Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-10-2017
› HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
› YAK + CHASTITY (Borgerhout)
› Ben ABSINTH (Liège)
› TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
› WWWATER (Gent)
› DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
› Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
› KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
› INHEAVEN (Bruxelles)
› LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)

Les 7 prochains jours:
25-10 CAST (Verviers)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 BRNS + François VIROT + IDALG (Namur)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 AQUASERGE + Ricky HOLLYWOOD + FIEVRE (Namur)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 FISHBACH + Isaac DELUSION + PALE GREY (Namur)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
29-10 OTZEKI + MORTALCOMBAT (Namur)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 BISON BISOU + A SUPERNAUT + BODA BODA (Namur)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
30-10 KITTY, DAISY and LEWIS + SCARLETINAS (Kortrijk)
30-10 The UNDERGROUND YOUTH + ANIMAL YOUTH (Gent)
30-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Sint-Niklaas)
30-10 RIDE (Bruxelles)
30-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
30-10 Chuck PROPHET and The MISSION EXPRESS + CURSE OF LONO (Bruxelles)
30-10 SOHN (Bruxelles) **REPORTÉ**
30-10 The SLACKERS + The NICE GUYS (Bruxelles)
30-10 (SANDY) ALEX G (Bruxelles)
31-10 The IRON MAIDENS + MAGNETICA (Kortrijk)
31-10 Chad VANGAALEN + MAUNO (Gent)
31-10 SLEEPING WITH SIRENS (Borgerhout)
31-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
31-10 CURIOSITY (Liège)
31-10 Milo MESKENS + Emil LANDMAN + Josefien DELOOF (Gent)
31-10 VAGABON (Bruxelles)
31-10 LAMBCHOP (Hasselt)
31-10 AMENRA + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE + MONNIK (Bruxelles)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Jiles Perry Richardson (1930)
  • Bill Wyman (1936)
  • Ted Templeman (1944)
  • Jerry Edmonton (1946)
  • Edgar Broughton (1947)
  • Dale Griffin (1948)
  • Debbie Googe (1962)
  • Monica Arnold (1980)
  • †Merl Saunders (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6791 membres.
- En ligne, nous sommes 179 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 761 160
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EARLIES (The) - The Enemy Chorus
/ paru le 11-03-2007 /

« These Were The Earlies », le premier album de The Earlies, a été apprécié par la critique mais aussi par le public des festivals pour son intelligence et la qualité des mélodies dignes des Beach Boys période « Pet Sounds » et celui-ci, « The Enemy Chorus », n’est pas en reste. Il est seulement plus branché électronique.

Le quatuor moitié anglais moitié américain s’est toujours intéressé à la musique électronique. Il la combine avec une musique country folk psychédélique assez baroque qui comporte aussi des éléments de rock progressif. Son point fort réside dans des harmonies vocales de toute beauté. Il a trouvé une niche où il n’embête personne; il peut se consacrer à son travail sans subir de pression médiatique exagérée.

Introduit au violon, parsemé de bruitages électro, « No Love In Your Heart » est sorti en simple peu avant l’album, histoire de faire sa promotion avant les concerts. Il faut presque deux minutes pour que débute la partie chantée, la plus intéressante. L’un dans l’autre, c’est un bon morceau accrocheur, sans plus, mais il donne une bonne idée de ce à quoi on peut s’attendre avec le groupe. Si vous adorez ce titre, vous allez adorer l’album.

« Burn The Liars » est plus musclé et fort différent. Il laisse aussi plus d’espace aux instruments traditionnels et aurait tout aussi bien pu être un simple. Les samples électroniques mettent plus de temps à se manifester mais ils sont bien là. On doit reconnaître que cet amalgame donne de bons résultats. « Enemy Chorus » est plus pompeux mais les harmonies vocales sont tout simplement sublimes et valent le détour. De nouveau, ce mélange savamment dosé de musique rock et d’électro frôle la réussite totale. Le rock évolue, il faut faire avec. Ici, on ne doit pas trop se forcer.

« The Ground We Walk On » est un excellent titre. Ici aussi, il s’agit d’un mélange savant entre deux tendances presque contradictoires mais la partie instrumentale est digne du chant. Quand l’électronique prend les rênes, cela reste très comestible. C’est sans doute le meilleur titre de l’album avec « Gone For The Most Part ». « Bad Is As Bad Does » commence par une intro à l’harmonica relayée par le chant bardé d’effets électroniques relativement discrets. Ils laissent place aux instruments plus traditionnels et ce mélange fonctionne à ravir sans être le moins du monde choquant dans la mesure où le chant capte l’attention par sa qualité irréprochable.

Introduit par des percussions, l’instrumental « Gone For The Most Part » est clairement d’inspiration classique et pourrait servir à illustrer un documentaire ou un film de fiction. La flûte et le piano y jouent un rôle déterminant au début, avant que l’électronique ne mette son grain de sel pour la bonne cause et ne se fonde dans le paysage, avant de prendre l’avantage vers la fin. N’empêche, le mariage est réussi. C’est un des meilleurs titres de l’album.

Dans la foulée, le baroque « Foundation And Earth » est rendu assez pompeux par la présence des cuivres. Sinon, c’est un morceau bien foutu et sa mélodie envahie par les gimmicks parvient quand même à accrocher l’attention. « Little Trooper » est d’un autre acabit. Avec son tempo lent, malgré ses bruits d’aéroport au début, on dirait presque de la musique classique et la mélodie est très belle. Le piano y tient une place très importante, de même que la voix. Le contraste entre celle-ci et l’ampleur des instruments crée un mix un peu discordant terminé par des sonorités bizarres.

« Broken Chain » ressemble plutôt à de la musique country au début mais les harmonies vocales captent toute l’attention. La guitare acoustique ajoute encore de la douceur à ce titre qui s’apparente ensuite à un gospel puis à un morceau à dominante électronique. Remarquable ! « When the Wind Blows » est un mid tempo dominé par l’électronique mais les voix y apportent l’élément humain qui lui manque. Cette incantation se poursuit et le violon vient soutenir la voix jusqu’à la fin pour le plus grand bonheur de l’auditeur impartial.

L’instrumental « Breaking Point », également sorti en simple, est dominé au début par les percussions tribales et le synthé qui les accompagnent. Ce dernier part dans des improvisations qui vont crescendo et habillent le morceau pour le faire ensuite changer de registre mais les percussions reprennent de plus belle et poursuivent jusqu’à son terme le dialogue avec l’électronique appuyée par les instruments orientaux.

Cet album en apparence fait de bric et de broc est en réalité un savant mélange de tradition et de modernité qui prend son inspiration dans des musiques et des régions variées. Cela donne un résultat étonnant et confirme le talent de ce groupe attachant.

MM
Pays: GB
Grönland Records / Rough Trade GRON57
Sortie: 2007/02/16


Lu: 1523
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 88
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

preumont
le 13/03/2007
the earlies bota 09 03 2007

Peu de monde à la rotonde pour voir les 10 musiciens composant les earlies, le band, déjà passé l'an dernier au club de l'ab, nous présente son second album.
La musique reste toujours aussi complexe et le son est valable, chapeau à la table : mixer 10 musiciens sans que cela ne devienne une cacophonie...
Eh bien les morceaux du second opus semblent moins convaincants, la présence de trois cuivres donne parfois l'impression de fanfare. Heureusement le set gagne en intensité lorsque le band attaque le répertoire du 1er album.
Dans l'ensemble un bon petit show (1h) pour un groupe qui n'a pas la grosse tête.
Fans de Lambchop, Broken Social Scene venez voir les earlies lors de leur prochaine visite.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium