IDALG (Namur)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 AQUASERGE + Ricky HOLLYWOOD + FIEVRE (Namur)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 FISHBACH + Isaac DELUSION + PALE GREY (Namur)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 BISON BISOU + A SUPERNAUT + BODA BODA (Namur)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)
29-10 OTZEKI + MORTALCOMBAT (Namur)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
30-10 (SANDY) ALEX G (Bruxelles)
30-10 SOHN (Bruxelles) **REPORTÉ**
30-10 RIDE (Bruxelles)
30-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Sint-Niklaas)
30-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
30-10 Chuck PROPHET and The MISSION EXPRESS + CURSE OF LONO (Bruxelles)
30-10 KITTY, DAISY and LEWIS + SCARLETINAS (Kortrijk)
30-10 The SLACKERS + The NICE GUYS (Bruxelles)
30-10 The UNDERGROUND YOUTH + ANIMAL YOUTH (Gent)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Barbara Ann Hawkins (1943)
  • Ernest James Watts (1945)
  • Greg Ridley (1947)
  • Michael Burston (1949)
  • †Maybelle Carter (1978)
  • †Gypie Mayo (2013)
  • †Alvin Stardust (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6791 membres.
- En ligne, nous sommes 221 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 756 475
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CLAP YOUR HANDS SAY YEAH - Some Loud Thunder
/ paru le 24-02-2007 /

Objectivement, peut-on dire que le chanteur du groupe new-yorkais Clap Your Hands Say Yeah chante bien ? Non. Sa voix nasillarde ressemble par moments à un croisement entre celle de David Byrne (Talking Heads) et celle de Thom Yorke (Radiohead), deux artistes qui ont en commun du génie et ont été parfois mal compris, surtout à leurs débuts. Mais à la première question, on peut en opposer une autre : peut-on dire objectivement que Bob Dylan, Tom Waits ou Kevin Coyne chantent bien ? Non plus.

Ces quelques exemples mettent en jeu trois artistes parmi les plus grands et montrent qu’il convient de surmonter cette répulsion primaire et d’examiner avec sérénité ce qui se cache derrière, comme on doit le faire avec les artistes précités. Et là, on se surprend à découvrir des qualités que l’on n’attendait pas. Faire fi de ses propres préjugés est toujours profitable, dans tous les domaines.

En effet, il y a chez Alec Ounsworth, le chanteur / compositeur, un côté génial qui se marque surtout dans la créativité au niveau de la composition. En 2006, Clap Your Hands Say Yeah a sorti un excellent premier album intitulé tout bêtement "Clap Your Hands Say Yeah". Celui-ci, intitulé « Some Loud Thunder », a aussi été réalisé avec de petits moyens et cela s’entend mais sans nuire aux autres qualités de l’album.

Sur une musique primesautière dominée par les guitares et les percussions, « Some Loud Thunder » est une réflexion sur l’importance que l’on donne à ce que l’on dit et les illusions que l’on entretient sur sa propre importance. Le phrasé du chanteur est pour le moins original et surprenant, comme l’est sa musique. Elle s’appuie sur des partenaires qui remplissent leur rôle à la perfection. Plus calme, plus acoustique, « Emily Jean Stock » est une chanson d’amour, une dernière tentative de persuader l’être aimé déclamée par une voix chevrotante et ponctuée par des claviers utilisés avec talent.

Introduit par des claviers majestueux relayés par une ligne de basse appuyée, « Mama, Won’t You Keep Them Castles In The Air And Burning » glose sur le thème d’une réalité bien différente des rêves que l’on peut faire, avec des harmonies vocales remarquables. Le crescendo des instruments qui s’ajoutent les uns aux autres par couches successives crée une tension insupportable. « Love Song N° 7 » comporte aussi un chant primesautier et un break vient soudain briser la routine ; un autre permet au morceau de poursuivre sa route dans la direction initiale. Les voix et les instruments dissonants apportent un élément nouveau qui contribue à la variété de l’album.

Introduit par des bruitages bizarres, « Satan Said Dance » est un vrai bonheur. Le tempo répétitif imprimé par une rythmique à la cohésion bien huilée par une multitude de concerts lui donne un caractère hypnotique et jubilatoire irrésistible. D’autres gimmicks parsèment le morceau avant l’arrivée du chanteur. Le rythme se maintient ainsi jusqu’au bout malgré l’introduction d’autres éléments sonores dominés par les claviers et le tempo qui se déroule à contretemps vers la fin. Pas de prise de tête, ici, on a l’esprit à la fête. Mais c’est génial ! Difficile de redescendre sur terre après ça.

« Upon Encountering and Crippled Elephant » est un morceau très court et très doux. L’accordéon fait penser à une ballade le long des quais à Paris. « Goodbye To Mother And The Cove » est aussi un des meilleurs morceaux de l’album. Il est manifestement d’inspiration classique dans la partie instrumentale du début. Il comporte en outre, comme certains morceaux précédents, un chant complètement déjanté, une gradation dans les sonorités et une batterie utilisée à contretemps. Dans le genre, c’est du grand art.

« Arm And Hammer » est un court morceau low key accompagné à la guitare acoustique. Le chant se fait plaintif et le tempo fait par moments un peu penser à l’Espagne, cette fois. « Yankee Go Home » est un autre morceau bizarre. Cette fois, ce sont les guitares qui émergent avec le chant. Ici aussi, il y a un crescendo dans l’utilisation des instruments, qui apparaissent et disparaissent selon l’humeur changeante du leader. La voix se ballade cette fois sans complexe dans les notes très hautes. La fin est abrupte.

« Underwater (You And Me) » débute sur un tempo répétitif et des riffs de guitare dénués d’agressivité. La voix adopte un ton moins déjanté et se fond dans un amalgame sonore dominé par la basse et harmonieux au possible. C’est l’accordéon et l’harmonica qui introduisent le magnifique « Five Easy Pieces », histoire de terminer l’album en beauté. La voix vient se poser en surimpression sur une complainte empreinte d’une grande douceur, progressivement recouverte par les autres instruments quand la voix disparaît. Elle réapparaît avec l’accordéon et la basse et égrène calmement ses incantations psychotropes, le temps de voir réapparaître d’autres instruments utilisés avec un talent fou. Génial ! Dur dur de redescendre sur terre après ça.

Cet album est une confirmation totale par rapport au premier. Ses points forts sont « Satan Said Dance », « Goodbye To Mother And The Cove » et « Five Easy Pieces » mais il ne comporte aucun point faible. Il annonce beaucoup de satisfactions dans un futur qui se profile sous les meilleurs auspices pour autant que le groupe reste uni. En effet, si Alec Ounsworth est le leader incontestable et l’âme du groupe, il peut s’appuyer sur des partenaires très performants.

MM
Pays: US
Wichita Recordings WEBB117 CD
Sortie: 2007/01/29


Lu: 2074
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 11
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium