Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 176 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 284 057
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLOC PARTY - A Weekend In The City
/ paru le 06-03-2007 /

Pas facile d’être un noir à Londres en 2007. On pourrait résumer ainsi le nouvel album de Bloc Party mais ce serait pour le moins réducteur. Ce n’en est que le fil conducteur. Cet album traite de la vie urbaine, c’est vrai, mais il englobe aussi des sujets bien plus vastes : la guerre, le terrorisme, la drogue, l’alcoolisme, l’attitude face au boulot mais aussi le manque d’imagination dans les distractions et l’absence de réaction face aux événements. Le groupe y explore le rhythm and blues et la musique électronique genre Devo en y ajoutant un côté introspectif. Cette analyse de la société urbaine débouche sur celle, plus vaste, de la société occidentale tout entière, avec ses contradictions.

Loin d’appliquer une recette éprouvée avec son premier album, Bloc Party arrive là où on ne l’attend pas. « A Weekend In The City » marque un tournant significatif par rapport à "Silent Alarm". Autant ce dernier était festif, autant le nouveau comporte des paroles oscillant entre désespoir et rédemption. C’est aussi un terrible constat d’échec. Il comporte également des arrangements plus sophistiqués (avec des instruments à cordes, notamment).

Bourré de nostalgie; « Song For Clay (Disappear Here) » donne directement le ton de l’album. On n’est pas là pour se marrer, même si on retrouve le rythme bien marqué cher au groupe londonien. Kele Okereke y fustige la façon dont les gens s’abrutissent par les plaisirs de la table et la drogue pour oublier leur condition sans en éprouver le moindre plaisir. Délicieusement mélancolique sous des dehors festifs, précédé par des messages codés, « Hunting For Witches » contient son lot de réflexion. Le terrorisme et la chasse aux sorcières ont changé profondément le genre de vie des gens. Il dénonce aussi la peur, la passivité et l’inadéquation de la réponse donnée par les autorités.

L’excellent « Waiting For The 7.18 » semble inspiré par Joy Division. Il contient des éléments électroniques chers à Bloc Party, qui aime ces sons mécaniques. Il traite des distractions futiles qui n’arrangent rien et de la nécessité de préserver des moments précieux en prenant des risques, quitte à commettre des erreurs, plutôt que de simplement passer le temps. Sorti en simple en Angleterre, « The Prayer » est également un titre accrocheur mais très mélancolique. Est-ce vraiment si nul de vouloir plus que ce qu’on a ?

« Uniform » est un morceau ambitieux. On y traite de l’abrutissement des foules par la télévision et les distractions sur mesure programmées par ceux qui nous gouvernent, y compris les media et des morceaux pop qui ne changent rien. On y trouve cette phrase qui en dit long : « I am a martyr I just need a cause ». « On » parle de l’abrutissement par la drogue et de la recherche sans cesse renouvelée qui n’apporte aucun bien-être.

Agrémenté par des bruitages sonores inventifs, « Where Is Home? » parle de l’absence de racines des émigrés, surtout des blacks. Tout dans la vie courante leur rappelle qu’ils ne sont pas chez eux. Repris dans la bande sonore de la série à succès « The O.C. » (« Newport Beach »), dont on connaît la qualité, « Kreuzberg » est aussi un morceau de très haute tenue qui parle d’amour. Comment le trouver ? En évitant la stagnation mentale et le confort facile, en prenant des risques.

En France, « I Still Remember » est sorti en simple. C’est un des titres les plus accrocheurs de l’album et un des plus proches de ce que le groupe a fait avant. Il parle de la naissance de l’amour lors d’une promenade le long du fleuve et de la joie intense qui en découle. « Sunday » est aussi une chanson d’amour rafraîchissante avec un refrain irrésistible et des battements de tambour. Chant d’amour comme le précédent mais dans un registre low key, « SRXT » contient aussi son lot d’émotion et se termine par une petite musique destinée à endormir les enfants en bas âge.

Sur le plan musical, cet album très sombre, où chaque morceau est un petit joyau, représente encore un plus par rapport au jubilatoire « Silent Alarm », qui était déjà excellent. Ici, l’album contient en plus de la profondeur par ses préoccupations, la description de la vie à Londres et, par extension, l’excellence dans l’analyse pointue de la société occidentale. On y traite de l’incurie et de la frilosité des autorités face à la prise de risque. On y dénonce aussi leur manque de créativité ; elles utilisent trop souvent des recettes éculées et inadéquates face aux problèmes de notre temps. L’album figurera à n’en pas douter parmi les meilleurs albums de l’année. Nous l’avons déjà dit mais nous le répétons : Bloc Party est un futur grand.

MM
Pays: GB
V2 WEBB120CD
Sortie: 2007/02/05


Lu: 2972
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 2
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium