Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 174 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 701 572
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CASUAL SILENCE - Once In A Blue Moon
/ paru le 27-10-2003 /

Les hollandais de Casual Silence existent déjà depuis dix ans. Un premier album intitulé "Bad Side Memories" était sorti en 1997, suivi du mini-CD "Shamelessly Dressed" en 1999. Leur style? Un heavy rock progressif. On peut les situer aux alentours de ce que font les Suisses de Clepsydra et de Shakary dans le titre "Weird Promises". Ajoutez à cela un zeste de Dream Theater, Queensrÿche, Marillion et Landmarq.

Leur chanteur Rob Laarhoven a une superbe voix. Et comme dans Casual Silence un des deux guitaristes, Ernst Le Coq d'Armandville, et le bassiste, Eric Smits, sont également d'excellents chanteurs, le groupe possède d'énormes qualités et diversités vocales. Ecoutez "Dreampath" et vous serez vite convaincu. Il y a virtuellement trois chanteurs même si le titulaire s'appelle Rob Laarhoven. La ballade acoustique "Dreamweaver" est superbe. "Lambrusco Evening" est tout bonnement génial. Les mélodies de "Moon" nous transportent. On plane, on frémit... Le solo de guitare nous achève. La dernière pièce de l'album porte le nom du groupe. Elle achèvera de nous convaincre sans difficulté aucune par ses différentes couleurs, son mélange des voix et ses guitares (2 guitaristes, çà aide!).

Mais, parlons aussi du concept de cet opus. "This story tells about the difference, the difference between two worlds". Et pendant 53 minutes de parfait bonheur musical, Casual Silence vous expliquera tout cela. Ambiances et changements de tableaux vous présentent ici un véritable bijou, un petit opéra rock. Et quand je dis petit, c'est par sa durée uniquement car, une fois terminé, vous ne pourrez faire qu'une chose : le remettre une fois de plus! Il ne manque vraiment pas grand-chose à ce second album pour être un Must.

JPL
Pays: NL
Red Sea Records / Bertus RED3010
Sortie: 2003


Lu: 2899
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium