Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 22-09-2018
› DE BELOFTEN 2018 : FINALE (Gent)
› BRUTAL SPHINCTER RELEASE PARTY (Liège)
› Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
› EVIL INVADERS + SPOIL ENGINE + CARNATION (Borgerhout)
› LA LUZ (Bruxelles)
› Julien TASSIN TRIO + Michel HATZI (Bruxelles)
› Odetta HARTMAN (Bruxelles)
› PISTOL PETE WEARN (Liège)
› REVERIE (Gent)

Les 7 prochains jours:
23-09 MAYAN + CARTHAGODS + VEIL OF MIST + SOMOS DE VUELTA (Chapelle-lez-Herlaimont)
23-09 WEAPON UK (Lens)
23-09 Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
23-09 MADENSUYU + TJENS MATIC (Kortrijk)
23-09 The TURBO A.C.S + YOUR WILD YEARS (Arlon)
24-09 GREAT NEWS (Bruxelles)
24-09 THE STORY SO FAR + CITIZEN + ALL GET OUT (Borgerhout)
24-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Brugge)
25-09 SUN JUNE (Bruxelles)
25-09 DEAFHEAVEN + INTER ARMA + SONS OF A WANTED MAN (Borgerhout)
25-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Gent)
26-09 SEXTILE + PUBLIC PSYCHE (Borgerhout)
26-09 WINTERFYLLETH (Sint-Niklaas)
26-09 SON LUX + SK KAKRABA (Borgerhout)
26-09 THEY MIGHT BE GIANTS (Antwerpen)
26-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Bruxelles)
26-09 YO NO SE + CHICKEN LEG (Gent)
26-09 STONED JESUS + MOTHERSHIP + ELEPHANT TREE (Bruxelles)
26-09 TRISTAN (Bruxelles)
27-09 BLACK MIRRORS (Bruxelles)
27-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Hasselt)
27-09 THE TALLEST MAN ON EARTH (Antwerpen)
27-09 YEW + ATOME (Liège)
27-09 EMPYRIUM + HELRUNAR + SUN OF THE SLEEPLESS (Sint-Niklaas)
27-09 COLDSORE (Borgerhout)
27-09 TINY MOVING PARTS + HAPPY ACCIDENTS (Borgerhout)
28-09 CAUSA DE MUERTE (Gent)
28-09 The DERELLAS + FIXATOR (Liège)
28-09 Al DOUM and The FARYDS + NAH (Liège)
28-09 BAD SOUNDS (Bruxelles) **ANNULÉ**
28-09 Moses SUMNEY (Bruxelles)
28-09 The ADICTS + DEMENTED SCUMCATS + CRIM (Sint-Niklaas)
29-09 WHY THE EYE? + LE PRINCE HARRY + The GLUCKS + BODA BODA + BABY FIRE (Bruxelles)
29-09 BLACKUP + The SPECTORS + HYPER! + BOBBY C (Gent)
29-09 MITSKI + EERA (Borgerhout)
29-09 NO COMPROMISE METAL FEST VI (Chapelle-Lez-Herlaimont)
29-09 Mikaela DAVIS (Bruxelles)
29-09 MADENSUYU + BABYLON TRIO (Bruxelles)
29-09 Mylène L. CHAMBLAIN (Liège)
29-09 PASSENGER + Lucy ROSE (Borgerhout)
29-09 SAINT-JAZZ FESTIVAL (Bruxelles)

Mois en cours:
Septembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930


Anniversaires

  • Catherine Ribeiro (1941)
  • Mike Patto (1942)
  • David Coverdale (1951)
  • Debby Boone (1956)
  • Johnette Napolitano (1957)
  • Nicholas Edward Cave (1957)
  • Peter Jones (1957)
  • Joan Jett (1960)
  • Adam Cairns (1965)
  • †Israel Baline (1989)
  • †John Du Cann (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 183 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
113 544 300
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AZZEDEEN - 37238
/ paru le 28-04-2007 /

Contrairement à beaucoup d’auteurs / compositeurs actuels, Azzedeen n’a pas choisi la voie facile. Son premier album, "Azzedeen", véhiculait des idées généreuses et s’appuyait sur des musiques d’origines diverses. Rien n’a changé, ni la détermination d’Azzedeen, ni hélas la situation des plus démunis. Cet album comporte une dimension plus politique, cette fois.

Azzedeen est un citoyen du monde qui nous fait part de ses peurs, de ses espoirs, de ses rêves de justice et d’équité. Il nous livre ici 10 titres qui s’inscrivent dans la continuité de l’album précédent. Chantés en anglais ou en français, parfois avec quelques mots arabes ou en dialecte africain, ils sont inspirés par le blues, la musique du maghreb ou le jazz mais Azzedeen les intègre dans sa façon d’imaginer la musique et la vie. Il imagine une vie tranquille qui ne serait pas perturbée par le profit ou l’ambition, un monde vivable tel que nous le souhaitons tous à notre manière. En cela, il touche à l’universel.

Ainsi, sur « Es Salam Alikum Sam », où il évoque son origine maghrébine sur un air proche du bal musette, il s’adresse aux africains et à tous les opprimés de la terre. Il imagine un palestinien et un israélien se donnant la main. Sur un rythme syncopé, il chante en français et en anglais mais quelqu’un chante aussi dans un dialecte africain sur « Qu’est-ce que je peux faire ? », où il se pose des questions sur le rôle d’un chanteur / compositeur. Comment peut-il faire avancer le schmilblic ?

Sur un rythme folk, chanté en anglais mais avec des paroles en dialecte africain, « Dem Dem De » est un bon titre où il évoque de nouveau l’Afrique et son cortège d’opprimés, de malades et de laissés-pour-compte. Il laisse néanmoins un message d’espoir car on a atteint le fond et il affirme malgré tout sa confiance en l’homme. « Demande à la poussière » renoue avec la poésie mais évoque la violence régie par l’argent et la soif de pouvoir. Elle frappe des gens innocents et sans histoire et crie vengeance.

C’est sur un rythme jazz rock tempéré par la présence d’un accordéon que « Liberté Egalité Fraternité » dénonce les inégalités profondes issues du rejet de l’autre et qui sévissent dans le monde occidental. « Ils ont longtemps marché » est un instrumental entrecoupé de “Hey ! Hey !“ et joué sur un rythme blues rock. Il évoque la longue route, les doutes et les souffrances de ceux qui combattent pour la paix.

« I Don’t Mind A Dime » parle de la nécessité de changer la donne qui régit le monde occidental et l’indifférence quasi générale envers la pauvreté qui règne au Sud. « I’m A Fighting Man » est un blues qui raconte l’histoire d’un combattant qui risque la prison parce qu’il dérange et sa fierté d’agir pour le bien général. Sur un rythme guilleret, « Je veux plus travailler » est une fantaisie onirique qui permet à l’auditeur de respirer après la description de toute la misère du monde. L’auteur y décrit l’attitude d’indifférence et le rejet des tracas propre au monde occidental lassé de toute cette misère contre laquelle personne ne croit pouvoir agir. « Sweet Home Chicago » est un blues lancinant qui s’étire en douceur, comme pour marquer le retour à la maison, synonyme de bonheur et de paix retrouvée.

Album qui interpelle par sa modération et, par l’absurde, nous rappelle en un peu moins de 36 minutes nos privilèges de nantis et notre indifférence à l’égard des autres. Azzedeen préfère se battre avec des mots plutôt qu’avec des bombes mais sa détermination est grande. On entendra encore parler de lui !

MM
Pays: FR
AAF01 autoproduction
Sortie: 2007/03/26


Lu: 3154
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 10
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium