Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 532 716
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MARILLION - Somewhere Else
/ paru le 23-04-2007 /

Lors de la sortie de leur précédent album "Marbles", Marillion avait fait l'objet d'une polémique entre l'album version simple vendu dans le commerce et la version double disponible via leur site. Cette dernière avait par contre fait l'unanimité. Marillion avait sorti là un petit chef d'oeuvre. Voilà qui n'est pas facile à surmonter. Alors qu'en est-il cette fois ? Ont-ils réussi le challenge ?

Force est de constater que cet album va à nouveau faire l'objet d'une polémique, c'est certain. Nous avons un peu de mal à retrouver nos chers amis anglais. Tout d'abord, ce quatorzième opus est bien plus rock. Les morceaux sont plus axés sur le chant de Steve Hogarth laissant peu de place aux soli qu'ils viennent de Steve Rothery ou Mark Kelly. La rythmique de Pete Trewavas et Ian Mosley est assez simpliste, jouant l'accompagnement principalement.

C'est vrai, l'album démarre assez moyennement. "The Other Half" est somme toute très moyen. Il lui manque ce petit quelque chose qui vous soulèverait. Quant au single "See it Like a Baby", il ne séduira sans doute que les fans invétérés qui s'étaient jetés sans réfléchir sur "You're Gone" en 2004 l'envoyant à la 7e place des charts britannique. Mais se retrouver à cette place ne veut pas dire pour autant qualité malheureusement. "Thankyou Whoever You Are" laisse poindre un feeling plus prononcé alternant ambiance doucereuse et force rock avec une petite place pour un passage solo superbe. La voix de Hogarth joue elle sur les variations.

Mais le boni n'était que de courte durée. Le très rock "Most Toys" s'abat sur nos oreilles qui dépriment alors complètement devant si peu de créativité. Sans doute le pire passage de la rondelle. Retour à la douceur avec le mélancolique "Somewhere Else". Le piano emmène le chant et la guitare pleure par moment mais le morceau tarde à démarrer. Pourtant quand cela arrive, on se dit qu'enfin on les retrouve. Et c'est vrai, cet album démarre en son milieu. C'est pour cela que "A Voice From The Past" est un des meilleurs moments. La diversité des ambiances vous soulèvera. La voix de Hogarth y est poignante d'un bout à l'autre.

"No Such Thing" joue sur les ambiances, Mosley se transformant en percussionniste. Hogarth invective sur "The Wound", le travail musical est à nouveau de meilleure qualité avec des arrangements très travaillés et bien calculés. La guitare y est aussi parfois plus agressive. Mais la cerise sur le gâteau, c'est ce "The Last Century for Man", un véritable petit bijou qui nous réconcilie complètement avec le groupe. Tout y est de haut niveau, tant le chant de Steve que les parties musicales de chacun. L'ambiance s'élève petit à petit jusqu'à ressentir les frissons parcourir notre moelle épinière. On s'arrêtera sur cette note positive passant le petit dernier sans grande valeur qu'est "Faith".

La conclusion est qu'avec cet album Marillion va encore voir ses fans s'entre-déchirer. Il y aura ceux qui détesteront comparant cet opus au pire qu'avait été "Radiation" et ceux qui adoreront aveuglément simplement parce qu'ils aiment le groupe un point c'est tout. Nous dirons plutôt qu'ils ont fait mieux que "Radiation" mais beaucoup moins bien que la version double de "Marbles". Il faudra se reprendre pour le quinzième album prévu pour le printemps 2008.

JPL
Pays: GB
intact CD11X
Sortie: 2007/04/09


Lu: 5755
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium