Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Ginger Baker (1939)
  • Johnny Nash (1940)
  • Roger Cook (1940)
  • William Ashton (1943)
  • Edwin Hawkins (1943)
  • Ian Gillan (1945)
  • John Deacon (1951)
  • Ivan Neville (1959)
  • Joey Tempest (1963)
  • MC Eric (1970)
  • Elizabeth Wolfgramm (1972)
  • †Dorsey Burnette (1979)
  • †Michael Been (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 644 766
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CALLISTO - Noir
/ paru le 14-03-2007 /

Créé au début de ce siècle, le groupe Callisto nous vient de la froide Finlande avec un rock des plus sombres. Justement, "Noir" est leur second opus, un nom prédestiné sans aucun doute. Leur premier est sorti en 2004. Il s'intitulait "True Nature Unfolds".

Callisto jouent sur deux registres. Leur musique est avant tout imprégnée de post-rock ce qui dégage de longs passages instrumentaux aux ambiances travaillées. Par exemple, ils n'hésitent pas à employer un saxophone. Pourtant côté chant, ils nous abreuvent de beuglements dignes des pires death metal voire black metal. Franchement, on se serait bien passé de ce genre de chant d'autant plus qu'il n'y en a en fin de compte pas beaucoup. Alors pourquoi ont-ils gardé ses passages imbuvables...?

C'est d'autant plus dommage que les couleurs sombres et mélancoliques de leur musique sont plutôt agréables. "Wormwood" serait parfait sans ses beuglements. Pareil pour les très belles ambiances développées par les guitares sur "Latterday Saints" et malheureusement gâchées par ce chant d'une médiocrité à toute épreuve. Il faudra vraiment dire à Markus Myllykangas de se concentrer sur sa guitare et de se taire. Sa voix n'apporte rien que du contraire. Les guitares justement tissent de superbes ambiances sur "The Fugitive". Ah s'il était resté instrumental...

Finalement, un seul morceau sort du lot. Il s'agit de "Folkslave" qui joue sans aucun doute dans la zone post-rock instrumentale avec des influences de groupes tels Mogwai et Explosions In The Sky. S'ils étaient tous de cet acabit, nous serions face à un bon album.

Ces deux facettes antagonistes de Callisto feront que l'album sera détesté tant par les fans de death metal qui ne supporteront pas leur musique trop douce que par les fans de post-rock qui eux supporteront difficilement les vociférations du guitariste. Autrement dit, ils ne risquent pas de vendre beaucoup d'albums.

En résumé, cet album est complètement détruit par ses parties vocales qui le massacrent entièrement. Dommage car les musiciens de Callisto ont indéniablement les capacités de faire un post-rock instrumental de qualité. Evitez donc cet opus sauf si vous vous sentez capable de supporter un "chant" en dessous de tout.

JPL
Pays: FI
Fullstream Records FS-044
Sortie: 2007/02


Lu: 2097
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 147
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

flyingdust
le 04/08/2012 | mon évaluation:
absolument pas d'accord avec toi! La voix est mixé comme un instrument même légèrement en retrait et ses hurlements renforcent les parties sombres et permettent à l'ensemble de tenir, d'être passionnant. Sans ce chant ça n'aurait pas du tout rendu ces mêmes ambiances torturées et mélancoliques. De plus le chant est très parcimonieux comme sur le fantastique Panopticon d'Isis (dans un genre similaire) donc dire que le chant gâche l'album même si tu ne l'aimes pas c'est un peu fort de café! en fait tu n'as pas l'air coutumier de ce genre de musique, tu aurais peut être du laisser la chronique à quelqu'un qui connaît mieux le postcore et ses codes. Un petit bijou de musique montagnes russes fait de moments de rage, d'accalmies, d'ombre et de lumière...Mention spéciale au mixage qui est d'une qualitée fantastique

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium